Resident Evil (série de films)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Resident Evil est une saga cinématographique fantastique de zombies.

Les films se basent sur une adaptation de la très populaire série de jeux vidéo Resident Evil créée en 1996. La saga suit les aventures d’Alice (Milla Jovovich), un agent de sécurité de la multinationale Umbrella et d’autres personnages incluant Claire Redfield (Ali Larter), Jill Valentine (Sienna Guillory), Carlos Oliveira (Oded Fehr) et Rain Ocampo (Michelle Rodríguez).

Développement[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Cette saga est composée des films Resident Evil, Resident Evil 2 : Apocalypse, Resident Evil 3 : Extinction, Resident Evil 4 : Afterlife, Resident Evil 5 : Retribution et Resident Evil 6 : Rising.

Resident Evil (2002)[modifier | modifier le code]

Article principal : Resident Evil.

Dans un grand laboratoire souterrain, des scientifiques sont mystérieusement assassinés lorsqu'un de leur virus expérimentaux est volontairement libéré... Un peu plus tard, une jeune femme, Alice, se réveille dans une luxueuse salle de bain. Elle est étendue dans la cabine de douche, à moitié recouverte par le rideau de douche. Amnésique, elle se lève et commence à visiter la demeure dans laquelle elle se trouve. Il s'agit d'un grand manoir, particulièrement bien décoré...

Resident Evil: Apocalypse (2004)[modifier | modifier le code]

Sous un vieux manoir, est caché le Hive, laboratoire secret d'une grande compagnie de recherche biologique : Umbrella Corporation. Dans le Hive (« la Ruche » en anglais), les scientifiques de la compagnie Umbrella expérimentaient des armes biologiques, jusqu'au jour où une fiole contenant le virus T, renversée volontairement, contamina tous les employés du Hive, puis bientôt la majeure partie des habitants de Raccoon city, les transformant en zombies aux fonctions motrices primaires et soumis à leurs besoins primaires (nourriture…). Alice, une employée du service de sécurité de la compagnie, qui avait tenté de la trahir, fut capturée, puis emmenée dans un hôpital de Raccoon City, juste après avoir vu le dernier survivant du manoir, Matt, enlevé sous ses yeux.

Se réveillant après un laps de temps inconnu, elle s'échappe de ce lieu a priori désert pour découvrir l'horreur : la ville entière est en proie au même mal qui a rongé le Hive. Les habitants se zombifient les uns après les autres, des créatures infâmes rôdent dans le centre ville à la recherche de victimes potentielles. Déjà, les autorités, poussées par Umbrella, décident de fermer les ponts permettant de sortir de Raccoon city, piégeant ainsi le reste de la population.

Pour Alice, il est temps de savoir ce qui se passe. Alice rencontrera d'autres survivants, ainsi que des membres d'une unité d'élite, appelée Special Tactics And Rescue Service (STARS). Leur but sera de s'échapper car la contamination avance à grand pas, et il ne restera bientôt plus de survivants. Malheureusement, Umbrella a ordonné le bouclage de Racoon, afin d'éviter que le virus ne s'échappe de la ville. La seule solution qui restera pour Alice et ses coéquipiers, est de retrouver la fille d'un membre important de Umbrella, disparue alors qu'elle devait être extraite et mise en sécurité dès la connaissance de la contamination du Hive. En échange de cette recherche, ce membre important leur permettra de s'enfuir de Racoon, Umbrella a en effet l'intention d'exterminer l'ensemble de la population (aussi bien zombies que humains restant)de Raccoon City à l'aide d'un missile nucléaire pour arrêter le virus et détruire les preuves.

Alice sera aidée par Jill Valentine, membre des STARS, et par un groupe de commando comprenant Carlos Oliveira, envoyé en mission suicide par Umbrella, et quelques autres individus. La tâche sera rude, surtout que la compagnie responsable de ce carnage ne compte pas en rester là. Elle a envoyé à son dernier soldat génétiquement modifié, le Némésis, une immonde créature immense (qui se révèlera être Matt, le dernier survivant du Hive précédemment mentionné), du matériel, dont une gatling et un lance-roquette. Le Nemesis sera ensuite reprogrammé pour avoir comme objectif premier de tuer l'ensemble des commandos STARS, seul obstacle entre la Umbrella et l'accomplissement de leur expérience "à grande échelle".

