Triple alliance de La Haye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Triple-Alliance et Traité de La Haye.

La Triple alliance de La Haye est conclue à La Haye le 23 janvier 1668 entre Les Provinces-Unies, l'Angleterre et la Suède pour freiner l'expansion de la France dans les Pays-Bas espagnols.

En 1667, pendant la guerre de Dévolution, Louis XIV s'empare de Binche, Charleroi, Ath, Tournai, Douai, Audenarde et Lille (juin 1667). La Flandre, possession espagnole, devient française. Les Provinces-Unies (Hollandais) s'inquiètent de la progression de la France dans leur direction.

Parallèlement Louis XIV s'allie à l'électeur de Brandebourg et signe, en janvier 1668, un traité secret avec l'empereur Léopold Ier. Le partage de l'empire espagnol y est décidé. Entre autres, la France recevrait une partie des Pays-Bas espagnols (Belgique actuelle).

Aussi les Provinces-Unies profitant d'une défiance envers Louis XIV de l'Angleterre et de la Suède, obtiennent leur alliance (23 janvier 1668). Les alliés s'engagent à conseiller, voire à imposer, aux Français et aux Espagnols un partage des Pays-Bas qui éviterait aux Provinces-Unies une proximité immédiate avec la France.

Articles connexes[modifier | modifier le code]