Librairie de livres anciens et d'occasion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La librairie de livres anciens et d'occasion est un commerce très ancien qui remonte aux origines du livre.

Un stand de bouquiniste, à proximité de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Distinction entre livre ancien, livre d’occasion...[modifier | modifier le code]

On distingue historiquement plusieurs catégories liées à l'histoire du livre[réf. nécessaire] :

  • les incunables, livres imprimés au XVe siècle c'est-à-dire entre 1450 et 1501 [les 6 premiers mois de 1500 - date imprimée sur l'ouvrage, cela étant du au décalage de date qui eut lieu lors du changement au calendrier grégorien](soit les débuts de l'imprimerie)
  • les livres anciens proprement dits (XVIe ‑ XVIIIe siècles)
  • les livres romantiques (1820-1850)
  • les livres modernes (1850-1914)
  • les livres contemporains (1920- à nos jours)

- les livres d'occasion, qui comportent un ISBN - les livres neufs, que l’on peut trouver dans une librairie de livres neufs.

Historique[modifier | modifier le code]

Si la librairie de livres anciens et d'occasion est un commerce très ancien qui remonte aux origines du livre, la spécialisation du livre ancien par rapport au livre neuf s’est toutefois surtout développée à partir du XIXe siècle, notamment en raison de la scission à cette époque entre le métier de libraire et celui d’éditeur. Certains libraires se consacreront alors aux éditions récentes, d’autres aux éditions plus anciennes.

Plus tard, l’industrialisation et la baisse des coûts d’impression va considérablement augmenter le nombre de réédition et ainsi faire évoluer le métier de libraire de livres anciens. Dorénavant, on distingue d'une part le bouquiniste, spécialiste du livre d’occasion c'est-à-dire de seconde main, qui sera revendu moins cher que son équivalent neuf, et d'autre part le libraire de livres anciens. Celui-ci revend des livres rares ou précieux, soit qu’ils n’aient pas été réédités, soit que l’exemplaire présente une particularité qui lui donne de la valeur (édition originale, dédicacée par l’auteur à l’un de ses proches, élégamment reliée…).

On distingue désormais des libraires d’anciens qui possèdent un haut niveau de spécialisation comme par exemple Jammes pour l’histoire de l’imprimerie, Berès pour les livres d’histoire et de littérature, Thomas-Scheler pour les voyages et les sciences, Chamonal pour les voyages et la gastronomie, etc.

Réseau de vente du livre ancien et d’occasion[modifier | modifier le code]

Old book bindings.jpg


De façon assez paradoxale, il coexiste dans ce domaine économique un grand nombre de libraires importants ainsi que de plus petits libraires très compétents. Ils participent tous d'un important réseau international de libraires très spécialisés. Le marché le plus important de la bibliophilie se situe en Europe de l'Ouest, en Amérique du Nord et au Japon.

En Europe, les acheteurs sont principalement des collectionneurs privés, alors qu’aux États-Unis ce sont en revanche les bibliothèques qui représentent l’essentiel du marché. Il existe un commerce international du livre précieux drainé notamment par les grandes bibliothèques des universités américaines (la Houghton Library à Harvard, la bibliothèque d'Austin au Texas, la John Carter Library…).

Un marché international pour le livre ancien[modifier | modifier le code]

Pour les livres anciens, un ensemble économique s’est ajouté aux marchands traditionnels internationaux : ce sont les courtiers professionnels jouant un rôle d’intermédiaire entre marchands et clients, ou de marchand à marchand. Un certain nombre de cabinets d’agents ou de courtiers conseillent les acheteurs. Toutefois c’est un marché qui s'est internationalisé depuis longtemps et qui se fait soit sous forme de vente sur catalogues, soit lors de grandes foires internationales, les plus prestigieuses étant celles organisées par les grandes associations constituant la Ligue internationale de la librairie ancienne (Lila).

En France, le Salon international du livre ancien qui se déroule chaque année au Grand Palais, à Paris, réunit les plus grands libraires internationaux. C’est l’occasion pour le chaland de découvrir une importante sélection de livres précieux.

Des associations et syndicats représentent le livre ancien :

  • Le Syndicat de la librairie ancienne et moderne (Slam[1]), fondé en 1914, qui regroupe les meilleurs libraires dans leurs spécialités
  • La Ligue internationale de la librairie ancienne (Lila[2]), une fédération internationale fondée en 1947, et regroupant une trentaine d’associations nationales dans le monde, dont le Slam pour la France.
  • Antiquarian Booksellers' Association of America (Abaa[3]) pour les Etats-Unis.
  • Antiquarian Booksellers' Association (Aba[4]) pour le Royaume-Uni.

Internet et le livre ancien et d'occasion[modifier | modifier le code]

Si jusqu’à l'avènement d'Internet le commerce de livres anciens se faisait essentiellement par la publication régulière d’un catalogue envoyé aux bibliophiles, la multiplication des catalogues informatisés et des portails de vente en ligne a fortement modifié le métier des libraires d'anciens et d’occasion, et le commerce du livre d'ancien et d’occasion, qui de fait est devenu plus transparent [5].

De la même manière que dans les années 1930 où les grands marchands de tableaux ont été concurrencés par des maisons de ventes et ont vu leurs sources d'approvisionnement s'assécher, les grands libraires d'aujourd'hui éprouvent une plus grande difficulté à s'approvisionner chez leurs anciens clients, et ceux-ci orientaient jusqu'à présent la revente vers les maisons de vente volontaires. La libéralisation des frais commissions des maisons de vente volontaires à partir de 2001 pousse les maisons de vente à une concurrence accrue pour la captation des vendeurs, en baissant drastiquement les frais vendeurs qui vont jusqu'à la rétrocession partielle des frais acheteurs pour les collections les plus en vue, les maisons de ventes augmentent de l'autre coté les frais acheteurs pour compenser le manque à gagner sur les vendeurs. Les taux moyen de prélèvement était en 2001 d'environ 12% et 12%, il est d'aujourd'hui en moyenne de 5% (moyenne vendeur) et 25% (moyenne acheteurs) La captation moyenne de valeur à augmenté de 6% environ, elle correspond approximativement au surcout fixe que représentent désormais l'utilisation des nouveaux vecteurs publicitaire allant des catalogues très qualitatifs, à la mise en ligne des catalogues sur des sites spécialisés.

On observe qu'avec l'apparition de portail en ligne tel qu'Auction, l'argus du livre, ou ebibliophilie, les acheteurs ont aujourd'hui accès au coût d'acquisition des ouvrages par les collectionneurs et libraires, ce qui contribue à la transparence du marché.

Le livre avec les vins, fait partie de ces rares objets anciens que quelques qualificatifs permettent d'identifier aisément (auteur / titre / année édition / type de reliure / état) sont généralement suffisamment distinctifs pour reconnaitre un ouvrage paru dans plusieurs ventes - sans photographie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Dans la littérature[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]