Planche à dépiquer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une planche à dépiquer est un panneau en bois, presque rectangulaire, utilisé autrefois pour le battage ou dépiquage des céréales. Également appelée tribulum, traîneau à dépiquer, planche à battre et picaïre, une planche à dépiquer était munie d'éclats de pierre, (silex, par exemple) ; elle était tirée par un ou deux animaux, et on la passait sur des gerbes de céréales séchées, étendues sur une aire à battre, aménagée avec des pierres rondes de quartzite utilisées comme pavé.

L'aire à dépiquer est le lieu le plus élevé, proche de la remise, revêtue de terre argileuse durcie ou de pavés. On trouve couramment cette expression dans les titres de propriété anciens pour décrire une cour réservée à battre les céréales.

L'emploi des « planches à dépiquer » était très fréquent dans l'agriculture espagnole traditionnelle en été, pour le battage des céréales (là où le fléau agricole était à peine utilisé) ainsi que dans d'autres pays, spécialement dans le bassin méditerranéen, avant l'introduction du machinisme agricole (car la moissonneuse-batteuse fait la récolte des céréales, le battage et le nettoyage, en une seule opération).

Galerie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Benito del Rey, Luis et Benito Álvarez, José-Manuel, La taille actuelle de la pierre à la manière préhistorique. L'exemple des pierres pour Tribula à Cantalejo (Segovia - Espagne), dans le Bulletin de la Société préhistorique française - Tome 91 (numéro 3, mai-juin), 1994 - ISSN 0249-7638 (pages 214-222).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :