Paranoid (album)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paranoid.

Paranoid

Album de Black Sabbath
Sortie Drapeau du Royaume-Uni 18 septembre 1970
Drapeau des États-Unis 1er janvier 1971
Enregistré du 16 au 21 juin 1970
Regent Sound Studios, Island Studios Londres
Durée 42:07
Genre Heavy Metal hard rock
Producteur Rodger Bain
Label Drapeau du Royaume-UniVertigo Records
Drapeau des États-UnisWarner Bros
Critique

Albums de Black Sabbath

Paranoid est le second album du groupe de heavy metal britannique Black Sabbath sorti le 18 septembre 1970 au Royaume-Uni et le 1er janvier 1971 aux États-Unis. L'album a été produit par Rodger Bain aux studios Regent Sound & Island à Londres et fut enregistré en deux jours seulement[4].

Paranoid est le plus grand succès commercial de Black Sabbath[4], en effet il est le seul album du groupe à atteindre la première position des palmarès du Royaume-Uni[5] ainsi que la huitième position aux États-Unis[6].

Les titres les plus marquants sont "War Pigs", "Paranoid" et "Iron Man". Ils ont été repris dans la majorité des compilations du groupe (We Sold Our Soul for Rock 'n' Roll) ainsi que sur les albums enregistrés en public (Live Evil, Reunion).   Cet album a été remasterisé en octobre 2010 sous le format Super Audio CD.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1970, les Beatles se séparent, marquant la fin des années 60 et l'apparition d'une nouvelle génération musicale dans le monde de la musique rock. Un mouvement particulièrement agressif va prendre la vedette aux vieilles gloires des sixties: le hard rock. Trois groupes vont se partager le succès: Led Zeppelin, groupe de virtuoses à la réputation sulfureuse, Deep Purple, réunion de musiciens talentueux, et Black Sabbath, à la réputation malsaine.

Ces quatre musiciens de Birmingham vont immédiatement imposer leur style avec un premier album éponyme, paru plus tôt dans l'année 1970. Mais c'est avec leur deuxième opus que le groupe va prendre sa véritable dimension.

Description de l'album[modifier | modifier le code]

Le disque commence très fort par un accord rugissant qui ouvre la pièce « War Pigs » (qui se traduit par « Les salauds de guerre ») qui est la chanson la plus longue de l'album. La distorsion est rageuse et féroce, annonçant parfaitement la tonalité de l’album. Cette première piste est d’une force peu commune, présentant de nombreuses ruptures rythmiques et des solos particulièrement vifs et inspirés de Tony Iommi. Le titre est une dénonciation féroce de la guerre du Viêt Nam. La seconde pièce s'intitule « Paranoid » est le single extrait de l’album et qui lui donne son nom. C’est une chanson concise et brute bâtie sur un riff très simple, mais d’une efficacité indéniable. Les paroles sont une plongée dans la tristesse et la solitude d’un homme. Elle suivie par « Planet Caravan » qui est une étrange ballade au son étonnant. La guitare de Tony Iommi trace des arpèges distants et mélancoliques. La batterie de Bill Ward a un son beaucoup plus délicat que sur le reste du disque. Le plus marquant de cette pièce demeure la voix de Ozzy Osbourne, modifiée grâce à une cabine Leslie, lui donnant cet écho envoûtant et sa texture inhabituelle.

« Iron Man » est l'un des titres primordiaux de l’album. Il présente une introduction sinistre à souhait suivie d’un riff comptant parmi les plus puissants et les plus vifs de ce début de décennie. Les solos sont complexes et d’une grande rapidité. Les paroles évoquent le stress post-traumatique d'un soldat[4]. « Iron Man » est suivie par « Electric Funeral » qui est construit sur plusieurs riffs sombres et distordus soutenus par des effets comme le wah-wah. Le titre est compact et agressif. Il ne présente pas de véritable solo. Ses paroles sont une critique contre la guerre nucléaire[4].

« Hand Of Doom » est un assez long morceau durant plus de sept minutes présentant des passages menaçants portés par la basse de Geezer Butler et des explosions métalliques menées par Tony Iommi et Bill Ward. Le texte traite du désespoir face à la toxicomanie[4]. Il est suivi par « Rat Salad » qui est une pièce instrumentale. Elle se caractérise par son rythme galopant et ses nombreuses variations rythmiques et mélodiques. Enfin, le disque se termine par une chanson divisée en deux parties « Jack the Stripper/Fairies Wear Boots » présentant une introduction en arpèges et des parties rythmiques féroces et obstinées. Le titre parle des mésaventures d’un strip-teaser.

