Resident Evil (jeu vidéo, 1996)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Resident Evil (homonymie).
Resident Evil
image

Éditeur Capcom
Développeur Capcom
Concepteur Shinji Mikami

Date de sortie
PlayStation 
Icons-flag-jp.png 22 mars 1996
Icons-flag-us.png 30 mars 1996
Icons-flag-eu.png 1er août 1996
sous titré Director's Cut 
Icons-flag-jp.png 25 sept. 1997
Icons-flag-us.png 30 sept. 1997
Icons-flag-fr.png 12 octobre 1997
sous titré Director's Cut DualShock Edition 
Icons-flag-jp.png 6 août 1998
Icons-flag-us.png 14 sept. 1998
Genre Survival horror
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme PlayStation, Saturn, Windows
Média CD-ROM
Contrôle Manette, clavier

Évaluation PEGI : 16+

Resident Evil (au Japon Biohazard, バイオハザード?, Baiohazādo) est un jeu vidéo d'action-aventure de type survival horror, développé et édité par Capcom en 1996 sur PlayStation. Conçu et dirigé par Shinji Mikami, Resident Evil constitue un monument du jeu vidéo d'horreur, marquant le départ de la série Resident Evil.

Le jeu a été édité en 1997 sur Saturn et Windows. La même année est sortie une version Director's Cut sur PlayStation, qui proposait de nouveaux angles de caméra et des scènes modifiées. En 2002, le jeu a subi une refonte graphique complète avec la version appelée parfois Rebirth sur GameCube. En 2006, une nouvelle version du jeu fut éditée sur Nintendo DS, Resident Evil: Deadly Silence, exploitant l'écran tactile de la console. Le jeu est sorti sur Wii sous le nom de Resident Evil: Archives en juin 2009.

Le jeu a été réédité sur PlayStation Portable et PlayStation 3 en 2006 et 2007 via le service de téléchargement du PlayStation Network.

Univers[modifier | modifier le code]

Scénario[modifier | modifier le code]

D'étranges événements se sont produits dans les montagnes entourant la petite ville de Raccoon City. De nombreuses personnes ont en effet été portées disparues, et le corps déchiqueté d'une jeune randonneuse a été retrouvé au bord d'une rivière. Les forces de police pensent alors avoir affaire à une meute de chiens sauvages ou à de plus gros prédateurs, comme des ours ou des pumas. Mais les meurtres continuent et on pense de plus en plus à une sorte de secte, qui se serait certainement installée dans l'immense forêt entourant Raccoon City. La ville décide de réagir et la police envoie alors les membres de l'équipe bravo des STARS (Special Tactics And Rescue Service), une unité d'élite spécialisée dans les interventions périlleuses et musclées, pour lever le mystère sur ces « meurtres ». Mais l'équipe Bravo a disparu au-dessus de la forêt et toutes les communications ont été soudainement coupées. Albert Wesker, alors capitaine des STARS de Raccoon City, décide d'intervenir lui-même et de partir avec l'équipe Alpha, afin de retrouver la trace de l'équipe Bravo et de mener l'enquête. À peine arrivés sur les lieux du crash de l'hélicoptère de l'équipe Bravo, les problèmes surviennent: Joseph Frost est dévoré vivant par des Cerbères, le pilote de leur hélicoptère s'enfuit avec l'appareil par crainte de se faire attaquer et le reste de l'équipe se sauve pour éviter de finir en charpie. Ils courent se réfugier dans un mystérieux manoir situé non loin de là...

Personnages[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Personnages de Resident Evil.

Deux autres personnages, Kenneth J. Sullivan et Forest Speyer, sont présents dans le jeu, mais en tant que cadavre pour le premier, et comme zombie pour le deuxième.

Créatures[modifier | modifier le code]

  • Zombie : Ennemi de base du jeu, il y en a plus ou moins partout. Ce sont des créatures cannibales plutôt lentes.
  • Cerbères : Ce sont des chiens zombies, ils sont rapides mais moins résistant qu'un zombie.
  • Hunter : L'une des créatures les plus puissantes du jeu. Rapides et intelligents, ce sont des combattants d'élites. Ils sont présents dans la deuxième partie du jeu.
  • Chimère : Créature immonde vivant dans le laboratoire. Elles peuvent s'accrocher au mur mais sont moins résistantes qu'un Hunter.
  • Araignées : Ce sont de grosses araignées, elles sont moins dangereuses qu'une Chimère.
  • Abeilles : Elles ne se trouvent que dans une salle et sont plus grosses qu'une abeille ordinaire.
  • Serpent : Ils sont de taille moyenne, peu rapides et peu puissants.
  • Corbeau : Créature volante et peu violente si on ne les provoque pas.

