Albert Wesker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Albert Wesker
Origine Américaine
Décès 2009
Sexe Homme
Cheveux Blonds
Yeux Bleus
Activité(s) Ancien chercheur pour Umbrella
Ancien chef d'équipe des S.T.A.R.S.
Ancien espion de l'Organisation
Ancien agent de Tricell
Caractéristique(s) Porte toujours des lunettes de soleil
Arme(s) favorite(s) Samurai Edge
Famille Jake Muller (fils)
Affiliation Umbrella Tricell
Entourage William Birkin
Ennemi(s) Chris Redfield les S.T.A.R.S

Créé par Shinji Mikami
Voix Versions Originale (Anglaise):
  • Sergio Jones dans Resident Evil 1.
  • Peter Jessop dans Resident Evil Rebirth.
  • Richard Waugh dans Resident Evil Code Veronica, Wesker's Report, Resident Evil 0 et Resident Evil 4.
  • DC Douglas dans The Umbrella Chronicles, Resident Evil 5 et The Darkside Chronicles.
Série(s) Resident Evil (Biohazard)
Première apparition Resident Evil (1996)

Albert Wesker (アルバート・ウェスカー, Arubāto Wesukā?) est un personnage de la série de jeux vidéo Resident Evil créé par Capcom.

Albert Wesker est un des personnages clés de la saga Resident Evil. Il naît en 1960 et meurt en 2009 [RE5]. Tout au long de l'histoire le personnage occupe une place discrète, mais ses apparitions rares cachent en fait le cheminement du personnage le plus important du camp "ennemi" de la série. Voici comment se dégage le personnage à travers les différents épisodes et jeux de l'histoire ; Code Veronica et Resident Evil 2 étant alignés sur le même plan chronologique dans la progression de Wesker. À noter également que les différents volets exploités ici ont été agrémentés des détails historiques développés dans Resident Evil: The Umbrella Chronicles.

Histoire[modifier | modifier le code]

Histoire antérieure à la série[modifier | modifier le code]

Enlevé très jeune par une équipe de scientifiques, Ozwell E. Spencer, Edward Ashford et James Marcus, futurs cofondateurs d'Umbrella Corporation, il est immédiatement placé avec d'autres enfants dans le Projet Wesker, du nom du scientifique qui mène les expériences, Alex Wesker. Albert est alors sujet à diverses expériences basés sur le Virus Progenitor, découvert en 1950 par les mêmes individus. En 1968, Umbrella Corporation est créée. Seul survivant de tous les "enfants Wesker", Albert intègre un peu plus tard le centre de formation du groupe situé dans la forêt de Raccoon City. Il est ainsi placé sous l'aile du scientifique James Marcus, directeur du centre, et travaille en collaboration avec William Birkin sur le virus Progenitor.

En 1977, James Marcus met au point le Virus T. Albert et William sont alors associés à ses recherches pour exploiter le virus. Le 31 juillet, ils finissent leur formation et intègrent le laboratoire du manoir Arklay, non loin du centre de formation, où ils poursuivent leurs recherches en autonomie et se lient d'amitié. C'est ce jour que Wesker rencontre Lisa Trevor pour la première fois. Il est stupéfait par la résistance de la jeune fille aux multiples expériences qu'elle subit depuis un mois. Wesker obtient des dirigeants du laboratoire l'autorisation d'étudier seul le cas de Lisa.

En 1983, Wesker apprend l'existence d'un autre laboratoire secret en Antarctique où est expérimenté le Virus T-Veronica. Devant l'échec rencontré avec le Virus T et Lisa Trevor, il prend contact avec Alfred Ashford afin d'étudier le nouveau virus.

En 1988, William Birkin décide d'avoir un enfant. Wesker s'étonne de cette décision alors que son collègue travaille dans un tel endroit ; d'autant que les recherches sur le Tyran, un soldat génétiquement supérieur, viennent de commencer. En parallèle, il apprend qu'un nouveau parasite vient d'être mis au point par le siège social d'Umbrella en France. Wesker commande alors des échantillons du NE-parasite et commence ses recherches sur le projet Nemesis. Pour ce faire, il décide de le tester directement sur Lisa Trevor. Contre toute attente, Lisa annihile le parasite et survit. Wesker modifie alors complètement l'orientation de ses recherches pour se consacrer à elle.