Resident Evil: Extinction (2007)[modifier | modifier le code]

Après les événements de Resident Evil: Apocalypse et l'accident de Raccoon City, la Umbrella Corporation, malgré la destruction thermonucléaire de Raccoon City, découvre que le virus-T, leur fameuse arme biologique qui a le pouvoir de réanimer les morts en zombies, s'est échappé des ruines de Raccoon City. Umbrella tente désespérément d'enrayer la propagation du virus-T qui a transformé le monde entier en zombie, continent après continent. Après une série de contamination due au virus-T en l'espace de cinq ans, l'humanité est au bord de l'extinction.

Alice (Milla Jovovich), la fameuse arme bio-organique d'Umbrella qui est devenue une combattante libre, est désormais seule dans les ruines désertes de ce qui reste des États-Unis, essayant désespérément de trouver des survivants et de se protéger face aux hordes de zombies (ce qui inclut les animaux), avec ses pouvoirs psychiques et surhumains qu'elle a acquis lors de son emprisonnement chez Umbrella. Désormais, Alice ne doit pas seulement se battre contre ces armées de zombies mais aussi contre de drôles de survivants et surtout contre la toute puissante Umbrella, qui tente de créer un vaccin permanent contre le virus-T pour sauver ce qui reste de l'humanité.

Alice est désormais capable de s'échapper et se cache dans le désert du Nevada, près des ruines de Las Vegas. Elle rejoindra plus tard certains survivants de la catastrophe de Raccoon City tel que Carlos Oliveira (Oded Fehr) et L.J. (Mike Epps). Alice trouve également un carnet durant son voyage, qui mentionne un endroit au nord, près de l'Alaska, où il n'y aurait pas d'infection (grâce à l'isolement géographique). Elle va, en rejoignant le convoi de survivants, rencontrer de nouveaux survivants comme Claire Redfield (Ali Larter), K-Mart (Spencer Locke) et Nurse Betty (Ashanti). Croyant à toutes leurs chances de trouver un refuge, Alice et ses équipiers essayeront de rallier le fameux refuge d'Alaska et ils vont devoir s'y rendre tout en combattant encore une fois la Umbrella Corporation, qui cherche à capturer Alice.

Échouant dans sa capture, Umbrella, dont Albert Wesker est à la tête, a recours à la création de clones d'Alice (à partir de l'ADN qu'ils ont pu extraire durant son emprisonnement), mais seulement une petite partie des clones et de leur sang est compatible avec ce dont le docteur Isaacs a besoin pour créer le vaccin. Désormais, Isaacs ne s'intéresse plus à sauver l'humanité mais plutôt à continuer ses recherches sur « la forme de vie ultime », qui avaient été abandonnées plusieurs années auparavant. Isaacs est capable d'aboutir dans ses recherches mais quand Wesker les découvre, il ordonne le meurtre d'Isaacs mais ce dernier s'échappe à temps : il utilise le sérum qu'il a produit lors de ses recherches directement sur lui, le transformant sous « la forme de vie ultime » : le Tyran. Isaacs/Tyran se met à la recherche d'Alice pour récupérer ce qui lui manque pour terminer ses recherches sur le vaccin et Alice va devoir se battre contre lui si elle veut arriver à sauver l'humanité.

Resident Evil: Afterlife (2010)[modifier | modifier le code]

Cinq ans après l’infection de la Ruche et l’apocalypse de Raccoon City, deux ans après la destruction du laboratoire sous terre de Las Vegas, Alice (Milla Jovovich) continue sa lutte contre Umbrella Corporation, aidée de ses clones, qui avaient été fabriqués par Umbrella pour devenir des armes biologiques. Dans la destruction de l'actuel QG d'Umbrella Corporation, tous les clones d'Alice périssent, et Wesker injecte un sérum à cette dernière, annihilant tous ses pouvoirs. Elle poursuit son voyage à la recherche de survivants et d’un lieu sûr où les mener, pensant s'être débarassée de Wesker.

Alice retrouve Claire Redfield (Ali Larter) et K-mart (Spencer Locke), de vieilles amies inattendues. Sa quête mène Alice et ses alliés à Los Angeles où elle rencontre Luther West (Boris Kodjoe), le leader des survivants de Los Angeles dont Bennett (Kim Coates), Crystal Waters (Kacey Barnfield), Kim Young (Norman Yeung) et Angel Ortiz (Sergio Peris-Mencheta) en font partie ; elle fait également la rencontre de Chris Redfield (Wentworth Miller), le grand frère de Claire. Mais la ville est infestée par des milliers de morts-vivants et autres créatures plus évoluées et plus intelligentes. Cette fois, Alice doit affronter un ennemi plus fort, plus rusé, plus agile et rapide : Albert Wesker (Shawn Roberts), le Président dirigeant de Umbrella.

