Puig (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Puig.

Puig

Création 1914
Fondateurs Antonio Puig Castelló
Slogan Passion People Performance
Siège social Drapeau d'Espagne Torre Puig, Plaça d'Europa, L'Hospitalet de Llobregat (Barcelone(Espagne)
Direction Marc Puig
Activité Parfums, mode et cosmétiques
Produits Nina Ricci, Carolina Herrera, Paco Rabanne, Jean Paul Gaultier (prêt à porter uniquement), Prada, Valentino, Comme des Garçons, Antonio Banderas, Shakira, Mango, Adolfo Dominguez, Agatha Ruiz de la Prada, Payot, Uriage, Massimo Dutti, Victorio & Lucchino[1].
Effectif 4 204 (2014)
Site web www.puig.com
Chiffre d’affaires 1499 millions d'euros (2013)
Résultat net 176 millions d'euros (2013)

Puig (anciennement Puig Beauty & Fashion Group jusqu'en 2009) est une société internationale consacrée aux secteurs des parfums, des cosmétiques, et de la mode. L'entreprise a été fondée en 1914 à Barcelone, Espagne, par Antonio Puig Castelló. Aujourd’hui, elle est est encore gérée par la famille Puig.

Aussi bien dans le secteur de la mode que dans celui des parfums, Puig travaille avec les marques Carolina Herrera, Nina Ricci et Paco Rabanne. Dans le secteur de la mode, la compagnie est aussi l’actionnaire majoritaire de Jean Paul Gaultier[2]. Dans le domaine des parfums, elle produit aussi sous licence des marques Comme des Garçons, Prada et Valentino, parmi d’autres[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Ancien siège de Puig, sur la Travessera de Gracia, à Barcelone.

Les origines de l’entreprise remontent à l'année 1914 quand Antonio Puig Castelló, poussé par sa passion pour l’art, fonde la société. Dans un premier temps, l’entreprise prend le nom de son fondateur, se dénommant Antonio Puig SA, et dirige ses affaires vers les secteurs de la cosmétique et du parfum[3].

En 1922, Puig commercialise Milady, le premier rouge à lèvres fabriqué en Espagne[4].

Dans les années 1940, la compagnie commercialise le parfum Agua Lavanda Puig[5], qui deviendra l’un de ses produits emblématiques[6]. Durant ces années, le fondateur Antonio Puig prend la décision de transférer l’usine et les bureaux, pour un bâtiment situé rue Travessera de Gràcia, dans le quartier de Gràcia de Barcelone[7].

Dans les années suivantes, les quatre enfants du fondateur commencent à travailler pour l’entreprise. Bien que la transition se soit faite de façon progressive, Antonio Puig a enfin délégué la prise de décisions à ses enfants : Antonio et Mariano se concentreraient sur le domaine de la parfumerie, José María se consacrerait à la diversification et Enrique aux relations institutionnelles[4].

Expansion[modifier | modifier le code]

En 1959, Puig démarre son expansion internationale avec la construction d’une nouvelle usine dans la Zone Industrielle El Besós i el Maresme, à Barcelone, et avec également la création de la première succursale en dehors de l’Espagne, aux États-Unis ; celle-ci a été impulsée par une lettre d’un étudiant espagnol de l’Université de l'Iowa, qui regrettait de ne pouvoir acheter Agua Lavanda Puig aux États-Unis. La véracité de ce fait a été confirmée plus tard par des sources internes à Puig[8].

En 1968 démarre une filiale à Paris ; dans le même temps, la marque du créateur espagnol Paco Rabanne est intégrée à l’entreprise. Grâce à cette collaboration, en 1969 débute la commercialisation du parfum Calandre[9]. Sept ans plus tard, Puig construit une fabrique de parfums en France, à Chartres[10]. En 1987 Puig a incorporé définitivement l'entreprise de mode de Paco Rabanne[11].

L’un des faits historiques clés dans l’expansion internationale fut l’accord signé avec la créatrice vénézuélienne Carolina Herrera à New York dans les années 1980, pour la création et commercialisation de tous ses parfums. Plusieurs années plus tard, en 1995, est intègré à Puig la section prêt-à-porter de cette créatrice[4].

Changement de nom[modifier | modifier le code]

Marc Puig, PDG de la compagnie.

En 1997 Puig parvient à un accord avec Antonio Banderas pour la création et commercialisation de la marque « Antonio Banderas Fragrances ». L’année suivante la compagnie achète la marque Nina Ricci, continuant ainsi avec la politique d’acquisition de marques de prestige[4]. Les affaires sont en croissance ; en 1999 la famille Puig refonde l’entreprise, lui donnant le nom de Puig Beauty & Fashion Group et gardant dans la même structure les trois grandes lignes d’activité : le prêt-à-porter, les cosmétiques, et les parfums.

En ligne avec cette politique d’expansion, Puig achète les sociétés espagnoles Perfumería Gal et Myrurgia[12],[13]. Ces transactions ont consolidé le leadership de Puig dans le marché espagnol. Avec ces nouvelles acquisitions, les marques Adolfo Domínguez, Massimo Dutti et Heno de Pravia ont, elles aussi, été intégrées à Puig[14],[4].