La même année, William et Albert reçoivent l'ordre d'éliminer James Marcus. En effet, Marcus et sa folie grandissante inquiètent de plus en plus Spencer qui décide de mettre un terme aux activités de son collègue. Marcus est assassiné par une équipe des forces spéciales d'Umbrella, et son centre de formation de la forêt de Raccoon City est fermé. Les recherches sur le Virus T sont alors entièrement transférées au manoir Arklay. Wesker et son collègue reçoivent en contrepartie l'autorisation de lancer leurs recherches sur le tout nouveau Virus G.

Pour une raison inconnue, c'est peu après que Wesker s'éloigne de sa carrière scientifique pour rejoindre les forces spéciales d'Umbrella. Formé au combat, il infiltre l'unité spéciale S.T.A.R.S. (Special Tactics and Rescue Service) de Raccoon City. Pour Umbrella, Wesker va servir à canaliser la curiosité de la police de la ville. Grâce aux pressions de Umbrella sur le chef du Raccoon City Police Department Brian Irons, il devient le chef de toute l'unité STARS de Raccoon. Cependant, Wesker décide en 1995 de revenir brièvement au manoir Arklay, où il reprend les recherches sur le Virus G avec Birkin. À nouveau, il décide de le tester sur Lisa. Cette fois, l'expérience prend une tournure très violente puisqu'elle acquiert une force surhumaine, mute de façon horrible et arrache les visages des chercheurs trop curieux. Inquiet, Wesker décide de mettre un terme aux recherches sur la fille. Cependant, il ne réussit pas à mettre un terme à sa vie et préfère l'isoler à l'extérieur du manoir plutôt que d'utiliser la manière forte.

Les recherches sur le Virus G, très instable, demandent beaucoup de temps et de moyens. Birkin se voit alors allouer un nouveau laboratoire en plein cœur de Raccoon City, dans les souterrains de la ville. Wesker ne le suit pas et se consacre désormais entièrement à sa mission d'infiltration de la police de Raccoon.

Resident Evil Zero[modifier | modifier le code]

Le 11 mai 1998, une fuite du Virus T provoque la mise en quarantaine du complexe du manoir Spencer. Umbrella décide de contenir la contamination et de condamner tout le personnel du manoir à l'isolement. Un peu plus tard, des meurtres ont lieu dans la forêt de Raccoon City. Umbrella fait vite le rapprochement entre ces meurtres sanglants et le manoir laissé à l'abandon. Les ordres sont simples : détruire le vieux centre de formation de James Marcus puis le manoir Spencer. Pour tirer profit de la situation, Spencer ordonne en parallèle de collecter des données sur les aptitudes au combat des armes biologiques enfermées. Pour ce faire, Wesker est chargé d'envoyer les STARS aux bons soins des expériences monstrueuses de l'entreprise.

Wesker décide pour commencer d'envoyer son unité la moins expérimentée au centre de formation, sans leur dire mot sur la responsabilité de Umbrella, pour commencer ses tests macabres. Caché dans le centre de Marcus, son ancien lieu de travail, avec son ami William Birkin, il observe les STARS de l'équipe Bravo se faire tuer un à un par les monstres qu'ils libèrent avec soin. Mais les deux chercheurs découvrent avec stupeur que leur ancien mentor est encore vivant. James Marcus a en effet été sauvé par son propre virus, puisque les sangsues infectées par le Virus T l'ont ressuscité. Paniqué, Birkin lance l'autodestruction du centre. De son côté, avec un incroyable pragmatisme, Wesker réfléchit à ses options. Il sent la chute de Umbrella imminente. Devant la situation, il échafaude un plan de secours, prévu de longue date. Umbrella est un "navire qui prend l'eau". Il est temps pour lui de le quitter. Alors que Birkin part faire son rapport, Wesker s'enfuit. Il est vite intercepté par la sécurité de Umbrella. En effet, Sergei Vladimir, qui est dépêché sur place par l'entreprise pour récupérer l'arme biologique TALOS, croise Wesker. Au courant de sa désertion, Sergei condamne Albert à combattre un Tyran blanc, "Ivan", au teint noir et lunettes orange dont Wesker arrive à se débarrasser in extremis. Il décide ensuite de rentrer à Raccoon, pour poursuivre son plan.