Resident Evil : Retribution (2012)[modifier | modifier le code]

Le terrifiant virus mis au point par Umbrella Corporation continue à faire des ravages partout sur Terre, transformant les populations en légions de morts-vivants affamés de chair humaine. Alice, l’ultime espoir de notre espèce, s’éveille au cœur du plus secret des complexes industriels d’Umbrella. Au gré de son exploration à haut risque et de ses découvertes, les zones d’ombre de sa vie s’éclairent… Plus que jamais, Alice continue à traquer les responsables de l’atroce infection. De Tokyo à New York, de Washington à Moscou, elle les pourchasse jusqu’à la révélation explosive qui va remettre en cause toutes ses certitudes. Avec l’aide de nouveaux alliés et d’anciens amis, Alice va devoir se battre pour survivre dans un monde hostile, au bord du néant.

Resident Evil : Armageddon (2015)[modifier | modifier le code]

Équipe technique[modifier | modifier le code]

Film
Resident Evil
(2002)
Apocalypse
(2004)
Extinction
(2007)
Afterlife
(2010)
Retribution
(2012)
Rising
(2015)
Réalisateurs Paul W. S. Anderson Alexander Witt Russell Mulcahy Paul W. S. Anderson
Scénariste Paul W. S. Anderson
Producteurs Paul W. S. Anderson
Jeremy Bolt
Bernd Eichinger Bernd Eichinger
Samuel Hadida Samuel Hadida
Robert Kulzer
Don Carmody Don Carmody
Compositeurs Marco Beltrami Jeff Danna Charlie Clouser Tomandandy -
Monteurs Alexander Berner Eddie Hamilton Niven Howie -
Directeurs de la photographie David Johnson Derek Rogers David Johnson Glen MacPherson
Christian Sebaldt
Budget 32 millions de dollars 45 millions de dollars 60 millions de dollars 65 millions de dollars - millions de dollars
Durée 100 minutes 98 minutes 95 minutes 97 minutes 96 minutes - minutes
Dates de sortie 15 mars 2002 10 septembre 2004 21 septembre 2007 10 septembre 2010 14 septembre 2012 2015
Distributeur Screen Gems

Distribution[modifier | modifier le code]

Personnages Films
Resident Evil
(2002)
Apocalypse
(2004)
Extinction
(2007)
Afterlife
(2010)
Retribution
(2012)
Rising
(2015)
Alice Milla Jovovich
Rain Ocampo Michelle Rodríguez Michelle Rodríguez
Claire Redfield Ali Larter
Chris Redfield Wentworth Miller Wentworth Miller
Jill Valentine Sienna Guillory Sienna Guillory
Leon S. Kennedy Johann Urb
James "One" Shade Colin Salmon Colin Salmon
Matt Addison Eric Mabius Matthew G. Taylor
Carlos Olivera Oded Fehr Oded Fehr
LJ Mike Epps
Sam Isaac Iain Glen
K-Mart Spencer Locke
Albert Wesker Jason O'Mara Shawn Roberts
Luther West Boris Kodjoe
Timothy Cain Thomas Kretschmann
Angela Ashford Sophie Vavasseur
Charles Ashford Jared Harris
Nurse Betty Ashanti

Box-office[modifier | modifier le code]

Film Date de sortie Revenu Budget Référence
Resident Evil 15 mars 2002 102 441 078 $ 33 000 000 $ [1]
Resident Evil: Apocalypse 10 septembre 2004 129 394 835 $ 45 000 000 $ [2]
Resident Evil: Extinction 21 septembre 2007 147 717 833 $ 45 000 000 $ [3]
Resident Evil: Afterlife 10 septembre 2010 294 113 995 $ 60 000 000 $ [4]
Resident Evil: Retribution 26 septembre 2012 245 810 789 $ 65 000 000 $ [5]
Resident Evil: Rising 2015 - $ - $
Total 919 478 530 $ 248 000 000 $

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Resident Evil (2002) », Box Office Mojo (consulté le 2010-09-01)
  2. « Weekend Box Office Results for September 10–12, 2004 », Box Office Mojo (consulté le 2010-09-01)
  3. « Resident Evil: Extinction (2007) », Box Office Mojo (consulté le 2010-09-01)
  4. « Resident Evil: Afterlife (2010) », Box Office Mojo (consulté le 2010-12-02)
  5. « Resident Evil: Retribution(2012) », Box Office Mojo (consulté le 2012-09-14)