Chimiokine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Structure en solution de l'Interleukine 8, une chimiokine de la sous-famille CXC

Les chimiokines (cytokines chimioattractantes) sont une famille de petites protéines, majoritairement solubles, de 8-14 kilodaltons. Leur fonction la plus étudiée est l'attraction (chimiotactisme) et le contrôle de l'état d'activation des cellules du système immunitaire. D'autres fonctions leur ont été aussi attribuées, dans le développement embryologique ou la physiologie du système nerveux par exemple. Elles sont caractérisées par la présence de quatre résidus cystéine en des positions conservées nécessaires à la formation de leur structure tridimensionnelle.

Les chimiokines sont retrouvées chez tous les vertébrés, certains virus et certaines bactéries, mais aucune n'a encore été décrite chez les invertébrés.

Histoire[modifier | modifier le code]

Historiquement, ces protéines ont été connues sous d'autres noms comme la famille SIS des cytokines, la famille SIG des cytokines, la famille SCY des cytokines, la superfamille du facteur-4 plaquettaire ou les intercrines.

Classification[modifier | modifier le code]

Les 4 sousfamilles de chimiokines
Chimiokines CC
Name Gene Autre(s) nom(s) Uniprot
CCL1 Scya1 I-309, TCA-3 P22362
CCL2 Scya2 MCP-1 P13500
CCL3 Scya3 MIP-1α P10147
CCL4 Scya4 MIP-1β P13236
CCL5 Scya5 RANTES P13501
CCL6 Scya6 C10, MRP-2 P27784
CCL7 Scya7 MARC, MCP-3 P80098
CCL8 Scya8 MCP-2 P80075
CCL9/CCL10 Scya9 MRP-2, CCF18, MIP-1γ P51670
CCL11 Scya11 Eotaxin P51671
CCL12 Scya12 MCP-5 Q62401
CCL13 Scya13 MCP-4, NCC-1, Ckβ10 Q99616
CCL14 Scya14 HCC-1, MCIF, Ckβ1, NCC-2, CCL Q16627
CCL15 Scya15 Leukotactine-1, MIP-5, HCC-2, NCC-3 Q16663
CCL16 Scya16 LEC, NCC-4, LMC, Ckβ12 O15467
CCL17 Scya17 TARC, dendrokine, ABCD-2 Q92583
CCL18 Scya18 PARC, DC-CK1, AMAC-1, Ckβ7, MIP-4 P55774
CCL19 Scya19 ELC, Exodus-3, Ckβ11 Q99731
CCL20 Scya20 LARC, Exodus-1, Ckβ4, MIP-3α P78556
CCL21 Scya21 SLC, 6Ckine, Exodus-2, Ckβ9, TCA-4 O00585
CCL22 Scya22 MDC, DC/β-CK O00626
CCL23 Scya23 MPIF-1, Ckβ8, MIP-3, MPIF-1 P55773
CCL24 Scya24 Eotaxine-2, MPIF-2, Ckβ6 O00175
CCL25 Scya25 TECK, Ckβ15 O15444
CCL26 Scya26 Eotaxine-3, MIP-4α, IMAC, TSC-1 Q9Y258
CCL27 Scya27 CTACK, ILC, Eskine, PESKY, skinkine Q9Y4X3
CCL28 Scya28 MEC Q9NRJ3
Chimiokines CXC
Name Gene Other name(s) Uniprot
CXCL1 Scyb1 Gro-α, GRO1, NAP-3 P09341
CXCL2 Scyb2 Gro-β, GRO2, MIP-2α P19875
CXCL3 Scyb3 Gro-γ, GRO3, MIP-2β P19876
CXCL4 Scyb4 PF-4 P02776
CXCL5 Scyb5 ENA-78 P42830
CXCL6 Scyb6 GCP-2 P80162
CXCL7 Scyb7 NAP-2, CTAPIII, β-Ta, PEP P02775
CXCL8 Scyb8 IL-8, NAP-1, MDNCF, GCP-1 P10145
CXCL9 Scyb9 MIG, CRG-10 Q07325
CXCL10 Scyb10 IP-10, CRG-2 P02778
CXCL11 Scyb11 I-TAC, β-R1, IP-9 O14625
CXCL12 Scyb12 SDF-1, PBSF P48061
CXCL13 Scyb13 BCA-1, BLC O43927
CXCL14 Scyb14 BRAK, bolekine O95715
CXCL15 Scyb15 Lungkine, WECHE Q9WVL7
CXCL16 Scyb16 SRPSOX Q9H2A7
CXCL17 VCC-1 DMC, VCC-1 Q6UXB2
Chimiokines C
Name Gene Autre(s) nom(s) Uniprot
XCL1 Scyc1 Lymphotactine α, SCM-1α, ATAC P47992
XCL2 Scyc2 Lymphotactine β, SCM-1β Q9UBD3
Chimiokines CX3C
Name Gene Autre(s) nom(s) Uniprot
CX3CL1 Scyd1 Fractalkine, Neurotactine, ABCD-3 P78423

Les chimiokines sont classées en quatre sous-familles en fonction de l'espacement entre deux de leurs cystéines en position N-terminale. La famille CXC ou alpha, dont les membres possèdent un acide aminé entre les deux premières cystéines.

La famille CC ou beta, dont les membres possèdent deux premières cystéines adjacentes

La famille CX3C ou delta, dont l'unique membre (la Fractalkine) possède trois acides aminés entre les deux premières cystéines.

La famille C ou gamma, dont les deux uniques membres (Lymphotactine alpha et beta) ne possèdent que 2 cystéines (le 2e et le 4e résidu)

Rôles biologiques[modifier | modifier le code]

Toutes les chimiokines exercent leurs fonctions en se fixant sur des récepteurs couplés aux protéines G. Certaines chimiokines sont considérées comme pro-inflammatoires. La sécrétion de ces chimiokines peut être induite lors de la réponse immune afin de favoriser l'arrivée de cellules du système immunitaire au niveau d'un site infectieux (notamment en activant l'intégrine des phagocytes). D'autres chimiokines sont impliquées dans le contrôle de la migration de cellules au cours des processus de maintenance tissulaire ou au cours du développement. Une chimiokine particulière, la fractalkine, est exprimée sous la forme d'une protéine membranaire et présente certaines propriétés dans l'adhérence cellulaire. Cependant, son clivage membranaire est possible libérant la protéine soluble pour une action paracrine.

Notes et références[modifier | modifier le code]