Resident Evil Rebirth[modifier | modifier le code]

L'équipe Bravo n'ayant pas donné de signe de vie depuis leur atterrissage dans la forêt, Wesker se sert de cette occasion préméditée pour envoyer sa seconde équipe, Alpha, plus expérimentée, à leur secours. Il se rend ainsi avec ses STARS dans la forêt, et après une attaque de Cerbères, oriente son équipe dans le manoir Arklay. Le plan de Wesker est clair : récupérer le Virus T, et se débarrasser des STARS afin d'être laissé pour mort, et échapper ainsi à Umbrella.

Wesker se débrouille pour s'éclipser discrètement dans les méandres du manoir. Pour parvenir à éliminer toute son équipe, il fait chanter un de ses STARS, Barry Burton, et le force à l'aider. Malheureusement, le plan de Wesker est découvert par Chris Redfield et Jill Valentine. Pourchassé par le reste de ses troupes, il reconsidère rapidement ses options et décide de réveiller le monstre le plus meurtrier du manoir, le Tyran, pour stopper les STARS. Wesker se fait alors volontairement attaquer par le monstre et c'est lorsqu'il est sur le point de mourir qu'il s'injecte un virus fournit par Birkin, probablement le Virus T. L'injection le sauve de la mort, comme prévu, ce qui lui permet de récupérer au passage un échantillon du virus. On comprendra dès Resident Evil 5 que c'est sûrement le Virus Progenitor qui, combiné dans ses veines au Virus T, a permis de le sauver plutôt que de l'achever. De plus, l'injection a aussi pour effet de décupler sa force physique et sa vitesse. Même si Wesker ne s'est pas débarrassé de son équipe et qu'il a été démasqué, il est bel et bien laissé pour mort, ce qui est l'essentiel. Mais le virus a sur lui des effets inattendus. À partir de ce moment du jeu, il apparaît comme un mutant aux yeux rouges avec une force physique et une capacité de concentration inhumaines. Il ne lui reste plus qu'à quitter le manoir avant son autodestruction...

Genèse d'un monstre : le plan d'Albert Wesker[modifier | modifier le code]

Si le virus n'a pas altéré les facultés de Wesker, et s'il se l'est injecté sciemment, c'est parce qu'Albert s'est rendu compte de l'état de son métabolisme très tôt, probablement par analyse sanguine. Il s'est donc rendu compte de la présence du Virus Progenitor dans ses veines. En réalité, c'est cette découverte qui l'avait conduit à se pencher sur le cas de Lisa Trevor, puisqu'elle présentait les mêmes caractéristiques que lui : une résistance au Virus Progenitor. C'est là que les projets de Wesker ont germé : Lisa ne fut qu'un cobaye pour parvenir à ses fins. Wesker a désormais, grâce à la fille, toutes les clés, tous les résultats en main pour pouvoir "écrire l'histoire" : il connait les capacités et limites de son métabolisme et compte bien les exploiter. Mais la vengeance devient aussi un de ses objectifs puisqu'il jure de se venger des STARS Chris Redfield, Barry Burton, Jill Valentine et Rebecca Chambers ; et de l'homme responsable de son état et qui détient toutes les réponses sur son passé : Ozwell E. Spencer.

Conscient des choses que son corps est capable ou non de tolérer, Wesker se lance alors en quête des virus de Umbrella, auxquels il n'a évidemment plus accès. Pour ce faire, il décide d'intégrer l'Organisation : une société rivale dont le but est de récupérer les recherches de Umbrella. Wesker fournit ainsi le Virus T à ses employeurs, récupéré au manoir Arklay, en gage de bonne foi. Mais derrière cette façade de repentance se cache le sombre dessein de l'homme. Un destin qu'il sent à portée de main.

