Raivavae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Raivavae (commune)
Raivavae
Vavitu
Image satellite de Raivavae (le nord est en bas).
Image satellite de Raivavae (le nord est en bas).
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Archipel Îles Australes
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 23° 52′ 00″ S 147° 40′ 00″ O / -23.8666667, -147.6666667 ()23° 52′ 00″ S 147° 40′ 00″ O / -23.8666667, -147.6666667 ()  
Superficie 16 km2
Point culminant Mont Hiro (437 m)
Géologie Île volcanique
Administration
Collectivité d'outre-mer Polynésie française
Commune Raivavae
Démographie
Population 940 hab. (2012)
Densité 58,75 hab./km2
Autres informations
Fuseau horaire UTC-10

Géolocalisation sur la carte : Océanie

(Voir situation sur carte : Océanie)
Raivavae
Raivavae

Géolocalisation sur la carte : Polynésie française

(Voir situation sur carte : Polynésie française)
Raivavae
Raivavae
Îles de France

Raivavae ou Vavitu est une île située dans l'archipel des Australes en Polynésie française. Le village de Rairua est le chef-lieu de la commune de Raivavae.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située à 630 km au sud de Tahiti, l'île est un ancien volcan qui culmine avec le mont Hiro à 437 mètres d'altitude et d'une superficie de 16 km2, entouré d'un lagon assez important mais plus petit que celui de Tubuai, ceinturé par une barrière de corail comprenant 28 motu (îlots). L'île principale accueille 4 villages : - Anatonu, Rairua et Mahanatoa situés sur la côte ouest ; - Vaiuru situé sur la côte est.

Comme dans d'autres îles des australes, le climat plus frais que dans le reste de la Polynésie est propice aux cultures et l'on y trouve des champs de taro et caféiers et des cultures de manguiers et bananiers.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Raivavae signifie "ciel ouvert". Le nom aurait été donné par le roi Pomare IV, qui lors d'un voyage vers les Australes par un très mauvais temps, bénéficia d'une brusque accalmie au moment même où il arriva à Raivavae.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'île fut découverte en 1775 par le navigateur espagnol Thomas Gayangos à bord de la frégate l'Aguila.

Dans les années 1820, les habitants se convertissent au protestantisme importé en Polynésie par les missionnaires de la London Missionary Society (LMS). Suite à cette conversion de nombreux sites sacrés, marae et statues, furent détruits. Il reste à Raivavae un étonnant tiki qui présente une face rieuse. Trois autres tikis furent déplacés vers Tahiti en 1933 dont deux sont actuellement au musée Gauguin à Papeari. Le troisième a été repéré en 2004 dans le lagon de l'île. À ce jour, près de 600 structures ( marae, structures d'habitation....) ont été répertoriées sur l'île.

Comme Rimatara, c'est une île de très forte tradition protestante : il y a une dizaine d'années, le pasteur faisait couper l'électricité à l'heure des services religieux afin que les habitants ne puissent pas regarder la télévision. La langue est une variante des langues australes, le reo raivavae.

De nombreux objets en bois anciens de Raivavae ( sculptures, pagaies sculptées, tambours, objets cérémoniels....) sont conservés dans des collections privées ou des musées comme le British Muséum à Londres.

Économie[modifier | modifier le code]

Elle possède un aérodrome. Le développement de l'éco- tourisme, par le biais de l'association [1] en collaboration avec une association genevoise a pour but de faire découvrir l'authenticité de l'île. L'artisanat demeure très vivace sur l'île : colliers de coquillages, tressage de chapeaux, confection de tifaifai. Raivavae demeure la seule île de Polynésie française où perdure la construction de pirogues cousues. Le climat est favorable à l'agriculture et de nombreuses familles vivent en autosuffisance (café, oranges, taros, manioc, vanille.... ).

Tourisme[modifier | modifier le code]

L'île est accessible en avion. Elle est desservie par Air Tahiti à raison de 5 ou 6 rotations par semaine réparties sur 3 jours par semaine. Le temps de trajet varie de 1h50 à 3h00 en fonction du nombre d'escales.

Raivavae est communément considérée comme la plus belle île du Pacifique. Ce titre tient à ses paysages féeriques mais aussi et surtout à son isolement qui lui confère une ambiance si particulière qu'il n'est pas rare qu'elle soit comparée au Jardin d'Eden originel.

Quelques pensions accueillent les touristes en alliant confort et simplicité à la chaleur de l'accueil Polynésien, très loin du tourisme de masse.

Un séjour à Raivavae, c'est la découverte d'un lagon et de plages magnifiques, agrémenté de balades à vélo et de rencontres avec des habitants qui seront heureux de transmettre leur art du tressage de feuilles pour confectionner les sacs, chapeaux ou plats. Très loin du tourisme de masse c'est surtout la garantie pour chacun de connaître la sensation unique d'être au bout de monde, hors du temps.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :