Resident Evil (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Resident Evil (homonymie).

Resident Evil

Titre original Resident Evil
Réalisation Paul W. S. Anderson
Scénario Paul W. S. Anderson
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau de la France France
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Horreur, science-fiction, thriller
Sortie 2002
Durée 100 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Resident Evil est un film américano-allemand-français-britannique réalisé par Paul W. S. Anderson, sorti en 2002. Le film s'inspire partiellement des jeux vidéo éponymes de Capcom : Resident Evil.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans un grand laboratoire pharmaceutique souterrain de l'entreprise multinationale Umbrella Corporation, un virus est volontairement libéré. Le bâtiment est alors mis en quarantaine puis les scientifiques y travaillant sont assassinés.

Dans un somptueux manoir, une jeune femme nommée Alice Abernathy (Milla Jovovich) se réveille dans une salle de bains sans aucun souvenir. Le temps de chercher des informations et des explications relatif à son amnésie, Alice rencontre un homme du nom de Matt, un policier de la ville, (Eric Mabius) et tous deux se font capturer par un commando d'élite qui investit le manoir. Les soldats (James One Shade (Colin Salmon), Rain Ocampo (Michelle Rodríguez), Chad Kaplan (Martin Crewes), J. D. Salidas (Pasquale Aleardi), Olga (le médecin) (Liz May Brice) et deux autres soldats) ont pour objectif de retrouver la véritable raison de cette mise en quarantaine, qui a tourné, peut-on dire, au massacre. C'est alors qu'ils contraignent Alice, qui est une ancienne membre d'escouade d'Umbrella Corporation, et Matt, à monter à bord d'un train situé sous le manoir les conduisant au HIVE, le laboratoire souterrain. Dans le train, le groupe découvre un autre homme qui comme Alice, n'a aucun souvenir. Il s'agit d'un autre membre d'escouade et compagnon d'Alice dénommé Spencer Parks (James Purefoy).

One explique aux 3 personnes retrouvées que pour une raison inconnue, l'ordinateur contrôlant le Hive (la Reine rouge) est devenu meurtrier. L'équipe a pour mission d'éteindre l'ordinateur et de comprendre ce qu'il s'est passé. Alice et Spencer, les deux agents, ont perdu la mémoire après que la Reine rouge eut diffusé un gaz neurotoxique dans le manoir.

Les soldats se séparent : Rain, J.D. et Matt (dont on ignore la raison de la présence) restent dans une pièce contenant des containers tandis qu'Alice, One, Kaplan, Spencer, Olga et les deux autres soldats vont dans la pièce précédant le sas menant au boîtier de contrôle de la Reine rouge. One, Olga et les deux autres soldats y entrent mais le système de sécurité (des rayons lasers) s'active et la porte du sas est verrouillée. Olga est décapitée, les deux soldats transpercés et One est découpé en morceaux.

Kaplan éteint la Reine rouge qui, sous forme d'hologramme, le met en garde. Celui-ci ayant survécu, détruit l'ordinateur et part avec le groupe. Ils découvriront vite que l'ennemi le plus redoutable n'es pas le système de sécurité du HIVE, mais toute les personnes qui sont censé être morte... Alice croise alors Spencer contaminé plus tôt par le virus, devenu un mort-vivant puis l'achève avec une hache, tandis que Rain et Kaplan se font injecter l'antivirus. et le train part...

L'action s'en suit avec la traque d'un « lickers » sur le train : celui-ci tue Kaplan et Alice l'immobilise. Pendant ce temps, Rain se transforme en zombie et Matt la tue. L'action se termine lorsque le « lickers » est écrasé par le train.

Dans le manoir, Matt, qui a été griffé par le « lickers », convulse, Alice s'apprête à le soigner, mais au même moment, des scientifiques de Umbrella arrivent et les capturent.

L'histoire de ce premier volet se termine par le réveille d'Alice dans une pièce d'hôpital, à Racoon City, ville où débute les jeux vidéo de la saga Resident Evil.

Que se passera-t-il à présent pour Alice et que lui ont-ils fait ? La réponse à cette question arrive au moment où elle quitte l'hôpital et foule le sol de la ville de Racoon, un fusil à la main.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Bande originale[modifier | modifier le code]

Resident Evil Soundtrack est la BO du film. Cette bande originale regroupe les plus grands groupes de metal/hard rock, nouveauté dans la série Resident Evil.

No Titre Auteur(s) Durée
1. My Plague (New Abuse Mix) Slipknot
2. The Fight Song (Slipknot Remix) Marilyn Manson
3. Something Told Me Coal Chamber
4. Everyone Adema
5. Invisible Wounds (The Suture Mix) Fear Factory
6. Anything But This Static-X
7. Name Of The Game The Crystal Method
8. Dig (Everything And Nothing Remix) Mudvayne
9. Hallelujah Rammstein
10. Dirt Depeche Mode
11. Release Yo' Self (The Prodigy Mix) Method Man
12. What Comes Around (Day Of The Dead Mix) Ill Nino
13. 800 Saliva
14. The Infinity Five Pointe O
15. Resident Evil Main Title Theme (Score) Marilyn Manson
16. Seizure Of Power (Score) Tim Skold
17. Reunion (Score) Marilyn Manson
18. Cleansing (Score) Marilyn Manson

Box office[modifier | modifier le code]

Le film a fait 1 027 379 entrées en France Il a rapporté 674 764 589 $ dont 201 637 032 $ rien qu'aux Etats Unis [1]

Nominations[modifier | modifier le code]

Analyse[modifier | modifier le code]

Le film devait au départ être écrit et réalisé par George A. Romero (La Nuit des morts-vivants, 1968), mais il quitta le projet en 1999 à la suite de divergences artistiques avec la production car Capcom avait refusé le scénario de Romero. Le script est néanmoins disponible sur le net, on constate que le film reprenait le scénario des 2 premiers jeux Resident Evil, en effet, Romero avait demandé à un de ses assistants de jouer aux 2 premiers Resident Evil et d'enregistrer ses parties sur cassette pour qu'il puisse écrire le scénario[2].

Le film était originellement titré Resident Evil: Ground Zero mais fut renommé à la suite des attaques terroristes du 11 septembre 2001.[réf. nécessaire]

Les survivants[modifier | modifier le code]

  • Alice Abernathy
  • Matthew Addison

William Birkin

Les morts[modifier | modifier le code]

  • Rain Occampo

Spence Parks

Chad Kaplan

James Shade

J.D. Salinas

Lisa Addison

Medic

Les commandos

Les employés de Umbrella Corporation

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]