Porte Saint-Martin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Porte Saint-Martin (homonymie).
Porte Saint-Martin
Porte Saint-Martin P1070460.JPG

La porte Saint-Martin vue du Sud

Présentation
Type
Style architectural
Architecte
Dimensions
hauteur : 18 m
Destination initiale
Protection
Géographie
Pays
Commune
Adresse
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Paris
voir sur la carte de Paris
Red pog.svg

La porte Saint-Martin est un monument de Paris, situé à l'emplacement d'une porte de l'ancienne enceinte de Charles V. Elle fut érigée en 1674 sur ordre de Louis XIV, en l'honneur de ses victoires sur le Rhin et en Franche-Comté, par l'architecte Pierre Bullet, élève de François Blondel, architecte de la porte Saint-Denis voisine.

La porte Saint-Martin fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques par la liste de 1862[1]. Des travaux de restauration ont été entrepris en 1988.

Historique[modifier | modifier le code]

Le monument actuel est le successeur de trois portes fortifiées datant de la période médiévale, s'échelonnant le long de la rue Saint-Martin.

La première porte Saint-Martin, surnommée l'« archet Saint-Merri », se trouvait juste avant le débouché de la rue Saint-Martin sur l'actuelle place Edmond-Michelet, à hauteur des nos 88 et 90 de la rue (48° 51′ 35.23″ N 2° 21′ 02.46″ E / 48.8597861, 2.3506833 (Porte Saint-Martin (Xe s.)))[2].

Article connexe : Enceinte du Xe siècle.

La deuxième porte, du début du XIIIe siècle, défendue par deux grosses tours, se trouvait juste au nord du croisement entre la rue Saint-Martin (à la hauteur des nos 197-199) et la rue du Grenier-Saint-Lazare (48° 51′ 47.41″ N 2° 21′ 08.75″ E / 48.8631694, 2.3524306 (Porte Saint-Martin (XIIIe s.)))[3].

Article connexe : Enceinte de Philippe Auguste.
La porte Saint-Martin vers 1550 sur le plan de Truschet et Hoyau.

La troisième porte Saint-Martin, du XIVe siècle, défendue par toute une bastide, se trouvait 60 mètres au sud de l'actuel arc-de-triomphe, au croisement de la rue Saint-Martin (des nos 355-357 au no 328 de la rue) avec la rue Blondel et la rue Sainte-Apolline (48° 52′ 06.72″ N 2° 21′ 19.19″ E / 48.8685333, 2.3553306 (Porte Saint-Martin (XIVe s.))) ; la bastide a été détruite en 1673[4].

Article connexe : Enceinte de Charles V.

Description du monument actuel[modifier | modifier le code]

La porte et le boulevard Saint-Martin en 1829.
La porte Saint-Martin est située à l'extrémité nord de la rue Saint-Martin ; en arrière-plan, on aperçoit, à travers les arches de la porte, la rue du Faubourg-Saint-Martin.

Le monument actuel, quatrième du nom, est un arc de triomphe de 18 mètres de haut, construit en pierre calcaire à vermiculures ; l'attique est en marbre.

Les écoinçons sont occupés par quatre allégories en bas-reliefs :

Localisation[modifier | modifier le code]

L'édifice se trouve au croisement de l'axe Saint-Martin (rue Saint-Martin et rue du Faubourg-Saint-Martin) dans le 10e arrondissement et des Grands Boulevards (boulevard Saint-Denis et boulevard Saint-Martin).

Ce site est desservi par la station de métro Strasbourg - Saint-Denis. Il était auparavant desservi par la station éponyme Saint-Martin aujourd'hui fermée car trop proche de la précédente.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Geographylogo.svg

Les coordonnées de cet article :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Renaud Gagneux et Denis Prouvost, Sur les traces des enceintes de Paris : promenade au long des murs disparus, Paris, éditions Parigramme,‎ 2004, 246 p. (ISBN 2-84096-322-1).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]