Pêche à pied

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pêche.
Pêche de coquillages, Japon 1937
Pêche à pied au Passage du Gois.

La pêche à pied, ou parfois rocaille[1], est un type de pêche qui se pratique en bord de mer, principalement à marée basse ou en eau peu profonde (lagons). Elle consiste en la capture, à la main ou à l'aide d'outils, de crustacés ou de céphalopodes, ou à la prise, à l'aide d'un harpon ou d'une foëne, de poissons. Elle est pratiquée pour la consommation humaine.

Types de pêche à pied[modifier | modifier le code]

La pêche à pied dépend principalement du type de plage rencontré.

Plages de sable[modifier | modifier le code]

Les méthodes les plus courantes sont souvent les plus simples, en utilisant des outils de type râteau pour déterrer les coquillages enfouis durant la marée haute (palourdes, couteaux).

Pour les crevettes le pêcheur ira dans l'eau (« au flot ») en utilisant une épuisette. Dans ce cas la forme pousseux sera privilégiée, du fait de l'absence d'obstacles pour racler le fond.

Plages de rochers[modifier | modifier le code]

Pêcheurs à pied à la pointe de La Fumée (Charente-Maritime)

Dans les zones découvertes à marée basse, il est possible de ramasser directement à la main des coquillages fixés sur les rochers comme les moules, bigorneaux et bulots.

Il est également possible de fouiller les rochers à la recherche d'étrilles, tourteaux, etc. Pour cela, il s'agira de retourner les rochers de petite taille, ou de chercher dans les infractuosités à la main ou l'aide d'un crochet métallique. Ce type de méthodes est parfois appelé « tâte ».

Enfin, la pêche à la crevette est possible dans les trous d'eau formés dans les rochers après que la mer s'est retirée à l'aide de petites épuisettes. Cette méthode permet au pêcheur de ne pas avoir à subir les vagues et à s'équiper plus lourdement (cuissardes), l'eau dépassant rarement les 30 à 40 cm dans ces trous d'eau. En revanche cette méthode ne permet pas de pêcher de grande quantités, c'est pourquoi elle est surtout pratiquée pour le plaisir, plus que pour le rendement.

Périodes de pêche[modifier | modifier le code]

Du fait des conditions de pêche, les grandes marées sont très favorables à cette activité. Les zones découvertes à marée basse l'étant beaucoup moins souvent que lors des marées normales, la population de crustacés est nettement plus importante. Ces événements attirent en règle générale un grand nombre de pêcheurs à pied.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. cette activité est aussi appelée « rocaille » dans certaines régions (Normandie, Picardie) du fait de la physionomie des plages dans cette zone (galets, falaises et rochers).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :