Nanaï

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne la langue nanaï. Pour le peuple hezhen, voir Nanaïs.
Nanaï
Parlée en Russie, Chine
Région Sibérie
Nombre de locuteurs 3 902[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 gld
IETF gld

Le nanaï (anciennement, golde) est une langue toungouse parlée en Russie sibérienne, dans les kraïs de Khabarovsk, du Primorie, ainsi que dans l'oblast de Sakhaline.

La langue est aussi parlée en Chine, où vivent 1 500[2] Hezhen.

Au recensement de 1979, 55,8 % des 10 500 Nanaïs de Russie parlaient leur langue[3].

Phonologie[modifier | modifier le code]

Les tableaux montrent le système consonantique[4] et vocalique[5] du nanaï parlé en Russie.

Voyelles[modifier | modifier le code]

Antérieure Centrale Postérieure
Fermée [i] [] u []
Moyenne [ɪ] [ɪː] [ə] [əː] [o] []
Ouverte [a] []

Consonnes[modifier | modifier le code]

  Bilabiale Dentale Latérale Palatale Vélaire
Occlusive sourde [p] [t] [k]
Occlusive sonore [b] [d] [g]
Fricative sonore
Fricative sourde [s] [x]
Affriquée sourde [ t͡ʃ ]
Affriquée sonore [ d͡ʒ ]
Nasale [m] [n] [ ɲ ] [ŋ]
Liquide [r] [l]
Semi-voyelle [w] [j]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon Ethnologue.com
  2. Chiffre de Sem, 1997, p.174
  3. Sem, 1997, p. 174
  4. Sem, 1998, p. 176.
  5. Sem, 1998, p. 175.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (zh) Chaoke, D.O., Man-Tonggusi zhuyu bijiao yanjiu, Pékin, Minzu Chubanshe, 1997, (ISBN 7-105-02883-1)
  • (ru) Л.И. Cем, Нaнaйский язык, Языки Mиpa. Moнголские языки. Тунгусo-мaньчжурские языки. Японский язык. Кopейский язык, pp. 173-188, Moscou, Izd. Indrik, 1997, (ISBN 5-85759-047-7)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]