Comment épouser un millionnaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Comment épouser un millionnaire

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Marilyn Monroe, Betty Grable et Lauren Bacall

Titre original How to Marry a Millionaire
Réalisation Jean Negulesco
Scénario Nunnally Johnson
Acteurs principaux
Sociétés de production 20th Century Fox
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie romantique
Sortie 1953
Durée 92 min

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Comment épouser un millionnaire (How to Marry a Millionaire) est une comédie romantique américaine de Jean Negulesco sorti en 1953.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Schatze (Charlotte, en VF) Page, une belle jeune femme, loue un très bel appartement à New York, qu'elle va partager avec deux amies, Pola Debevoise et Loco (Toctoc en VF) Dempsey. Le propriétaire de l'appartement, monsieur Denmark, a des problèmes avec le fisc et a disparu de la circulation. Ce logement est un instrument dans leur stratégie à objectif unique, trouver un mari riche, voire très riche : Nothing under six figures a year (Rien en dessous du million par année) est le mot d'ordre. Elles n'ont pas sou qui vaille et vendent même le mobilier de l'appartement pour vivre!

Le premier homme qu'elles rencontrent, Tom Brookman, est pompiste, ce qui n'entre pas tout à fait dans leurs plans (on apprend toutefois qu'il est un homme d'affaires richissime mais elles ne le sauront que bien plus tard). Il sera à plusieurs reprises remballé au téléphone par Schatze.

Trois mois plus tard, grâce à Loco, elles sont enfin invitées à une soirée prometteuse en millionnaires divers : Schatze rencontre un texan riche et veuf, J.D. Hanley ; Pola un beau borgne à l'apparence d'aventurier fortuné, J. Stewart Merrill ; et Loco un homme d'affaires qui se présente lui-même comme étant " l'homme le plus marié des USA ", Waldo Brewster.

Tom Brookman, qui a des vues sur Schatze, demande à ce que la maison de mode où travaillent les trois amies organise pour lui un défilé. Cela ne l'aide pas pour la conquérir.

Loco part incognito en week-end dans le Maine avec son riche et marié Waldo ; elle y rencontrera Eben qu'elle croira un moment être un aisé propriétaire terrien. J.D. révèle son béguin à Schatze mais y renonce en raison de leur trop grande différence d'âge. Pola, alors qu'elle devait rejoindre son aventurier, se trompe d'avion et rencontre Freddie Denmark qui lui révèle combien elle est belle avec ses lunettes. Une liaison débute tout de même entre Schatze et son Tom qu'elle croit toujours pompiste.

Finalement un mariage est organisé entre Schatze et J.D. qui a changé d'avis. On apprend à cette occasion que Pola s'est mariée avec Freddie et Loco avec Eben. Schatze change aussi d'avis et épouse Tom malgré tout et surtout malgré sa modestie financière.

Une dernière scène dans un fast-food se termine par terre pour les trois amies : Tom révèle à tout le monde combien il est riche. Et il est riche! D'ailleurs il offre les hamburgers avec un billet de 1000 dollars : Keep the change dit-il (Gardez la monnaie).

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Autour du film[modifier | modifier le code]

Quelques remarques générales[modifier | modifier le code]

William Powell, Marilyn Monroe, Betty Grable et Lauren Bacall

Comment épouser un millionnaire a été le premier film réalisé en CinemaScope mais le deuxième distribué, le premier ayant été La tunique (The Robe) (première le 16 septembre 1953) également produit par la Fox, avec Richard Burton et Jean Simmons dans les rôles principaux. Le but de cette nouvelle technologie était de contrer la télévision dont la popularité était chaque jour plus forte aux États-Unis.

Le slogan du film était The modern miracle - You see without special glasses (Le miracle moderne - Vous n'avez même pas besoin de lunettes spéciales).

La première scène du film, qui dure près de 5 minutes, n'a aucun lien avec l'histoire et se contente de montrer (et faire écouter) un orchestre symphonique dans toute sa... largeur, une démonstration de l'écran ultra spacieux (le film débute enfin après 7 minutes de musique et de générique!). D'autres scènes dans le film jouent ce même rôle : quelques vues de New York, l'appartement des trois amies qui semble ainsi immense, un panoramique des forêts du Maine, un atterrissage vu depuis le cockpit... On remarquera aussi, et pas sans raison, l'absence de plans rapprochés, le CinemaScope ayant un effet déformateur dans ce genre de proximité.

On ne peut pas dire que, dans cette intrigue, les femmes soient présentées sous leur meilleur jour. Les trois amies sont opportunistes, intéressées, cupides et font passer l'argent avec un grand $ avant l'amour avec un grand A. Dans cette comédie qui est issue du théâtre de boulevard et dont le ton est bon enfant, elles sont cependant des opportunistes sympathiques, des femmes intéressées touchantes et elles tombent finalement amoureuses d'hommes sans le sou, ou censés l'être.