Resident Evil 2[modifier | modifier le code]

William Birkin, qui peine à trouver une formule stable du Virus G, poursuit toujours ses recherches dans les sous-sols de Raccoon avec sa femme. Impatient, Spencer décide d'aller récupérer son travail. Conscient du danger, Birkin s'oppose à l'équipe envoyée et se fait assassiner par les hommes de Hunk Death. S'accrochant à la vie, Birkin tente une injection du Virus G. Perdant immédiatement conscience, le monstre qu'il devient barre la route aux soldats de Umbrella et ravage tout le laboratoire. Le Virus T se retrouve propagé dans les égouts et commence à répandre la mort dans la ville. Sous les ordres de l'Organisation, Wesker se propose d'aller récupérer le Virus G, perdu dans le laboratoire de Birkin. Pour réussir, il fait équipe avec deux espions de l'Organisation, dont Ada Wong, et les charge de récupérer le précieux virus. Gravement blessée par la femme de Birkin, puis sauvée par Leon S. Kennedy, Ada parviendra finalement à récupérer un échantillon et à rejoindre un hôtel, où elle découvre que son coéquipier s'est suicidé. Wesker communique avec elle comme il peut, par ordinateur, et réussit à l'extraire avant la destruction de la ville. Finalement, il se retrouve donc en possession de l'échantillon ; et parviendra à enlever la fille de William Birkin, Sherry, afin de percer le secret de l'antidote au Virus G. Antidote que l'enfant porte dans son sang.

Resident Evil: Code Veronica[modifier | modifier le code]

Wesker est chargé de prendre d'assaut une île servant de base et de prison à Umbrella. À la suite de l'attaque, les employés survivants sont acheminés par avion jusqu'à la base secrète d'Alfred Ashford, en Antarctique. Wesker les suit et reçoit l'ordre de récupérer des informations et de faire sauter la base. En réalité, Wesker sait parfaitement ce qui est expérimenté dans ces laboratoires, et se met en quête du Virus T-Veronica.

Dans son périple, il croise la route de Chris Redfield. Fou de rage, il passe à tabac l'homme responsable de son échec dans le manoir Arklay. Évitant la mort de justesse, Chris se rend compte que Wesker n'est plus humain. Peu après, en progressant, Albert est amené à combattre une de ses anciennes collègues, Alexia Ashford, qu'il pensait morte. Infectée par le Virus T-Veronica, Alexia se lance dans un combat violent contre le "traître". Mais Wesker fuit, laissant Chris Redfield aux bons soins de Alexia, après les avoir tous deux affaiblis. La fin du jeu ne donne pas plus d'indications sur Wesker, qui est une fois de plus présumé mort. Bien vivant, il réussit à récupérer à nouveau un échantillon du virus en prélevant le sang de Steve Burnside, contaminé par le Virus T-Veronica et mort pour sauver Claire Redfield. Ayant atteint son objectif, Albert fuit en sous-marin et rajoute le Virus T-Veronica à sa collection.

Resident Evil: Umbrella Chronicles[modifier | modifier le code]

