Lymphocyte T auxiliaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les lymphocytes T auxiliaires (en anglais T helper, Th), parfois appelés lymphocytes T CD4+, sont un type original différencié des autres lymphocytes T, non cytotoxique, agissant seulement comme des intermédiaires de la réponse immunitaire. Ils prolifèrent seulement lorsqu'ils sont liés à certains antigènes pathogènes, pour activer une quantité d'autres types de cellules qui agiront de manière plus directe sur la réponse, d'où leur autre nom de « cellules auxiliaires » des lymphocytes T.

Les lymphocytes T auxiliaires régulent ou « aident » à la réalisation d’autres fonctions lymphocytaires, car ils sécrètent une cytokine, l'interleukine 2 (IL2), qui est une protéine servant de médiateur chimique entre les lymphocytes B et lymphocytes T, en stimulant leur prolifération.

La surface de la plupart des cellules T auxiliaires possède la protéine CD4, laquelle est attirée vers des portions de la molécule du complexe majeur d'histocompatibilité II. Cette affinité implique une liaison intime entre la cellule TH et la cellule-cible au cours de l'activation spécifique à l'antigène. Les lymphocytes T qui possèdent la protéine de surface CD4 sont appelées lymphocytes T CD4+. Une chute de la population de lymphocytes T CD4 est le mécanisme primaire par lequel la séropositivité au VIH devient le SIDA.

Une fois liées à l'antigène, les lymphocytes T auxiliaires prolifèrent et se différencient en cellules activées et en cellules à mémoire :

  • Les lymphocytes T auxiliaires activés secrètent des cytokines, des protéines ou des peptides qui stimulent d'autres lymphocytes ; la plus courante est l'interleukine 2 (IL-2), qui est un puissant facteur de croissance des cellules T. Des lymphocytes T auxiliaires activés et proliférants peuvent se différencier en deux sous-types principaux, les cellules Th1 et Th2. Ces sous-types sont définis en fonction des cytokines spécifiques qu'elles produisent. Les cellules Th1 produisent l'interféron gamma et l'interleukine 12, alors que les cellules Th2 produisent de l'interleukine 4, de l'interleukine 5 et de l'interleukine 13.
  • Les lymphocytes T auxiliaires à mémoire sont spécifiques à l'antigène qu'elles ont rencontré en premier et peuvent être mises en œuvre lors de la réponse immunitaire secondaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]