En 2002, les parfums de l'entreprise de mode japonaise Comme des Garçons intègre le groupe et, seulement un an après, c'est le tour des parfums de la marque italienne Prada. Toutes les deux font maintenant partie du catalogue de Puig[15],[16].

Des changements surviennent dans les années 2000 parmi les dirigeants de la société, et Marc Puig, qui fait partie de la troisième génération de la famille, devient le président-directeur[17], puis devient le PDG en 2007, tout en conservant Manuel Puig comme vice-président de la compagnie[18]. Grâce à cette nouvelle administration, l’accord avec la chanteuse Shakira pour le développement de sa ligne de parfums arrive en 2008[19].

Aujourd’hui[modifier | modifier le code]

Torre Puig, Plaça d'Europa, L'Hospitalet de Llobregat (Barcelone).

En 2009 Puig Beauty & Fashion Group a changé son nom commercial pour la seconde fois, devenant tout simplement Puig[20].

Les dernières marques qui sont intégrées à la structure de Puig pour le secteur de la « Mode » sont celles du créateur italien Valentino et celle du français Jean Paul Gaultier[N 1]. Pour ce dernier, Puig est en plus devenu l’actionnaire majoritaire de la marque puisque la société a acheté un 45 % des actions à Hermès et un 10 % à Jean Paul Gaultier lui-même. Le créateur a malgré tout conservé la direction artistique de la marque qui porte son nom[21]. Puig nomme début 2012 à la tête de la marque Ralph Toledano[N 2] (anciennement chez Chloé)[22]. En 2013, Puig a transféré son siège corporatif en France à l'Avenue des Champs-Élysées de Paris[23].

En 2014 la société fête le centenaire de sa fondation avec l'inauguration d'un nouveau siège social à Plaça d'Europa de L'Hospitalet de Llobregat, nommée Torre Puig. La Torre est oeuvre de l'architecte Rafael Moneo, lauréat avec le Prix Pritzker, en collaboration avec GCA Arquitectes. Le bâtiment a été inauguré par le Prince des Asturies. La Torre a obtenu le certificat Leed Or, qui reconnaît la qualité ambientale des bâtiments. A l'entrée du bâtiment, on y trouve une statue oeuvre de Joan Miró, qui a été cédée par la Fundació Miró pour une durée de deux ans[24],[25],[26],[27].

Marques de parfums[modifier | modifier le code]

Puig possède plusieurs marques de parfum : Nina Ricci, Carolina Herrera, Paco Rabanne[28], Prada[29], Valentino[30], Comme des Garçons, Antonio Banderas, Shakira, Mango, Adolfo Dominguez, Agatha Ruiz de la Prada, Payot (cosmétiques de luxe), Uriage (cosmétiques), Massimo Dutti, Victorio & Lucchino[1].

Chiffres[modifier | modifier le code]

Actuellement, Puig possède cinq usines de production, quatre en Europe en une au Mexique, qui produisent 331 millions d’unités de parfum par an. Avec cette production, en 2010 Puig occupe le 7e rang mondial du secteur de la parfumerie, et est rapidement passé de 3,5 % à 7,6 % de parts de marché du secteur mondial de la parfumerie[31].

Puig réalise un chiffre d'affaires de 1,2 Milliards d'euros en 2010[21] (avec une hausse de 22 %[32]).

Pour l'année suivante, son chiffre d'affaires global s'éleve à 1,499 Milliards d'euro, avec 176 millions d’euros de bénéfices[31],[33],[34],[35],[36].Les ventes du groupe, présent dans 140 pays et employant environ 4 000 personnes, sont essentiellement réalisées en Europe (53 %). Viennent ensuite l'Amérique latine (22 %) puis l'Amérique du Nord (10 %) (Reste du monde : 15 %)[28].

La Voile[modifier | modifier le code]

Une des embarcations classiques à la régate Puig Vela Clàssica en 2010.

Depuis toujours, la famille Puig a été attachée au monde du Nautisme et de la Voile, et plus spécifiquement avec Enrique Puig, qui fut directeur adjoint de la société, et président du Salón Náutico et du Real Club Náutico de Barcelona. La société a aussi été le sponsor principal de la Copa del Rey de Vela entre 1984 et 2006[37].

Puig a été l’armateur et sponsor du voilier Azur de Puig, bateau qui a participé aux événements nautiques de niveau international. L’un des membres de l’équipage habituel était la Cristina de Borbón, fille cadette dur roi Juan Carlos Ier d'Espagne[38].