Le jeu RE: UC retrace la plupart des aventures des STARS durant la saga en mode Rail Shooter avant de terminer sur un scénario inédit : the Dark Legacy, où le personnage contrôlable lors de ce bonus n'est autre qu'Albert Wesker, qu'on retrouve en costume noir et col roulé, presque méconnaissable. Cette fois, Wesker se retrouve en Russie, à l'entrée d'une ancienne base militaire d'URSS qui cache en réalité l'ultime siège secret d'Umbrella Corporation et l'unité centrale de son programme de surveillance globale : la Reine Rouge. Wesker est chargé de récupérer toutes les données qu'elle contient avant de la détruire pour ainsi priver Umbrella de ses recherches et précipiter l'entreprise au fond du gouffre. Wesker démontre tout au long de l'épisode des capacités physiques inhumaines qui confirment sa mutation. Il progresse dans la base en même temps que Jill Valentine et Chris Redfield et termine son périple face à son vieil adversaire, Sergei Vladimir. Celui-ci l'affronte sous une forme mutante indescriptible avant de succomber aux attaques de Wesker. Ayant vaincu son ancien collègue, Wesker se retrouve face à la Reine Rouge, récupère ses données et active son formatage. Lorsqu'il quitte la base, la Reine Rouge est vide de toutes données, et Umbrella Corporation est définitivement hors de combat. Albert Wesker, de retour à l'Organisation, s'installe alors paisiblement dans un gigantesque fauteuil et commence à regarder les archives de Umbrella qu'il a volées. Il se jure de retrouver Ozwell E. Spencer, le dirigeant mystérieux d'Umbrella Corporation, et d'en faire un témoin privilégié lorsque le fruit du travail d'Umbrella sera exploité par l'Organisation, dans un but encore mystérieux. Pour Wesker, il est temps "d'écrire l'histoire"...

Resident Evil 4[modifier | modifier le code]

Bien que Wesker n'intervienne pas physiquement dans l'aventure, il y participe en qualité de superviseur des missions de Krauser et de Ada, afin de garder les événements sous contrôle.

Grâce à ses bonnes performances, Wesker semble avoir atteint un haut niveau de responsabilités dans l'Organisation. Cette dernière intercepte un courriel provenant d'un certain Luis Sera qui demande de l'aide pour son village espagnol, infecté par un parasite et sous l'influence d'une secte. Wesker décide d'envoyer un de ses hommes pour infiltrer la secte et obtenir un échantillon du parasite. Cet homme, Jack Krauser, décide d'enlever la fille du Président des États-Unis pour gagner la confiance du gourou de la secte, Osmund Saddler. Leon Scott Kennedy, ancien rescapé de Raccoon City et ancien ami de Jack Krauser, devenu agent du Président des États-Unis, est alors envoyé sur place pour la retrouver. Malgré la performance de Krauser, Saddler ne lui fait toujours pas confiance et l'agent infiltré est contraint de demander de l'aide à Wesker. Ada Wong est dépêchée sur place avec pour mission principale d'obtenir un échantillon de Las Plagas, ledit parasite que Luis Serra a volé pour eux. Afin d'éviter les échecs et pour doubler Leon, Wesker décide de superviser la mission à distance. Leon se montrant encombrant, Wesker ordonne à Ada de tuer l'homme qui l'avait sauvé à Raccoon City.

Finalement, Ada est contrainte de laisser Leon tuer Krauser, puis récupère l'échantillon et s'enfuit en hélicoptère, le tout en épargnant la vie de son ancien sauveur, Leon. Ada, qui désobéit sciemment à Wesker, s'en justifie en déclarant qu'elle ne travaille pas pour lui. Si Albert Wesker supervise les opérations, il n'est donc pas le chef de l'Organisation.

Albert Wesker est jouable dans le mode Mercenaries du jeu. Il porte un pull gris, une veste et un pantalon noirs ainsi que des lunettes de soleil, exactement comme dans Umbrella Chronicles. Il possède un pistolet avec silencieux (le seul du jeu), un fusil à lunette, un magnum et de nombreuses grenades. Son thème musical est un mélange de sons électroniques et de chœurs assez sinistres. Les coups de poing que Wesker donne aux ennemis sont d'une puissance phénoménale et envoient les ennemis voler parfois jusqu'à une dizaine de mètres, comme pour nous prouver une fois de plus qu'il n'a plus rien d'humain.

Histoire antérieure à RE 5[modifier | modifier le code]

Dans sa vengeance aveugle, trois ans avant Resident Evil 5, Wesker retrouve le vieux Ozwell E. Spencer, dernier survivant du trio de tête d'Umbrella. Sous mandat d'arrêt international, l'homme est en même temps traqué par Jill Valentine et Chris Redfield. Et c'est pour cela que les deux héros de Resident Evil Rebirth retrouvent leur ancien capitaine dans le château où se trouvait Spencer. Mais c'est mort qu'ils retrouvent le vieillard, tué par Wesker. S'ensuit alors un combat très rapide où Wesker est à deux doigts d'éliminer Chris quand Jill saute sur lui et traverse la fenêtre, précipitant le surhomme dans sa chute mortelle. Laissé une fois de plus pour mort, Wesker sauve Jill et lui implante un objet dans le thorax qui va rendre l'héroïne complètement soumise à ses ordres.

