Ensileuse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tracteur et remorque roulant à côté d'une récolteuse automotrice
Becs cueilleurs à maïs

Une ensileuse ou récolteuse-hacheuse ou faucheuse-hacheuse-chargeuse est une machine agricole servant à récolter du fourrage vert (herbe, maïs ou céréales immatures (blé, triticale…) ou du fourrage préfané pour faire de l'ensilage.

L'ensilage est une méthode de conservation par fermentation lactique et alcoolique de l'herbe, ou du maïs (plante entière), qui est mise en silo après avoir été broyée et tassée, et éventuellement fanée, dans le but de nourrir le bétail.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Les ensileuses peuvent se présenter sous forme de machine traînées ou portées par un tracteur ou bien sous forme de machines automotrices (le plus répandu en France de nos jours). L'ensileuse peut être équipée de différents matériels à l'avant qui varient en fonction de l'espèce à récolter. Ainsi, pour l'ensilage d'herbe, on équipe l'ensileuse d'un pick-up. Ce dernier est composé d'un rouleau à dents, tournant à vive allure et ramenant l'herbe, précédemment fauchée et mise en andain, à une vis sans fin. Ensuite, la vis sans fin va amener l'herbe dans la machine qui va la hacher en morceaux plus fins donc plus digestibles par les animaux et plus faciles à conserver. Quelle que soit la configuration, elles sont équipées d'une soufflerie qui envoie l'ensilage par une goulotte située à l'arrière vers une trémie Page d'aide sur l'homonymie ou dans une remorque attelée à la machine. Lorsque cette remorque est pleine, elle peut être dételée et amenée au silo pour être déchargée et une autre remorque peut venir la remplacer.

La méthode la plus moderne de récolte de l'ensilage consiste à employer une machine automotrice accompagnée latéralement par un tracteur traînant une remorque. Les machines actuelles peuvent récolter jusqu'à 2 000 tonnes d'ensilage par jour. L'ensilage à base d'herbe, de canola, d'avoine ou de blé est broyé en brins de 6 à 30 millimètres de long et traité à l'aide d'une bactérie spéciale pour activer le processus de fermentation. Pour l'ensilage à base de maïs ou de sorgho, l'ajout de bactéries n'est pas utile du fait de la teneur élevée en sucre de ces plantes.

De nos jours, la principale utilisation de l'ensileuse est pour la récolte du maïs ensilage. Le hachage de la récolte est obtenu grâce à un tambour hacheur rotatif transversal. Ce tambour est équipé de couteaux qui passe à quelques millimètres d'un contre couteau. Le tambour tourne à une vitesse d'environ 100 km/h. La récolte est acheminée à ce tambour par l'intermédiaire de rouleaux ameneurs, leurs vitesses de rotation déterminent la longueur de coupe. La récolte, après le hachage, atteint la soufflerie qui éjecte la récolte dans la goulotte et tombe enfin dans la remorque. Avec ce système, en un seul passage, la récolte est coupée, hachée et acheminée dans une remorque.

Équipements[modifier | modifier le code]

Il existe d'autres équipements pour les ensileuses mais le principe de hachage et de projection dans la benne restent toujours les mêmes. Par exemple, pour la récolte du maïs ensilage, on équipera l'ensileuse d'un bec à maïs (actuellement les plus utilisés sont les becs rotatifs). Le maïs est récolté directement sur pied, il n'est ni fauché, ni andainé auparavant. La largeur des becs à maïs est variable (entre 4 et 14 rangs). Actuellement les plus utilisés sont les cueilleurs 6 et 8 rangs avec une orientation vers des becs de plus en plus larges. L'ensileuse doit alors suivre les lignes de semis et couper les pieds de maïs à environ 15 cm au-dessus de la surface du sol. Les pieds de maïs coupés vont être amenés dans la machine pour être hachés et envoyés dans une benne.

Pour récolter des céréales immatures comme le blé ou le triticale, on peut utiliser un bec rotatif ou une barre de coupe de moissonneuse-batteuse traditionnelle.

Le poste de conduite des ensileuses automotrices est une cabine spacieuse, souvent climatisée et insonorisée, lumineuse et vitrée. Le chauffeur est assis sur un siège, un volant devant lui sert à diriger les roues arrière. Les commandes à sa droite servent à régler les différentes fonctions de l'ensileuse (démarrage/arrêt de la machine, réglage de la hauteur de coupe, direction de la goulotte, vitesse du moteur, phares…).

Prix[modifier | modifier le code]

Le prix d'une ensileuse automotrice neuve peut varier entre 150 000 et 300 000 euros, voire 400 000 euros pour les machines a deux moteurs. Le prix élevé de ce matériel ne permet pas à toutes les exploitations agricoles d'en posséder, c'est pourquoi il est parfois nécessaire de se regrouper pour en acheter (CUMA ou copropriété), ou de faire appel à une entreprise de travaux agricoles, ruraux et forestiers (ETARF).

Quelques marques[modifier | modifier le code]

Constructeurs actuels :

  • Claas est le leader mondial de l'ensileuse automotrice et construit la série Jaguar
  • John Deere
  • New Holland
  • Case IH
  • Krone nouveau venu dans le monde de l'ensileuse. Ce constructeur s'est lancé dans ce marché restreint en proposant les machines les plus puissantes au monde avec un modèle de 780 ch et depuis peu un modèle de 1 100 ch, avec des becs à maïs plus larges (jusqu'à quatorze rangs) mais aussi plus légers grâce à un nouveau concept qui fait appel non plus à des tambours rotatifs mais à des chaînes pour amener le maïs vers la machine, maintenant[Quand ?] il y a quatre modèles de 500 à 1 100 ch.

Anciens constructeurs :

  • Mengele Agrartechnik qui a construit la série SF et la Mammut, ce constructeur construit toujours des ensileuses traînées pour tracteurs
  • Deutz-Fahr qui a construit l'ensileuse automotrice Gigant 400. Cette ensileuse avait la particularité d'avoir le réglage de la longueur de coupe depuis la cabine grâce à un système hydraulique et n'était pas équipé de soufflerie.
  • Hesston qui construit toujours des ensileuses traînées pour tracteurs
  • Fiatagri qui a été racheté par New-Holland
  • Massey Ferguson qui a commercialisé pendant quelques années, sous contrat, des ensileuses Mengele Mammut, Champion, Dronninborg, Dania

Constructeurs avec projet de construction d'ensileuses :

  • Fendt du groupe Agco a conçu et réalisé en 2010 une ensileuse de 650 ch (Katana) en vue du développement des cultures biomasses à venir.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :