Janthine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Janthina janthina

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Janthina janthina (avec des bulles de mucus)
qui a été rejeté sur la grève

Classification
Règne Animalia
Embranchement Mollusca
Classe Gastropoda
Ordre Neogastropoda
Famille Janthinidae
Genre Janthina

Nom binominal

Janthina janthina
(Linnaeus, 1758)

alt=Description de l'image Janthina janthina.jpg.

La janthine (Janthina janthina) est un gastéropode marin qui vit à la surface de l'eau. Elle n'a pas l'air d'un prédateur, mais elle est redoutable pour son allure. Inoffensive pour l'homme, c'est une tueuse de méduses siphonophores comme les physalies. Elle se nourrit de leurs tentacules venimeux et parfois même de leur corps (ombrelle).

Description[modifier | modifier le code]

La janthine est un mollusque gastéropode d'allure classique, avec une coquille spiralée ressemblant à celle d'un escargot, grisée sur la partie supérieure et bleu-violacée sur la partie inférieure. La taille adulte est d'environ 4 cm[1].

Coquille de Janthina janthina

Écologie et comportement[modifier | modifier le code]

Un escargot qui flotte[modifier | modifier le code]

La janthine ne nage pas vraiment : elle se laisse « pousser » par le vent. Pour flotter, elle utilise des bulles de mucus (la « bave » des gastéropodes). Elle vit juste en dessous de la ligne de flottaison.

Moyens de défense[modifier | modifier le code]

En plus de sa coquille, la janthine a deux moyens de défense :

  • le premier moyen de défense est le camouflage : sa coquille est claire en bas (pour imiter la lumière du Soleil) pour se protéger des animaux marins sous l'eau et foncée en haut (pour imiter le peu de lumière sous l'eau) pour échapper aux oiseaux marins ;
  • le deuxième moyen de défense : jeter une sorte de colorant bleu (autrefois très recherché pour sa couleur) si un animal marin la repère malgré son camouflage ;
  • malgré cela, la janthine finit parfois sa vie à cause des forces de la nature (échouage, par exemple)...

Reproduction[modifier | modifier le code]

Quand une janthine femelle pond des œufs, elle les pose sur un tas de bulles qu'elle « fabrique ». Quand les jeunes mollusques éclosent, ils prennent un peu d'air dans leur flotteur pour produire après leurs propres bulles.

Habitat et répartition[modifier | modifier le code]

Comme ce mollusque vit en surface et dérive au gré des courants et de la population de ses proies, sa répartition est presque mondiale[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Arianna Fulvo et Roberto Nistri (2005), 350 coquillages du monde entier, Delachaux et Niestlé (Paris) : 256 p. (ISBN 2-603-01374-2)

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]