Patrick Berger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berger (homonymie).
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Patrik Berger.

Patrick Berger , né à Paris le 10 novembre 1947, est un architecte et urbaniste français, il est le maître d’œuvre de plus d’une trentaine de réalisations à Paris, sa ville natale, et de plusieurs projets en Europe et au Japon. Sa pratique se singularise par le choix d’explorer la diversité des programmes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le 10 novembre 1947 à Paris, Patrick Berger obtient son diplôme d’architecture à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris en 1972.

Sa pratique du métier d’architecte débute par un stage à Warmbronn, dans l’atelier de l’architecte et ingénieur allemand Frei Otto[1]. Il obtient son doctorat en urbanisme en 1977 après une mission d’études ethno-architecturales pour le CNRS et l’UNESCO au Népal, dans la ville royale newar de Panauti. Il ouvre sa première agence d’architecture en 1974. Plusieurs projets parisiens s’inscrivent d’emblée dans une quête des principes fondamentaux de l’architecture et de la construction visant une idée de continuité. (53, rue Quincampoix Paris 3e). Il est également l’architecte de Fabrice Emaer pour lequel il réalise plusieurs projets importants dont la transformation du Palace[2][3].

Dans les années 1980, trois concours emblématiques contribuent à asseoir sa notoriété: l’École nationale supérieure d'architecture de Bretagne , le Parc André-Citroën et la transformation du viaduc de la Bastille qui devient le Viaduc des Arts à Paris[4]. Chacune de ces réalisations est l’occasion d’une variation, architecturale et urbaine, manifeste sur la nature et l’histoire qui atteint un niveau de dialogue inégalé[réf. nécessaire] dans le projet réalisé pour le siège de l’UEFA à Nyon en Suisse, au bord du lac Léman, face aux Alpes, livré en 1999.

Patrick Berger réalise aussi, au début des années 2000, le centre socioculturel rue Philidor à Paris, l’Hôtel d’agglomération de Rennes Métropole et une manufacture pour Hermès International dans les Ardennes. Il est également concepteur de mobilier et a dirigé plusieurs études d’urbanisme comme le projet de reconfiguration de l’agglomération parisienne pour la candidature de Paris aux Jeux Olympiques 2008.

Il fonde une seconde agence d’architecture, avec Jacques Anziutti, en 2005, en parallèle de son atelier où il se consacre au dessin, à l’écriture, à des projets plus personnels et à la préparation d’expositions ou performances qui déplacent les limites de la pratique architecturale pour s’attacher à des projets iconoclastes, à l’enseignement et à la recherche. Il est expert scientifique entre 2007 et 2009 pour le projet du Grand-Paris.

Patrick Berger se consacre également à l’enseignement dès 1978 (jusqu’en 2013) et à la recherche, notamment à l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne, à partir de 1993, où ses travaux les plus récents portent sur les représentations des villes contemporaines et les modèles de « morphogénèse de la nature ». Il présente son travail lors de nombreuses conférences en Europe au Japon et outre-Atlantique et plus récemment, à Paris, dans le cadre de Séminaire «Dynamiques urbaines et morphogenèse » organisé par le Collège d'études mondiales de la FSMH, le PUCA, l’EHESS et l’ENSAD et en cours de publication. Il est auteur de nombreux livres et plusieurs publications lui sont consacrées. Avec le projet de la Canopée, il remporte en 2007 le concours international pour la rénovation du Forum des Halles de Paris. Ses dessins et maquettes font partie, entre autres, des collections du Centre Georges-Pompidou à Paris et du Musée allemand d’architecture (DAM) de Francfort-sur-le-Main.

Le quartier des Halles et la Canopée, Paris[modifier | modifier le code]

En juillet 2007, Patrick Berger et Jacques Anziutti sont lauréats du concours international pour le « carreau des Halles »[5]. La Canopée complétera l’ancien Forum des Halles, dans le 1er arrondissement de Paris et la restructuration générale de la gare souterraine Châtelet-Les Halles en retrouvant et réorientant l’espace urbain public, dans sa continuité et sans interruption, entre le Centre Pompidou et la Bourse du Commerce, en surface et en sous sol. Pièce urbaine d’une complexité exceptionnelle ce projet permet de mettre en œuvre une stratégie architecturale inspirée des morphogénèses de la nature et une nouvelle porte urbaine au cœur de Paris, à l'échelle du Grand Paris.

