Mihail Ier Șuțu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Famille Soutzo.

Mihail Ier Șuțu, ou Michalis Soutsos ou Michel Soutzo (né en 1730 – mort en 1803) est un prince Phanariote grec au service du gouvernement ottoman, il est trois fois Hospodar de Valachie de 1783 à 1786, puis de 1791 à 1792 et enfin de 1801 à 1802. Il règne également sur la Moldavie de 1793 à 1795.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mihail Ier Șuțu était le fils cadet de Constantin "Dracul" Șuțu (pendu par les Turcs en 1757), grand Logothète du prince Constantin Mavrocordato et de Maria, une fille de Ioan, le fils du prince Antonie Ruset. Le surnom de "Dracul" (le dragon) de son père ne venait pas de la dynastie des Basarab dont faisait partie Vlad "Dracula l'Empaleur", mais de l'Ordre du Dragon dont il a été membre.

Comme plusieurs autres membres de sa famille, il est élevé à la « Sublime Porte » c'est-à-dire la cour du sultan de l’Empire ottoman au service duquel il commence sa carrière comme Grand Drogman de 1782 à 1783. Il est désigné successeur de Nicolas Caradja en tant qu'Hospodar de Valachie en juillet 1783.

L’année de son avènement, l’Empire russe annexe le Khanat de Crimée, vassal l’Empire ottoman. Le gouvernement turc est effrayé par cette perte et par les progrès territoriaux de l’Empire d'Autriche qui s'empare en 1775 de la Bucovine molodave. Afin de s'assurer de la fidélité des Hospodars des principautés roumaines face à ces appétits, le Sultan ottoman proclame par un « Hattichérif » de 1784 que les Hospodars roumains ne seront plus destitués tant qu’ils ne donneront pas des signes évidents d’insubordination.

Le prince Mihail Ier Șuțu, protégé par le firman ci-dessus et par l’attitude bienveillante de la Russie à son égard, règne paisiblement, multipliant écoles et hôpitaux, lorsqu’il est renversé en mars 1786 par un grec non Phanariote, Nikólaos Mavrogénis, le Drogman de l’Amirauté, qui est un client de l’Amiral Hassan-Pacha.

Mihail Șuțu est rétabli sur son trône de mars 1791 à décembre 1792 après l'exécution de Nikólaos Mavrogénis. Il est transféré en Moldavie de décembre 1792 à avril 1795, puis il règne enfin de nouveau sur la Valachie d’octobre 1801 à mai 1802. Il meurt en 1803.

Union et postérité[modifier | modifier le code]

De son union avec Sevastia Kallimachis, la fille du prince Jean Théodore Kallimachis, il laisse :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alexandru Dimitrie Xenopol, Histoire des Roumains de la Dacie trajane : Depuis les origines jusqu'à l'union des principautés, Tome II de 1633 à 1859, Éditeur Ernest Leroux Paris (1896).