Boss[modifier | modifier le code]

  • Yawn : Il s'agit du premier boss de ce jeu. Le joueur doit l'affronter deux fois. Une première fois dans le grenier du manoir, puis une deuxième fois lors du retour au manoir. Si le Yawn n'est pas très résistant, il peut néanmoins empoisonner le joueur.
  • La Plante 42 : Une plante géante se nourrissant du sang de sa victime. Il est possible de l'affaiblir en versant sur ses racines le V-choc. La Plante 42 peut frapper son adversaire à l'aide de ses tentacules, verser sa sève toxique du plafond ou des morceaux du plafond.
  • Black Tigger : Une araignée géante plus résistante que les autres.
  • Tyran : Le boss final du jeu, le joueur doit l'affronter deux fois (en fonction du scénario). Tyran est une créature humanoïde munie de griffes au bras gauche. La première confrontation est inévitable quel que soit le scénario, mais si le joueur veut finir avec la "vraie" fin, alors une ultime confrontation a lieu sur l'héliport du laboratoire; laquelle se finit sur un tir de lance-roquettes, lancé par Brad Vickers le pilote de l'hélico, pour achever le Tyran.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Le joueur prend le contrôle d'un des membres de l'équipe : Jill Valentine pour le mode facile et normal ou Chris Redfield pour le mode difficile. L'aventure changera sensiblement en fonction du choix du personnage, que cela soit pour les coéquipiers rencontrés, les armes récupérées ou les énigmes à déchiffrer.

Quel que soit le personnage choisi, le joueur commence son enquête dans un gigantesque manoir aux allures de labyrinthe. Les « habitants » de cette maison se révèlent rapidement être des morts-vivants cannibales : pour preuve, les nombreuses victimes parmi les coéquipiers du joueur retrouvés dans le manoir.

L'objectif principal qui visait à élucider les mystérieuses disparitions va très vite tourner en une mission de survie : trouver des armes, résoudre les énigmes qui barrent le passage du joueur, sauver ceux qui pourront l'être et découvrir les secrets du manoir. Ce dernier est infesté de créatures toutes plus dangereuses les unes que les autres : êtres en état de décomposition avancée, créatures étrangement gigantesques ou monstres mutants qui n'hésiteront pas à tuer le joueur s'il les laisse s'approcher de trop près.

Le joueur disposera de tout un arsenal pour les éliminer (couteau, pistolet, fusil à pompe, bazooka, lance-flammes, Magnum, lance-roquettes) pour peu qu'il arrive à les récupérer dans les pièces de la maison. Les munitions, comme dans tout jeu « survival », sont en nombre limité (situation aggravée en fonction du personnage choisi au début du jeu) et il est conseillé de les économiser.

Un élément important du gameplay est que le joueur ne peut pas tirer rapidement, il faut d'abord appuyer sur un bouton de manière à ce que le personnage lève son arme et puisse tirer (et accessoirement viser). Dans ces moments là, il n'est pas possible de se déplacer, ce qui corse un peu plus le jeu et oblige à un jeu moins offensif que dans un First Person Shooter, par exemple.

Le jeu joue énormément sur les plans fixes, une de ses caractéristiques majeures, qui donnent une dimension horrifique et cinématographique aux scènes du jeu, les concepteurs de Resident Evil ayant beaucoup misé sur cet aspect.

Développement[modifier | modifier le code]

Le jeu est réalisé par Shinji Mikami. Akari Kaida se charge des arrangements et des compositions des musiques. Le producteur général est Tokuro Fujiwara. Originellement orienté FPS, Mikami décide finalement pour le gameplay de reprendre le style du jeu français Alone in the Dark, considéré alors comme le jeu ayant posé les bases du survival horror moderne[1]

Version Director's Cut[modifier | modifier le code]

C'est une version « non-censurée » de Resident Evil sortie en 1997 sur PlayStation. Ce jeu se différencie par de nouveaux angles de vues, de nouvelles dispositions de certains objets. Un CD de démo de Resident Evil 2 est inclus.

Références[modifier | modifier le code]

  1. The History of Resident Evil, article en anglais