Principales réalisations en cours[modifier | modifier le code]

  • La Canopée, rénovation du forum des Halles, Paris
  • Rénovation de la gare Châtelet-les-Halles, Paris
  • Siège de Novartis-pharma France à Rueil-Malmaison

Principaux projets[modifier | modifier le code]

  • 2014 : Église et maison d’église Saint-Paul-de-la-plaine à La Plaine-Saint Denis (93210) France
  • 2012 : Pôle de périnatalité, hôpital Cochin, Paris 14e
  • 2010 : "La voie romaine", entre Alésia et Sombernon, Bourgogne France
  • 2009 : Centre sportif Alfred-Nakache, rue Dénoyez, Paris 20e
  • 2007 : École de musique et de danse, Cluny, France
  • 2007 : Scénographie pour Victoire de Castellane, Dior Joaillerie
  • 2007 : Hôtel de Rennes Metropole, Rennes France[6]
  • 2004 : Paris Jeux Olympiques 2012, projets, concours et études d’urbanisme
  • 2004 : Plaine de France, Étude d’urbanisme
  • 2003 : La métropole Lémanique, représentation d’une métropole contemporaine (EPLF-ENAC)
  • 2003 : Manufacture des Ardennes pour Hermes International, Bogny-sur-Meuse France
  • 2000 : Paris Jeux Olympiques 2008 « Appel à idées »
  • 1999 : Centre socioculturel pour la RATP, site Philidor-Maraîchers, Paris 20e
  • 1999 : Siège de l’Union européenne de football association (UEFA), Nyon, Suisse
  • 1996 : Le Viaduc des Arts, avenue Daumesnil, Paris 12e
  • 1994 : Le Monument du Centre Géographique du Japon, Nishiwaki, Japon
  • 1993 : Le dojo, Bretigny-sur-Orge, France
  • 1992 : Le parc André-Citroën, Paris, coauteur pour l’ensemble du Parc et auteur des grandes serres et serres sériels
  • 1992 : La tombe de Jean-Lambert Tallien, cimetière du Père-Lachaise, Paris
  • 1991 : La revitalisation du Centre Historique de Samarcande, Ouzbékistan
  • 1990 : L'École d'Architecture de Bretagne, Rennes
  • 1989 : Le Monument de la Communication France-Japon, avec Jean-Pierre Nouhaud, historien
  • 1980 : Immeuble de six logements, 53, rue Quincampoix, Paris 3e
  • 1978 : Le Palace « lieu de plaisir » Paris 9e

Distinctions[modifier | modifier le code]

Publications et expositions[modifier | modifier le code]

  • Exposition ANIMAL? du 6 mars au 8 mai 2014 École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL)/galerie Archizoom
  • « ANIMAL? » Patrick Berger co-édition Les Presses du réel ISBN 978-2-84066-697-4 et les Presses polytechniques et universitaires romandes ISBN 978-288915-051-9
  • « Leçons du Thoronet, Patrick Berger, Lux Sonus », ISBN 978-2-95349481-5 / juin 2010 / ed. MAV PACA
  • « Leçon inaugurale de l’École de Chaillot », 15 novembre 2005 in Conférences inaugurales. Catalogue Cité de l'Architecture et du patrimoine, Paris - 2006 (p. 13-37)
  • « Milieux», Institut français d'architecture, Cité de l'Architecture et du patrimoine, Paris - 2005
  • « Formes cachées, la ville - Patrick Berger/Jean-Pierre Nouhaud » aux presses polytechniques et universitaires romandes, EPFL - 2004
  • « Bauen: die Zeichnung, die Hand, die Geste » - Patrick Berger/Jean-Pierre Nouhaud, DAM Architecture in Germany - 1998 (p. 21-26)
  • « Correspondances Paris Londres » Éditions du Moniteur - octobre 1998, Paris (p. 13-18)
  • « Patrick Berger Œuvres et projets » catalogue de l' Académie d'architecture de Mendrisio, Skira Milan - 1997
  • « Questions d'architecture » conférence Arsenal, 18 mars 1996 Mini PA - Paris
  • « La Figure architecturale, un enjeu esthétique » avec Christian Eychène, École d’architecture de Saint-Étienne; rapport de recherche au bureau de la recherche architecturale - 1988, réédité en 2000 par l’EPFL
  • « Figures de la monumentalité » avec Christian Eychène, École d’architecture de Saint-Étienne rapport de recherche au bureau de la recherche architecturale - 1987
  • « Réflexions L'enjeu du style » avec Christian Eychène, Pan Ouest - octobre 1982 (p. 54)
  • « Panauti, une ville royale au Népal - P. Berger - V. Barré - L. Feveile- G.Toffin» ouvrage d’ethno-architecture, éditions Berger-Levrault - Paris 1981

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Rennes Métropole

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. mentionné dans « Frei otto complete works lightweight construction natural design » edited by Winfried Nerdinger Architekturmuseum der Technischen Universitat München
  2. http://www.puretrend.com/rubrique/tendances_r12/petit-dejeuner-avec-patrick-berger-architecte-parisien_a61207/1
  3. Roland Barthes, « Au Palace ce soir », Vogue Hommes, no 10, 1er mai 1978 (repris dans "Incidents", aux éditions du Seuil, 1987)
  4. https://fr.wikipedia.org/wiki/Viaduc_des_Arts
  5. Source : Libération du 2 juillet 2007
  6. https://fr.wikipedia.org/wiki/Rennes_M%C3%A9tropole

Liens externes[modifier | modifier le code]