Depuis 2008, en collaboration avec le Real Club Náutico de Barcelona, la société impulse et sponsorise la régate Puig Vela Clàssica[39] qui a lieu tous les ans à Barcelone pendant le mois de juillet[40]. La particularité de cette régate est le fait qu’elle soit réservée aux embarcations classiques et traditionnelles. La régate est l’une des plus importantes de celles qui existe au niveau mondial[41].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes de contenu[modifier | modifier le code]

  1. Hors parfums, un accord de licence existant entre Beauté Prestige International et la marque Jean Paul Gaultier jusqu'en 2016.
  2. Il est également à la tête de Nina Ricci.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (es)« Puig », ModaMarcas
  2. (ca)« El grup Puig compra Jean Paul Gaultier per 30 milions d'euros », El Punt-Avui
  3. (es)« De Barcelona al mundo », Emprendedores
  4. a, b, c, d et e (es)« Puig, un imperio español de moda que comenzó con un pintalabios », Modaes
  5. (es)« Colonias con historia », Telva
  6. (es)« Clásicos que compartirás con tu madre y tu abuela », Soitu.es
  7. (es)« Puig se trasladará a un edificio de CatalunyaCaixa diseñado por Moneo », Expansión
  8. (es)« Puig desfila en Roma con Valentino », Expansión,‎ 26 de abril de 2012
  9. (es)La Vanguardia, 9 octobre 2011, Diners, page 14
  10. (es)« Ser multinacional en España cuesta mucho, porque el mercado doméstico es muy pequeño », La Vanguardia,‎ 9 de mayo de 2012
  11. (es)« Paco Rabanne, Premio Nacional de Moda », El Periódico
  12. (es)« Antonio Puig entra en el capital de Perfumería Gal desbancando a Palmolive », El País
  13. (es)« Puig compra la empresa de colonias Myrurgia a la familia Monegal », El País
  14. (es)« Puig es el segundo mayor accionista de Adolfo Domínguez al comprar Myrurgia », La Voz de Galicia
  15. (es)« La firma Comme Des Garçons, nuevo fichaje de Puig », ¡Hola!,‎ 29 de abril de 2012
  16. (es)« Puig invierte 20 millones en Prada », Economía digital
  17. (es)« La nueva fragancia de los jóvenes Puig », El País
  18. (es)« Marc Puig releva a Javier Cano, primer presidente no familiar de Puig », El Economista
  19. (es)« Shakira y Puig crean una nueva línea de productos de belleza », Ideal
  20. (es)« Puig pierde sus apellidos », Alimarket
  21. a et b « Puig rachète Jean Paul Gaultier, la licence parfums reste chez BPI  » sur fashion-dailynews.com, Éditions Larivière, le 3 mai 2011
  22. Marion Deslandes, « Puig : Ralph Toledano président du pôle mode », Mode, sur fashion-dailynews.com, Éditions Larivière,‎ 19 janvier 2012 (consulté le 11 juin 2012)
  23. (es)« Puig traslada su sede corporativa en Francia a los Campos Elíseos de París », ABC
  24. (es)« Puig cumple 100 años inaugurando su sede corporativa en la Plaza Europa », El Far
  25. (es)« Los Príncipes y Artur Mas coinciden en la inauguración de la nueva sede de Puig », La Vanguardia
  26. (es)« Los Príncipes inauguran la nueva sede de Puig en el centenario de la firma », Europa Press
  27. (es)« COMUNICADO: Sus Altezas Reales Los Príncipes de Asturias y Girona inauguran la nueva sede corporativa de Puig », Europa Press
  28. a et b Ivan Letessier, « Puig veut rejoindre la cour des géants mondiaux du parfum », sur lefigaro.fr, Le Figaro Économie,‎ 12 avril 2012 (consulté le 11 juin 2012)
  29. José Alves « Puig choisi pour fabriquer les futurs parfums Prada » sur Les Échos, 2003
  30. Florentin Collomp « Valentino confie ses parfums à l'espagnol Puig » sur Le Figaro.fr, le 18 janvier 2010
  31. a et b (ca)« El benefici net del grup Puig creix un 57% », El Punt-Avui
  32. Anne-Laure Allain « Puig : bénéfice net en hausse de 57 % en 2010 » sur fashion-dailynews.com, le 12 avril 2011
  33. (es)« Puig mejora su beneficio un 19% y supera los 1.300 millones en ventas », Expansión
  34. Anne-Laure Allain, « Puig : bénéfice net en hausse de 19 % en 2011 », sur fashion-dailynews.com, Éditions Larivière,‎ 13 avril 2012 (consulté le 11 juin 2012)
  35. (es)« Puig crece un 11% gracias a su apuesta por los mercados internacionales », Revista VPC
  36. (es)« Puig aumenta su beneficio un 2% en 2013 », Noticias Bancarias
  37. (es)« Enrique Puig, la unión del perfume y el deporte », El Mundo
  38. (es)« Doña Cristina se incorporó al «Azur de Puig» la última jornada », ABC
  39. (es) Puig Vela Clàssica, site officiel
  40. (es)« Trias presenta la IV Puig Vela Clàssica », La Vanguardia
  41. (es)« Cincuenta veleros participarán en la regata de Vela Clásica de Barcelona », La Vanguardia

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Grands groupes de parfums et cosmétiques mondiaux :

Lien externe[modifier | modifier le code]