Immunodéficience

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'immunodéficience (ou immunodépression) caractérise un état dans lequel une personne voit ses défenses immunitaires affaiblies.

Généralités[modifier | modifier le code]

On distingue l'immunodéficience d'origine génétique, ou immunodéficience innée dont un des cas extrêmes est représenté par les enfants-bulles et l'immunodéficience acquise dont l'exemple le plus connu est celui du SIDA.

Une immunodéficience favorise d'une part le développement de micro-organismes ordinairement non-pathogènes, responsables alors de maladies dites opportunistes, ainsi que le développement plus fréquent et plus grave d'infections à germes pathogènes (agent infectieux responsable d'une maladie infectieuse), et d'autre part permet dans certain cas l'apparition de cancers, dont le développement résulte de la multiplication anarchique de cellules cancéreuses normalement éliminées entre autres par les cellules NK chez les personnes immunocompétentes.

Causes d'immunodéficience[modifier | modifier le code]

Au delà de sa nature innée ou acquise, l'immunodéficience peut se manifester à différents dégrés.

Causes innées[modifier | modifier le code]

L'immunodéficience innée existe dès la naissance. Elle a alors souvent une origine génétique. Certains acteurs de la défense immunitaire ne sont pas fabriqués correctement en raison d'une anomalie du gène qui code cette information. Ce manque s'exprime par un mauvais fonctionnement de la moelle osseuse, chargée de la fabrication des cellules de l'immunité. Ainsi, par exemple, la moelle osseuse d'un enfant atteint d'une telle immunodéficience ne pourra pas fabriquer de phagocytes ou de lymphocytes B (donc pas d'anticorps) ou T. Il ne possède donc pas les éléments nécessaires pour se défendre contre les infections.

L'immunodéficience innée signifie que le système immunitaire est incapable de lutter efficacement contre les microbes. La moindre infection peut donc être fatale et c'est pourquoi certains patients, comme les enfants-bulles, atteints d'immunodéficience innée, vivent dans une "bulle" stérile qui les maintient à l'abri des microbes.

Il est parfois possible de corriger une immunodéficience innée grâce à une greffe de moelle osseuse.

Causes acquises[modifier | modifier le code]

Agents infectieux

La plupart des maladies inflammatoires chroniques et des maladies cancéreuses

Causes iatrogènes
  • médicaments anti-inflammatoires : stéroïdiens (de la famille des corticoïdes) ou non stéroïdiens (de la famille de l'aspirine : AINS)[réf. nécessaire].
  • médicaments anti-rejets (utilisés dans les greffes d'organes)
  • radiothérapie (si elle est pratiquée sur une grande surface corporelle). Sur le même principe, l'irradiation accidentelle peut être responsable d'une immunodéficience en cas de doses importantes
  • certains interférons.
Intoxications
  • Drogues récréatives ou non : héroïne, cocaïne, ecstasy, etc.
Causes alimentaires

Médicaments utilisés pour lutter contre l'immunodéficience[modifier | modifier le code]

Certaines interleukines, interférons et facteurs de croissance (les facteurs de croissance sont des molécules qui ordonnent aux cellules de l'organisme de se reproduire : sont utilisés dans ce cas des facteurs de croissance stimulant le développement des leucocytes).[réf. nécessaire]

Des agents hématopoïétiques comme le filgrastim (Neupogen®) peuvent être administrés afin de corriger une neutropénie, notamment chez les patients sous chimiothérapie (qui diminue la production de globules blancs), dans des cas de neutropénie chronique grave ou chez des personnes recevant certains médicaments contre le VIH[5],[6].

Transfusion de leucocytes (globules blancs) dans des cas très particuliers.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] Dénutrition, une pathologie méconnue en société d'abondance Programme national nutrition santé - Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé (secteur santé), Société Francophone Nutrition Clinique et Métabolisme (SFNEP), p. 18[17]
  2. [PDF] Malnutrition et infection Corrigé au QCM no 3 : santé mère-enfant, médecine interne dans les pays en développement - Site de l'Institut de la francophonie pour la médecine tropicale (AUF) p. 4
  3. Malnutrition et infection par le VIH Par Ph. Chevalier - Alimentation, nutrition et agriculture - Sur le site des documents de la FAO
  4. [PDF] Malnutrition infantile sévère et conséquences Par les Drs Amphone et Tung - Cas clinique - Hôpital Mahosot, service de pédiatrie (Vientiane, Laos) - p. 17
  5. Deglin, J. H., & Vallerand, A. H. (2008). Guide des médicaments. 3e éd. Saint-Laurent, QC: ERPI
  6. Médicaments : Neupogen, Canoë Santé - MediResource

Voir aussi[modifier | modifier le code]