Liste des titres[modifier | modifier le code]

  1. War Pigs/Luke's Wall - 7:55
  2. Paranoid - 2:47
  3. Planet Caravan - 4:24
  4. Iron Man - 5:53
  5. Electric Funeral - 4:47
  6. Hand Of Doom - 7:07
  7. Rat Salad - 2:29
  8. Jack The Stripper/Fairies Wear Boots - 6:13

Réception et postérité[modifier | modifier le code]

Paranoid fut accueilli par les réactions méprisantes de la presse spécialisée, qui n'a jamais accepté le style des quatre musiciens. À l'opposé, le public réserva une réception triomphale au nouveau disque de Black Sabbath, le single du même nom devenant (à la grande surprise de tous) no 1 des hit-parades britanniques, chemin que suivra l'album à son tour quelque temps plus tard.

Si l'on considère l'histoire du metal jusqu'à nos jours, on se rend compte de la portée de Paranoid. En effet, il s'agit sans doute d'un des plus célèbres disques de Black Sabbath, mais ceci n'explique pas tout. En effet, le style des quatre de Birmingham était beaucoup plus basique et facile à reproduire que ceux de ses concurrents de l'époque, ce qui fait que des dizaines de groupes anglais et américains entreprirent d'apprendre le répertoire de Sabbath. Des générations entières de musiciens rock firent leurs gammes sur "Paranoid" ou "Iron Man". Le groupe peut être considéré à juste titre comme l'un des plus influents de son époque. Des vagues de groupes se sont réclamés de leur influence: Iron Maiden, Metallica, Saxon pour ne citer que les plus fameux. On retrouve sa trace jusque dans le grunge de Nirvana, d'Alice In Chains ou encore de Soundgarden.

Le titre original de l'album devait être War Pigs. Mais les responsables du groupe refusèrent ce titre, arguant que le disque serait mal perçu sous ce titre aux USA, alors engagés en pleine Guerre du Viêt Nam. On choisit donc le nom du single, pour suivre le succès de ce dernier. L'album est sorti le 18 septembre 1970, jour de la mort de Jimi Hendrix.

Composition du Groupe[modifier | modifier le code]

Classements[modifier | modifier le code]

Classement (1970/71) Meilleure
position
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (Media Control AG)[7] 2
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Mega Album Top 100)[8] 1
Drapeau de la Norvège Norvège (VG-lista)[9] 5
Drapeau de la France France (SNEP)[10] 9
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard Hot 200)[11] 12
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Albums Chart)[12] 1

Certifications[modifier | modifier le code]

Pays Ventes Certification Date
Drapeau des États-Unis États-Unis [13] 4 000 000 + 4 x Disque de platine Platine 31/01/1995
Drapeau du Canada Canada[14] 100 000 + Disque de platine Platine 01/09/1977

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Steve Huey, « Review Paranoid », Allmusic (consulté le 7 September 2009)
  2. (en) Ben Mitchell, « Review Paranoid », Blender, Alpha Media (consulté le 7 September 2009)
  3. (en) Robert Christgau, « Review Paranoid », Robert Christgau (consulté le 7 September 2009)
  4. a, b, c, d et e Ian Christe (trad. Anne Guitton), Sound of the Beast : L'histoire définitive du heavy metal, Flammarion,‎ 2007 (ISBN 978-2-08-068797-5), p. 22
  5. officialchart.com/black sabbath/albumsconsulté le 3 février 2013
  6. allmusic.com/paranoid/awards consulté le 3 février 2013
  7. (de) Charts.de – Black Sabbath – Paranoid. GfK Entertainment. PhonoNet GmbH.
  8. (nl) Dutchcharts.nl – Black Sabbath – Paranoid. Mega Album Top 100. Hung Medien.
  9. (en) Norwegiancharts.com – Black Sabbath – Paranoid. VG-lista. Hung Medien.
  10. « Le Détail des Albums de chaque Artiste (cliquer sur "Black Sabbath") », sur Infodisc (consulté le 15 mai 2014)
  11. (en) « Black Sabbath - Paranoid (Awards) », sur AllMusic (consulté le 15 mai 2014)
  12. (en) « Chart Stats – Black Sabbath », sur Chart Stats (consulté le 19 décembre 2009)
  13. RIAA Database/goldplat/search consulté le 3 février 2013
  14. Music Canada.com consulté le 3 février 2013

Liens externes et sources[modifier | modifier le code]