Langues toungouses

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne les langues toungouses. Pour les peuples toungouses, voir Toungouses.
Langues toungouses
Pays Russie, Chine, Mongolie
Région Mongolie-intérieure, Heilongjiang, Xinjiang, Sibérie
Codes de langue
ISO 639-5 tuw
IETF tuw
carte

Les langues toungouses sont un sous-groupe de la famille des langues altaïques, famille dont l'existence est controversée.

Données linguistiques[modifier | modifier le code]

Groupe septentrional[modifier | modifier le code]

Groupe méridional[modifier | modifier le code]

Sous-groupe toungouse méridional[modifier | modifier le code]

Branche A[modifier | modifier le code]
Branche B[modifier | modifier le code]
Sous-branche B1[modifier | modifier le code]
Sous-branche B2[modifier | modifier le code]

Sous-groupe mandchou[modifier | modifier le code]

Données statistiques[modifier | modifier le code]

Ces données sont extraites de deux sources. La première en italique renvoie à une page Internet pour le côté chinois : ces données sont citées pour indication mais restent à mesurer[1]. Le Recensement de la Fédération de Russie, daté de 2002, porte sur les autres indications[2].

Langue (et classe) Localisation Population Locuteurs
Orotche Russie 884 20,3 %
Nanaï (anciennement « golde », voir aussi hezhe) Russie (Chine) 12 355 49,4 %
Hezhe (anciennement « golde », voir aussi nanaï) Chine (Russie) 1 476 40 (morte ?)
Oudégheï ou khor Russie 1 665 31,2 %
Orok ou ouïlta Russie 432 46,9 %
Oultche Russie 3 098 35,0 %
Sibe, xibe ou xibo Chine 83 629 2 676
Mandchou Chine 4 299 159 70 (morte ?)
jurchen (?)  ?  ?  ?
Jou-jouen (?)  ?  ?  ?
Néguidale Russie 806 31,4 %
Évenk (anciennement « toungouse », dont manègre) Russie, Chine 35 377[2] 32,8 %
Évenk khamnigan (en relation à la langue évenke) Chine 1 600 1 000
Évène (anciennement « lamoute ») Russie 19 242 46,0 %
Oroqen (une partie est comptée parmi les Evenks en Sibérie) Chine, Russie 4 132 2 240
Solon (en relation à la langue évenke) Chine 18 000 17 000

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tungusic Research Group (Dartmouth College)
  2. a et b Recensement de la Fédération de Russie - 2002

Source[modifier | modifier le code]

  • Beffa, M.-L., & Delaby, L., Festins d'âmes & robes d'esprits (Les objets chamaniques sibériens du musée de l'homme, Mémoires du Muséum national d'Histoire naturelle, tome 181, ISBN 2-85653-513-5 (inclus, tableaux philo-linguistiques par J.-M. Chavy, UMR 7535)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]