D'autre part, Ada, après les évènements de Resident Evil 4, reçoit l'ordre de ne pas transmettre Las Plagas à Wesker : il semble que l'Organisation l'ait laissé tomber. Wesker prend alors contact avec Tricell, le nouveau géant pharmaceutique. Cependant on ne sait pas quand ce contact s'est établi, puisque Wesker semble bien connaître l'entreprise. Pour prouver sa valeur, il envoie Jill Valentine comme garde du corps au côté de Ricardo Irving, terroriste international aux ordres de Tricell. Wesker est vite associé aux recherches douteuses de la société, et est envoyé en Afrique. Sur place, il part soutenir Excella Gionne et Ricardo dans un village reculé. C'est ici que se cache en réalité un des premiers centres de la défunte Umbrella. Centre qui n'est autre que celui où James Marcus, Edward Ashford et Ozwell E. Spencer ont découvert et exploité le virus Progenitor, en 1950. Il s'agit symboliquement d'un retour aux sources pour le personnage. C'est là que tout a commencé, c'est là que tout va finir.

En effet, les projets de Wesker touchent au but. En possession de l'ensemble des virus de la série, il se lance dans un travail titanesque en confrontant l'ensemble des recherches qu'il a recueilli. Avec le soutien des équipes de Excella, Uroboros est le fruit de ce travail. Sorte de parasite extrêmement redoutable, à mi-chemin entre Las Plagas et le NE-parasite, Wesker détient l'arme biologique suprême. Pour protéger ces recherches, Tricell décide de créer une milice docile en injectant les deux parasites, Las Plagas et Uroboros aux habitants du village.Parallèlement, Wesker commence des séances d'injection régulières de Las Plagas[réf. nécessaire]. Ce n'est pas une décision irréfléchie : Wesker sait que son métabolisme est résistant. Lisa Trevor le lui a prouvé.

Derrière les lunettes noires de l'homme, une terrible force est en train de naître : le plan de Wesker s'achève. Avec Uroboros en sa possession, il envisage de soumettre l'ensemble de la planète à des bombardements massifs du parasite. Wesker sait que les effets de Uroboros varient en fonction des porteurs. En effet, alors que la plupart des contaminés perdent conscience et deviennent des monstres, certains porteurs assimilent le parasite, et gardent le contrôle de leur esprit et de leur nouveau corps. Ce que souhaite Wesker, c'est soumettre la planète à cette sélection naturelle afin de remplacer l'humanité par ces humains exceptionnels dont il fait partie : c'est ce "pouvoir d'être un dieu" qu'il a arraché à Spencer.

Resident Evil 5[modifier | modifier le code]

Wesker y fait son grand retour au même titre que dans Umbrella Chronicles. Il est en effet l'ennemi principal des héros du jeu.

