La Double Énigme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Double Énigme

Titre original The Dark Mirror
Réalisation Robert Siodmak
Scénario Nunnally Johnson
Acteurs principaux
Sociétés de production International Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Film noir
Sortie 1946
Durée 85 minutes (1 h 25)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Double Énigme (titre original : The Dark Mirror) est un film américain de Robert Siodmak, sorti en 1946.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Une jeune femme est accusée du meurtre d'un médecin : on l'a vue près du lieu du crime au moment où celui-ci a été commis, et pourtant elle a un alibi indiscutable. La police découvre, en se rendant chez elle, la présence de sœurs jumelles, aucune n'avouant ni ne dénonçant l'autre. L’enquête tourne court, la procédure avorte et les deux sœurs sont remises en liberté. Un lieutenant de police arrive à convaincre un psychiatre (passionné par ce cas et amoureux de l’une des deux jeunes femmes) de l’aider à déterminer, au péril de sa vie, qui est la meurtrière.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Propos du film[modifier | modifier le code]

La psychiatrie (et souvent la psychanalyse) est à l'honneur dans le genre du film noir américain. Ici il va s'agir de déterminer laquelle des deux sœurs souffre de troubles de la personnalité, par l'emploi de différents tests, notamment du test de Rorschach.

Plusieurs scènes nous faisant partager l'intimité de Ruth et de Terry, nous voyons leurs rapports se préciser et évoluer, sans qu'elles abordent jamais directement le sujet de l'assassinat.

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Olivia de Havilland fut longtemps cantonnée à des rôles d’ingénues et de faire-valoir, notamment dans des films d’aventures avec Errol Flynn[1]. En 1946, libérée de son contrat avec la Warner Bros., l’actrice commence une brillante seconde carrière avec pour ambition de mettre ses talents dramatiques en valeur[2].
    Cette année va lui être très prolifique, en effet elle tourne quatre films dont À chacun son destin pour lequel elle obtiendra son premier Oscar et Double énigme qui lui donne l’occasion rêvée d’interpréter le double rôle de sœurs jumelles[3].
    Olivia de Havilland déclarera : « Ce fut un film extrêmement dur à faire. Les problèmes techniques posés par le double rôle furent très difficiles à résoudre et l’horrible Terry que j’ai dû jouer dans le film continue à me hanter encore aujourd’hui. »[4]
    Le critique James Agee a également écrit « Olivia de Havilland fut longtemps une des plus jolies femmes du cinéma. À présent, l’actrice est non seulement devenue plus jolie encore, mais elle a appris à jouer. Elle n’a pas un talent extraordinaire mais son jeu est devenu réfléchi, tranquille et soutenu – un régal pour les yeux. » [5]
  • Scénariste à Hollywood où il était réfugié pendant la guerre, l'écrivain français Vladimir Pozner a été nommé aux Oscars pour l'histoire originale de Double énigme.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Encyclopédie alpha du cinéma - Les grands acteurs - Volume 11 - Éditions Grammont S.A. - Alpha Éditions. P. 76.
  2. a et b Robert Siodmak. Le maître du film noir - Hervé Dumont – Éditions L’âge d’homme. P. 190.
  3. Lesinrocks.com
  4. Le film noir – Patrick Brion – Éditions de la Martinère – 2004 (ISBN 2-7324-3144-3), p. 189.
  5. James Agee dans The Nation. Robert Siodmak. Le maître du film noir P. 191.
  6. a et b Encyclopédie alpha du cinéma - Les grands acteurs - Volume 11 - Éditions Grammont S.A. - Alpha Éditions. P. 16.

Lien externe[modifier | modifier le code]