Snorkeling

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis PMT (Palmes-Masque-Tuba))
Aller à : navigation, rechercher
Un pratiquant équipé de masque, tuba et palmes, nageant en surface près des îles Fidji.
Enfants s'essayant à la chasse sous-marine en 1959 (Mer du Nord). Le snorkeling a pour origine la mode pour le loisir de pêche sous-marine.

Le snorkeling[1] ou la randonnée palmée ou l'exploration à la palme ou la randonnée aquatique ou la pratique dite « avec palmes, masque et tuba » (PMT), est une activité de loisir aquatique d'observation des fonds et des espèces vivantes sous-marines, réalisée en nageant à la surface de l'eau ou en plongeant en apnée.

Cette pratique, apparue dans les années 1940 et popularisée à partir des années 1960, est parfois rattachée à la plongée libre. Elle est réalisée avec pour équipement minimum un masque de plongée et généralement des palmes et un tuba. D'autres équipements supplémentaires sont possibles, par exemple une combinaison de plongée pour que la randonnée puisse durer plus longtemps grâce à une meilleure protection contre le froid.

Randonnées organisées[modifier | modifier le code]

Le snorkeling est une activité répandue là où l'eau est peu profonde, ce qui permet d'observer la faune, la flore et les reliefs sous-marins les plus proches de la surface. C'est une pratique à laquelle il est donc possible de s'adonner dans quasiment toutes les mers tempérées ou chaudes du globe, pourvu qu'une côte soit parcourue de fonds peu profonds et riches en animaux ou en faune benthique. Depuis des années les tour-opérateurs de par le monde organisent des excursions en PMT, le plus souvent dans des mers tropicales, où l'on peut observer des récifs coralliens avec les nombreuses espèces animales et végétales qui les habitent : poissons tropicaux, pieuvres, étoiles de mer, oursins, mollusques divers, ainsi que différentes sortes d'algues ou plantes aquatiques.

La randonnée subaquatique est aussi proposée par de nombreuses stations balnéaires, car elle permet, avec un faible investissement et sans formation particulière, d'initier les touristes à la biologie marine.

Lieux les plus investis[modifier | modifier le code]

Les sites propices au snorkeling sont les endroits où l'eau est chaude, claire, peu profonde, sans vagues et bien sûr avec une faune et une flore attirantes et abondantes. Les sites les plus célèbres sont souvent des lieux où l'on pratique aussi la plongée sous-marine :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mascret Vianney, « L’aventure sous-marine : Histoire de la plongée sous-marine de loisir en scaphandre autonome en France (1865-1985) », thèse, 2010 lire en ligne

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Anglicisme d'après snorkeling ou snorkelling avec le même sens, issu de snorkel « tuba »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]