Cameron Mitchell, qui joue le rôle de Tom, le millionnaire pris pour un pompiste, interprète la voix de Jésus dans La tunique (1953). Il n'est pas mentionné au générique de ce film mais il aura ainsi participé aux deux tout premiers films en CinemaScope.

Le film a été nommé pour plusieurs récompenses mais n'a gagné aucune de celles-ci : Oscars 1954, meilleurs costumes de film en couleurs, Charles Le Maire ; Writers Guild of America (association des scénaristes américains) 1954, meilleur scénario de comédie, Nunnally Johnson ; prix BAFTA (British Academy of Film and Television Arts Awards, prix de l'académie britannique des arts du cinéma et de la télévision) 1955, meilleur film.

Une amusante situation "culturelle". À deux moments dans le film, le personnage interprété par Marilyn Monroe évoque un You know what they say about girls who wear glasses? (Vous savez ce qu'on dit des filles à lunettes?). Et le spectateur francophone de la seconde moitié du XXe siècle d'être un peu surpris et curieux de la réponse qui va être donnée. La réponse américaine vient : Men aren't intended to girls with glasses (Les hommes ne s'intéressent pas aux filles qui portent des lunettes).

Lauren Bacall[modifier | modifier le code]

  • Lauren Bacall, 28 ans pendant ce tournage, était déjà une star qui alignait à son palmarès les films suivants : Le Port de l'angoisse (1944), Le Grand Sommeil (1946) et Key Largo (1948), tous joués en compagnie de son mari Humphrey Bogart.
  • D'ailleurs, lorsque le personnage de Schatze dans Comment épouser un millionnaire confirme à J.D. combien elle préfère les hommes dans la force de l'âge, elle argumente un « Look at that ol'fella, what's his name? In The African Queen. Crazy about him! » (« Par exemple ce vieux type, comment il s'appelle? Celui qui joue dans La Reine africaine. J'suis folle de lui ! »)

Betty Grable[modifier | modifier le code]

Betty Grable in How to Marry a Millionaire trailer 2.jpg
  • Betty Grable avait 36 ans pendant le tournage de Comment épouser un millionnaire et avait été pendant la Seconde Guerre mondiale une des stars les plus populaires des comédies musicales, notamment auprès des GIs. Sa carrière est allée décroissant dès le début des années 1950, ce que l'on ressent dans ce film où elle n'a pas le rôle le plus intéressant des trois.
  • Dans le chalet du Maine, elle dit reconnaître le musicien Harry James à la radio (mais elle se trompe). Harry James était son mari à l'époque.

Marilyn Monroe[modifier | modifier le code]

Il s'agit du 21e film de Marilyn Monroe qui a 26 ans et, maintenant qu'elle est une star (depuis Niagara), qui fait part égale avec Betty Grable et Lauren Bacall puisqu'elle se situe à la 2e place du générique (dans la bande-annonce américaine, elle est même citée en premier, ainsi que sur l'affiche, et il semble que cela soit dû au fait que Betty Grable avait eu des mots avec la Fox). Elle y joue un mannequin, plus myope qu'une taupe et grande coquette car elle n'aime pas porter ses lunettes. Évidemment, ses scènes et séquences sont d'importance:

Alexander D'Arcy and Marilyn Monroe in How to Marry a Millionaire trailer.jpg
  • Marilyn apparaît à la 10e minute, alors que Lauren Bacall vient de l'appeler pour lui annoncer qu'elle a déniché un appartement. Marilyn se heurte aux portes et aux gens lorsqu'elle ne porte pas ses lunettes. Les trois amies discutent des hommes et de leur plan.
  • Marilyn, en peignoir, et Lauren papotent lorsque Betty Grable leur annonce une bonne nouvelle.
  • Au restaurant avec sa conquête borgne, dans une robe moulante de couleur fuchsia vif (qui a été immortalisée dans une photo très connue, celle avec quatre reflets dans des miroirs). Puis toutes dans la ladies room à commenter leurs réussites respectives.
  • Dans un rêve arabique, recevant moult bijoux.
  • Lors d'un défilé de mode dans un maillot de bain une-pièce rouge vif, avec la présentatrice qui l'introduit d'un "Diamonds are a girl's best friends" (les diamants sont les meilleurs amis de la femme), qui est le titre d'une chanson tirée du précédent film de Marilyn: Les hommes préfèrent les blondes (1953).
  • La rencontre avec monsieur Denmark dans l'avion après deux chassés-croisés dans le logement.
  • À la fête finale, Marilyn revient annoncer qu'elle est mariée.
  • Une dernière scène dans un fast-food. Maintenant elle porte ses lunettes, définitivement.

Avec les acteurs suivants, elle aura partagé l'affiche de Comment épouser un millionnaire et:

Liens externes[modifier | modifier le code]