Valentino Fashion Group

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Valentino Fashion Group est une société fondée après le rachat de la grande Maison de haute couture Valentino[1] de Valentino Garavani. Le groupe appartient de nos jours à un fonds d'investissement qatari.

Valentino après Valentino[modifier | modifier le code]

Valentino Fashion Group était la propriété du fonds d'investissement britannique Permira depuis 2007, et anciennement du groupe Marzotto SpA depuis 2005, date de sa création pour regrouper l'ensemble des activités d'habillement du groupe Marzotto et les différencier de l'activité de filature.

Le siège social du groupe se trouve à Milan, mais toute la direction administrative est à Valdagno, dans la province de Vicence, fief de la famille Marzotto. Depuis sa création en 2005[2], et bien que faisant partie du groupe Marzotto, la société est cotée à la Bourse de Milan[3].

En octobre 2007, suite à la décision du styliste Valentino Garavani, surnommé le Divino[4], de se retirer du monde de la création, le groupe confie à Alessandra Facchinetti, anciennement responsable de la Gamme Rouge chez Moncler, la direction artistique[5]. Suite à son départ durant le second semestre 2008, le groupe réorganise son équipe de conception de produits et confirme Maria Grazia Chiuri et Pier Paolo Piccioli comme directeurs artistiques[6], après avoir été pendant une dizaine d'années à la création des lignes d'accessoires[7] en ayant su développer plus particulièrement la collection « chaussures ».

Régulièrement depuis 2009, des rumeurs de vente de la marque Valentino ou de prise de participation par un tiers apparaissent dans les médias[8], dont en 2012 par l'entreprise Puig ayant déjà la marque Jean Paul Gaultier ; le groupe Puig commercialise déjà sous licence les parfums de la marque Valentino. Finalement, le rachat de la part de Permira se fait par un fonds qatari : la société est revendue en juillet 2012, pour environ 700 millions d'euros, à la famille régnante du Qatar par l'intermédiaire de Mayhoola for Investments SPC[9],[10].

Historiquement, la marque Valentino est internationalement connue depuis des décennies pour utiliser dans ses créations la couleur rouge, ainsi que des drapés[6].

Marques du groupe[modifier | modifier le code]

Les marques du groupe sont :

  • Valentino, Valentino Garavani, Valentino Roma, Red Valentino (12 % du chiffre d'affaires du groupe en 2006[11], 322,4 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2011);
  • Uomo Lebole;
  • Principe;
  • MCS (anciennement Marlboro Classics[12]) depuis 1986;
  • M Missoni;
  • une participation dans la marque de mode Proenza Schouler, jusqu'en juin 2011[13].
  • Hugo Boss pour le prêt à porter « hommes » et « femmes » ainsi que les parfums, représentant trois quart du chiffre d'affaires en 2008[14] ; en 2009, suite à une restructuration de la dette du groupe, cette marque est scindée du reste du groupe pour revenir directement au fonds d'investissement Permira. Avec le rachat du groupe Valentino Fashion Group par Mayhoola for Investments SPC en 2012, la marque Hugo Boss, valorisée pour plus de 5 milliards d'euros, reste donc la propriété de Permira[15].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. la maison italienne Valentino est « Membre correspondant » est dispose à ce titre de l’appellation officielle Haute Couture.
  2. (en) « Company Overview of Valentino Fashion Group S.p.A », sur http://investing.businessweek.com, Bloomberg Businessweek (consulté le 24 mars 2012)
  3. Pierre De Gasquet, « Valentino Fashion Group éclipse Marzotto à la Bourse de Milan », sur lesechos.fr, Les Échos,‎ 5 juillet 2005 (consulté le 24 mars 2012), p. 24
  4. Élisabeth Quin, « Ma semaine dans la Haute », sur Madame Figaro, Le Figaro,‎ 22 juillet 2008 (consulté le 24 mars 2012)
  5. « Défilés parisiens: la collection d'Alessandra Facchinetti pour Valentino très attendue », sur ladepeche.fr, La dépêche,‎ 21 février 2008 (consulté le 24 mars 2012)
  6. a et b Charlotte Brunel, « La maison Valentino fête ses 50 ans », sur lexpress.fr/styles, L'Express,‎ 4 juillet 2012 (consulté le 21 juillet 2012)
  7. Carine Bizet, « Valentino Nuovo », Madame Figaro, no 21009,‎ 17 février 2012, p. 50 à 53 (ISSN 0246-5205, lire en ligne)
  8. (en) « Rebounding Valentino “not for sale” », sur just-style.com,‎ 1er juin 2010 (consulté le 24 mars 2012)
  9. Reuters, « Valentino racheté par un fonds qatari », sur lefigaro.fr, Le Figaro,‎ 12 juillet 2012 (consulté le 16 juillet 2012)
  10. AFP, « La Maison Valentino rachetée par la famille régnante du Qatar », Mode, sur lexpress.fr/styles, L'Express,‎ 12 juillet 2012 (consulté le 16 juillet 2012)
  11. « Valentino Fashion Group », Le Figaro,‎ 14 octobre 2007 (consulté le 24 mars 2012)
  12. « Malboro Classics change de nom et devient MCS », sur Homme Essential,‎ 2009 (consulté le 24 mars 2012)
  13. Florent Gilles, « Proenza Schouler a changé de partenaires », sur fashion-dailynews.com, Éditions Larivière,‎ 22 août 2011 (consulté le 24 mars 2012) : « Valentino Fashion Group a vendu l'essentiel de ses parts »
  14. « Valentino Fashion Group : chiffre d'affaires 2008 en hausse de 3 % », sur fashion-dailynews.com, Éditions Larivière,‎ 20 avril 2009 (consulté le 24 mars 2012)
  15. Marion Deslandes, « Hugo Boss intègre Sélection à sa ligne principale », Marques, sur fashion-dailynews.com, Éditions Larivière,‎ 12 juillet 2012 (consulté le 16 juillet 2012)