Alertée par les évènements en Afrique, le BSAA envoie toute une équipe sur place. Vite prévenus, Wesker et Excella se débarrassent des intrus. Mais deux agents survivants décident de découvrir la vérité et d'aller jusqu'au bout. Parmi eux, Chris Redfield, éternel ennemi de Wesker. Tricell, quant à elle, n'est plus d'aucune utilité pour Wesker. Comme il l'avait fait avec Umbrella, il décide de "quitter le navire". C'est pour cette raison qu'il se débarrasse de Excella Gionne, trop envahissante pour lui : il lui injecte le virus Uroboros avant de confronter Chris et Sheva au monstre qu'elle est devenue. Sortis vivants de leur combat contre Excella, Chris Redfield et Sheva cherchent à en découdre avec Wesker. D'autant que les deux héros ont recueillis un nombre d'informations sur Uroboros et Wesker durant leur course pour la survie : Wesker doit régulièrement s'injecter un sérum afin de garder le contrôle sur sa mutation. Un nombre insuffisant ou trop élevé d'injections l'empêcheraient de rester humain. Lorsqu'ils se retrouvent enfin face à Wesker, le mutant subit un nombre impressionnant d'injections de ce sérum ; puisque Chris sait que cela va l'affaiblir. épuisé par ces assauts, Wesker rentre dans une grande rage et s'enfuit dans un avion. Vite rattrapé par Chris et Sheva, sa fureur lui fait perdre tous ses moyens. À bout de forces, il plonge son bras dans un missile d'Uroboros afin de se donner toutes les chances d'éliminer enfin les deux héros. Réactif, le parasite prend immédiatement possession de son corps, mais pas de son esprit : Wesker contrôle Uroboros. Mais c'est en jouant cette dernière carte qu'Albert Wesker perd toute apparence humaine, et qu'il est finalement éliminé par son éternel ennemi de deux roquettes dans la tête, clôturant ainsi le jeu ainsi que sa propre histoire. Le destin qu'il s'était préparé, qu'il avait enfin atteint, s'achève en même temps que Resident Evil 5.

Albert Wesker, Tricell et l'Organisation[modifier | modifier le code]

Décapité par deux tirs de lance-roquettes dans une coulée de lave en fusion, il est peu probable cette fois que le personnage puisse avoir survécu, tant les "headshots" symbolisent l'extinction des ennemies dans toute la saga. De plus Capcom a récemment déclaré qu'Albert Wesker est bel et bien mort mais qu'un jeu antérieur à RE 5 et dans lequel il apparaît est en projet. Durant tous les volets, le mutant Albert Wesker se procure les différents virus du jeu et les ajoute à la collection de l'Organisation. Avec tous ces virus à son répertoire, cette société secrète semble en mesure d'exploiter un grand potentiel viral ; au même titre que Tricell. Toute l'importance prise discrètement dans les jeux par les anciens employeurs de Wesker se dégagera sûrement dans les prochains volets.

Apparition cinématographique[modifier | modifier le code]

Albert Wesker fut introduit dans la saga cinématographique à partir de Resident Evil: Extinction, il est interprété par l'acteur irlandais Jason O'Mara avant d'être remplacé par Shawn Roberts dans Resident Evil: Afterlife.

Dans les films, Albert Wesker est le PDG de Umbrella Corporation qu'il continue à diriger, même après la pandémie mondiale du virus T, depuis Tokyo. Terré dans la base souterraine, il délègue les recherches sur un moyen de stopper l'infection au virus T au Dr Isaac, dans le désert du Nevada, avant de les reprendre personnellement au quartier général de Tokyo à la fin de Resident Evil: Extinction. Alice et ses clones attaquent la base au début de Resident Evil : Afterlife. La totalité des effectifs de Umbrella sont décimés mais Wesker parvient à s'enfuir avant d'assainir totalement Tokyo. On le retrouve, seul, à la fin du film, au large de Los Angeles, et semblent subir les mutations du virus-T qu'il tente de contrôler. Il a désormais des qualités surhumaines au même titre qu'Alice dans le précédent volet et affronte Alice, Chris et Claire. Il arrivera à nouveau à fuir après sa défaite contre les trois héros. Dans Resident Evil: Retribution, Umbrella existe toujours mais est sous le contrôle de l'intelligence artificielle, la Reine Rouge, qui cherche à exterminer tout humain qu'elle ne contrôle pas. Albert Wesker et Ada Wong, agent de ce dernier, se sont alliés aux derniers survivants de la race humaine afin de mener l'ultime combat pour la survie de l'espèce humaine.

Apparition hors de la série[modifier | modifier le code]

Wesker apparaît aussi dans Marvel vs Capcom 3: Fates of two worlds comme personnage jouable avec Chris Redfield et Jill Valentine. Il apparait aussi comme personnage déblocable dans Lost Planet 2.

Références[modifier | modifier le code]