Mihail II Șuțu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Famille Soutzo.
Mihail II Suțu

Mihail II Suțu, Soutzo, Sutzu, ou Michael Soutsos ou Soutzos, en grec : Μιχαήλ Σούτσος (né à Constantinople en 1784 – mort à Athènes le 12 juin 1864). Hospodar de Moldavie de 1819 à 1821 puis député et sénateur grec.

Origine[modifier | modifier le code]

Issu d’un famille de Phanariotes au service des Ottomans Mihail Soutzo était le fils aîné de Grégoire Soutzo (1761-1836) et de Safta (Elisabeth) Dudescu. Son grand-père paternel et homonyme Mihail Ier Șuțu avait également été Grand Drogman et Hospodar de Valachie et de Moldavie.

Règne[modifier | modifier le code]

Mihail II occupe lui aussi la charge de Grand Drogman de la Sublime Porte de 1817 à 1819. Il est ensuite choisi le 12 juin 1819 pour remplacer Scarlat Kallimachis comme Prince de Moldavie.

Lors de la révolte grecque de l’Hétairie, il favorise en mars 1821,l’entrée des troupes d’Alexandre Ypsilántis en Moldavie, mais après la défaite de ces dernières il doit se réfugier avec sa famille en Bessarabie sous la protection de l’Empire russe. Il réside ensuite en Autriche ou le chancelier Metternich l’assigne à résidence pendant quatre ans à Brno puis à Göritz.

De retour en Grèce, devenue indépendante, il représente son pays comme Ministre plénipotentiaire à Saint-Pétersbourg, Stockholm, Copenhague, Londres et Paris (1832). En 1854 il prend la tête du Comité de Salut Public constitué lors de l’insurrection anti-Ottomane de l’Épire et de la Thessalie. Il meurt à Athènes le 12 juin 1864.

Union et descendance[modifier | modifier le code]

Mihail II Suțu avait épousé en 1812 Roxana Caradja dont sept enfants (quatre garçons et trois filles) qui s’établirent en Grèce sauf son troisième fils Georges (Iorgu) (1817-1875) qui demeura en Roumanie.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alexandru Dimitrie Xenopol Histoire des Roumains de la Dacie trajane : Depuis les origines jusqu'à l'union des principautés Tome II de 1633 à 1859. Editeur Ernest Leroux Paris (1896)