Lymphocyte Th17

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les lymphocytes Th17 sont un type de Lymphocyte T auxiliaire (Th) caractérisé par la production d'interleukine 17.

Activité[modifier | modifier le code]

Il a été montré que des lymphocytes T CD4+ pouvaient se différencier en lymphocytes Th17 sous l'influence des facteurs tels que TGF-β, l'IL-6, l'IL-21 et de l'IL-23. Le lymphocyte Th17 serait un élément important dans l’inflammation locale, agissant grâce à plusieurs cytokines pro-inflammatoires telles que les interleukines 17, 21, 22 qu’il sécrète. Le lymphocyte Th17 concourt également au chimiotactisme et au recrutement des polynucléaires neutrophiles. De ce fait, il est impliqué dans les processus inflammatoires chroniques, les maladies auto-immunes (polyarthrite rhumatoïde, lupus érythémateux disséminé), le cancer, l’allergie et le rejet de greffes allogéniques.

Son étude est fondamentale : un grand nombre de pathologies étaient jusqu'ici associées à des dysfonctionnements de la réponse immune au niveau des lymphocytes Th1, mais il a été montré que les cellules Th17 en étaient les réels éléments-clés.

Possibles voies d'activation[modifier | modifier le code]

La découverte récente du lymphocyte Th17 (moins de dix ans) explique un certain nombre de désaccords entre les chercheurs sur le sujet. Toutefois, il semblerait que l'IL-6 (puissant inducteur de différenciation) et l’IL-21, se fixent à leurs récepteurs respectifs afin d'activer le signal STAT3. Ce signal activera en aval divers facteurs de transcription tels que RORγt (Retinoid-related Orphan Receptor gamma t) et RORα. L’activation de ces facteurs favorise l’expression de l’IL-17, l’IL-21 et l’IL-22.

Interleukine 17[modifier | modifier le code]

On distingue actuellement deux types d'IL-17 :

  • IL-17A : principalement produite par les cellules Th17, les CPA ainsi que les cellules épithéliales. Elle est notamment impliquée dans la défense contre certaines infections bactériennes et fongiques, elle participe à la stimulation et au recrutement des polynucléaires neutrophiles (immunité innée), stimule la production de peptides antimicrobiens et de cytokines pro-inflammatoires par les PMN. Outre ce rôle dans l'immunité innée, elle stimulerait également la réponse immune à médiation humorale en permettant l'augmentation de la production de certains types d'immunoglobulines.

L'IL-17A serait impliquée dans la physiopathologie de maladies autoimmunes telles que la SEP, l’arthrite rhumatoïde, ou encore la maladie de Crohn (Iwakura et al., 2008).

  • IL-17F : également produites par les cellules Th17, CPA, cellules épithéliales ; elles stimulent la production de divers peptides antimicrobiens et de cytokines pro-inflammatoires (Iwakura et al., 2008).

Voir aussi[modifier | modifier le code]