Dries Van Noten

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La boutique parisienne du quai Malaquais.

Dries Van Noten (né en 1958 à Anvers) est un créateur de mode et un styliste belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dries Van Noten est né au sein d'une famille de tailleurs ; son père exploitait une boutique de vêtements masculins et son grand-père exerçait la fonction de tailleur. Il étudie à l'Académie royale des beaux-arts d'Anvers et obtient son diplôme en 1981.

Sa carrière de styliste commence réellement en 1986 lorsqu'il se rend à Londres pour présenter sa première collection avec cinq autres de ses camarades (Ann Demeulemeester, Marina Yee, Walter Van Beirendonck, Dirk Van Saene, Dirk Bikkembergs) : on les surnommera les « Six d'Anvers » ou « Groupe des Six ». Très vite de nombreux acheteurs du monde entier comme Barneys de New York ou bien Whistler Whistles de Londres s'arrachent ses créations. À partir du milieu des années 1990, il crée également les costumes de quelques ballets de la chorégraphe belge Anne Teresa De Keersmaeker dont ceux de Just Before (1997), Drumming (1998), Rain (2001 et 2011 lors de l'entrée de la pièce au répertoire du ballet de l'Opéra de Paris[1]), et Steve Reich Evening (2007).

Il reçoit en 2009 le prix international du Conseil des créateurs de mode américains. En 2010, il préside le festival de Hyères, qui récompense chaque année un jeune styliste, avec ses 5 associés.

Style[modifier | modifier le code]

Son travail se caractérise par des imprimés, parfois de motifs aux inspirations ethniques, couleurs fauves et utilise souvent des matières textiles originales comme le léopard (très présent dans la collection homme de l'hiver 2006), le crocodile ou bien plus traditionnellement le cuir. Une nouvelle étape est franchie pour le styliste en 1991 avec un défilé à Paris, dans le cadre de la « Semaine prêt-à-porter masculin » et, en octobre 1993, avec la présentation de sa collection femme sur podium.

Boutiques et expansion[modifier | modifier le code]

Dries Van Noten travaille et vit à Anvers. Il exploite plusieurs boutiques dont la première, Het Modepaleis, est ouverte en 1989 à Anvers. Des boutiques sont ensuite inaugurées à Paris, Londres, Hong Kong, Tokio. Il vend ses créations à travers plus de 500 magasins dans le monde.

Parmi ses clientes célèbres, il compte la princesse Astrid de Belgique[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L’averse joyeuse sur ResMusica du 25 mai 2011.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Presse[modifier | modifier le code]

  • Joël Morio, « La modernité selon Dries Van Noten », Le Monde,‎ 5 mars 2010.
  • Anne-Laure Quilleriet, « Dries Van Noten, l'Anvers du décor », Le Monde,‎ 15 août 2000 (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]