Lee Iacocca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lee Iacocca

Lee Iacocca, né le 15 octobre 1924, est principalement connu pour avoir été dirigé la Ford Motor Company de 1970 à 1978 puis Chrysler de 1978 à 1992.

Ingénieur de formation, il débute sa carrière chez Ford en août 1946. Il y restera jusqu'en juillet 1978. Il en intègre les services commerciaux avant de gravir les échelons hiérarchiques jusqu'à devenir vice-président de la Ford Motor Company (FoMoCo) [1]. La Ford Mustang notamment a été lancée en 1964 sous sa responsabilité (source : Iacocca par lee Iacocca (avec la collaboration de William Novak), traduit de l'anglais (USA) par Patrick Berthon, 1985, éditions Robert Laffont pour l'édition française).

Après son éviction de Ford Motor Company, il entre chez Chrysler. "En 1978, le groupe est au bord de la faillite, lorsque Lee Iacocca en reprend la direction. Il sera l'homme providentiel. Dès 1982, l'entreprise équilibre ses comptes et entame immédiatement une éclatante offensive en rachetant Lamborghini, puis American Motors. Au prix de mesures drastiques, mais aussi grâce à un prêt fédéral, on peut parler de "miracle Chrysler". Avant de devoir quitter la firme, Iacocca aura le temps de la faire basculer dans la modernité, en lançant des modèles à traction avant, en pariant sur le monospace Voyager et enfin en revenant à la conquête des marchés européens"[2].

À voir aussi la nouvelle Iacocca Silver 45th Anniversary Edition Ford Mustang présentée par Lee en personne.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La Ford Mustang et la Shelby GT350, avant d'être licencié de chez Ford car il était trop ambitieux selon Henry Ford et lui faisait de l'ombre.
  2. Chrysler, le géant américain.