Bataille de Saint-Charles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Saint-Charles
Battle of Saint-Charles.jpg
Informations générales
Date 25 novembre 1837
Lieu Saint-Charles-sur-Richelieu, au Québec
Issue Victoire britannique
Belligérants
Drapeau du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande Royaume-Uni Flag of the Patriote movement (Lower Canada).svg Patriotes
Commandants
George Augustus Wetherall Thomas Storrow Brown
Forces en présence
420 soldats
2 canons
80 miliciens
Pertes
3 tués
18 blessés
56 tués
Rébellion des Patriotes
Batailles
Saint-DenisSaint-CharlesSaint-EustacheBeauharnoisBaker's farmLacolleOdelltown

Le 25 novembre 1837, l'armée britannique est déterminée à écraser la résistance patriote. Le sort de la rébellion dans le Bas-Canada se joue à Saint-Charles, dans la vallée du Richelieu. Deux cent cinquante Patriotes sont retranchés derrière une barricade autour du manoir seigneurial. Le colonel Wetherall se prépare à les attaquer avec quatre cent vingt-cinq soldats venus de Fort Chambly. Jean-Philippe Boucher-Belleville, journaliste et enseignant, fait partie des insurgés. Dans son journal, il raconte: "Nous étions parfaitement sur la défensive et la question pour nous se réduisait à celle-ci : devions-nous livrer sans défense nos propriétés, nos femmes et nos enfants à des barbares qui venaient, non pour faire respecter les lois, mais porter le fer et le feu chez nous, et s'enrichir par le pillage? Comme à Saint-Denis, la plupart de nos braves bonnets bleus montrèrent un zèle et un intrépidité qui n'auraient pas manqué de faire décider la victoire en notre faveur. Les femmes mêmes avaient coulé des balles et fait des cartouches; des vieillards et des enfants voulurent partager les dangers du combat." La bataille de Saint-Charles se termine dans un bain de sang. Cent cinquante Patriotes meurent au combat tandis que trois soldats anglais sont tués. Louis-Joseph Papineau, Wolfred Nelson, Boucher-Belleville et des centaines de Patriotes fuient et se réfugient aux États-Unis. D'autres sont capturés et emprisonnés à Montréal, au Pied-du-Courant, dans des conditions difficiles[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://history.cbc.ca/history/?MIval=EpContent.html&series_id=1&episode_id=7&chapter_id=4&page_id=3&lang=F