Nouvel An orthodoxe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Nouvel an orthodoxe)
Aller à : navigation, rechercher

Le Nouvel An orthodoxe (serbe Православна нова година), appelé Ancien Nouvel An en macédonien (Стара Нова година), Russie (russe : Старый Новый год) et en Ukraine (ukrainien : Старий Новий рік), est une fête traditionnelle de l'Église orthodoxe slave, qui célèbre le début de la nouvelle année suivant le calendrier julien. Aux XXe et XXIe siècles, le changement d'année julienne tombe entre le 13 et le 14 janvier.

En Russie[modifier | modifier le code]

Bien que l'Union soviétique ait officiellement adopté le calendrier grégorien en 1918, l'Église orthodoxe russe suit toujours le calendrier julien. Le Nouvel An est devenu une fête célébrée suivant les deux calendriers.

Comme dans la plupart des pays qui utilisent le calendrier grégorien, le Jour de l'an en Russie est un jour férié observé le 1er janvier. Ce jour est l'occasion de joyeux divertissements, de feux d'artifice, de gros repas. Il a la particularité de combiner des traditions laïques liées au nouvel an avec des coutumes propres à la saison de Noël orthodoxe, comme les kolyadki (chants de Noël) et l'exercice de la divination.

Le Nouvel An suivant le calendrier julien est encore observé de manière non officielle, et la tradition de célébrer l'arrivée de la nouvelle année à deux reprises est largement appréciée. Une partie de l’ex-URSS et les Russes ont aussi l'occasion de célébrer deux Noëls (le 25 décembre, et le 25 décembre du calendrier julien, qui correspond au 7 janvier et au solstice d'hiver du calendrier égyptien qui a précédé le calendrier julien).

Généralement moins festif que le nouveau Nouvel An, pour beaucoup il constitue une fête familiale nostalgique qui marque, avec de grands repas, des chants et des toasts, la fin des fêtes de fin d'année.

Autres pays[modifier | modifier le code]

La tradition du Nouvel An orthodoxe a été maintenue en Ukraine (réveillon de Malanka (uk)), en Géorgie, au Belarus, dans les anciennes républiques yougoslaves de Bosnie-Herzégovine, de Macédoine, du Monténégro et de Serbie, l'Église orthodoxe serbe et l'Église orthodoxe macédonienne continuant de célébrer leurs fêtes et les jours fériés conformément au calendrier julien. Dans la première moitié du XXe siècle, des segments de la communauté gaélique écossaise ont continué à célébrer ce jour[1].

Art et littérature[modifier | modifier le code]

La tradition du Nouvel An orthodoxe a été mentionnée dans l'art russe, le dramaturge Mikhaïl Rochtchine a écrit une comédie dramatique intitulée L'Ancien Nouvel An en 1973, qui est restée sur la scène de nombreuses années. Il l'a transcrite en scénario pour téléfilm, qui a été joué par des acteurs célèbres et mis en musique par Sergueï Nikitine, avec des paroles du poète Boris Pasternak (1980, studios Mosfilm).

Références[modifier | modifier le code]

  1. glossaire de The Last Pibroch, Jaunty Jock and the Ayrshire Idylls, par Neil Munro