Ford World Rally Team

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ford World Rally Team
logo

Localisation Drapeau du Royaume-Uni Cumbrie
Dirigeants et pilotes
Directeur Drapeau du Royaume-Uni Malcolm Wilson
Directeur technique Drapeau de la Belgique Christian Loriaux
Caractéristiques techniques
Résultats
Titres constructeurs 3
Titres pilotes 2
Podiums 298 (record)

La Ford World Rally Team, officiellement appelée à partir de 2011 Ford Abu Dhabi World Rally Team, est la plus ancienne équipe du championnat du monde des rallyes, elle possède le record de podiums et totalise 79 victoires en WRC. Ford a remporté trois titres constructeurs (1979, 2006 et 2007) et deux titres pilotes (Björn Waldegård en 1979 et Ari Vatanen en 1981).

L'équipe britannique M-Sport, fondée en 1979 par l'ancien pilote de rallye Malcolm Wilson, représente, depuis 1997, l'engagement des Ford en championnat du monde des rallyes. L'équipe est basé en Cumbria, en Angleterre, mais elle court sous licence américaine.

Le nom de l'équipe a changé tout au long de son histoire, généralement à cause de ses commanditaires, tels que : BP Ford Abu Dhabi World Rally Team, BP Ford Rallye Sport, Ford Rallyesport, Repsol Ford, Ford Motor Company, entre autres.

Le 15 octobre 2012, Ford officialise son désir de quitter le championnat du monde des Rallyes, invoquant la conjoncture économique pour justifier son choix. Cependant, le constructeur laisse entendre qu’il resterait proche du Team M-Sport.

Histoire[modifier | modifier le code]

1930-1972 : L'héritage de Ford dans le monde du rallye[modifier | modifier le code]

Les premiers succès d'une Ford en rallye remonte aux années 1930, où en 1936 l'équipage roumain formé par le pilote Ion Zamfirescu et son copilote Petre G. Cristea remportent le 15e Rallye automobile Monte-Carlo avec une Ford V8. Deux ans plus tard, en 1938, c'est le pilote néerlandais Gerard Bakker Schut avec pour copilote Karel Ton qui s'imposent sur ce même rallye, également au volant du Ford V8.

En 1953, Maurice Gatsonides remporte le Rallye de Monte-Carlo au volant d'une Ford Zephir. Avec ce modèle, la marque triomphe en 1955 et 1958 au Rallye East African Safari. En 1959, Gerald Burgess remporte le RAC Rally.

Durant les années 1960, la Ford Cortnia Lotus va contribuer à la notoriété du constructeur avec de prestigieuses victoires telles que le Rallye Safari en 1964, le Rallye de l'Acropole et le « RAC Rallye » en 1966.

Le lancement de l’Escort en 1968 marque le début du plus beau chapitre de l'américain Ford dans l’histoire du rallye, avec des victoires au Circuit d’Irlande, aux Rallyes des tulipes, des Alpes autrichiennes, de l'Acropole et d’Écosse sur une période de huit semaines, puis au Rallye des 1000 lacs (Finlande)[1]. En 1970, les Ford dominent le Rallye de coupe du monde Londres-Mexico, en terminant première, avec le Finlandais Hannu Mikkola, troisième, cinquième, sixième et huitième. Et en 1972, Mikkola remporte le Rallye East African Safari tandis que Clark entre dans les livres d’histoire du rallye britannique en terminant en tête du Rallye de Grande-Bretagne.

1973-1978 : Des succès prometteurs[modifier | modifier le code]

En 1973, le Championnat du monde des rallyes pour les constructeurs est créée par la FIA.

La saison 1973 est dominée par l'Alpine-Renault. Avec sa Ford Escort RS1600, Timo Mäkinen remporte tout de même le Rallye des 1000 lacs et le RAC Rally.

Les saisons suivantes, les marques italiennes Lancia (1974, 1975, 1976) et FIAT (1977 et 1978) s'imposent. Durant cette période, les pilotes Ford engrangent de belles victoires : en 1974, Hannu Mikkola s'impose à domicile, mais Ford reste surtout invaincu au RAC, victoire de Timo Mäkinen en 1974 et 1975, de Roger Clark en 1976, Björn Waldegård en 1977 et de nouveau Hannu Mikkola en 1978. En 1977, Waldegård remporte trois des onze rallyes inscrits au calendrier, parmi les plus difficiles : L'East African Safari, le Rallye de l'Acropole et le Rallye de Grande-Bretagne.

1979 : Doublé pilote / constructeur[modifier | modifier le code]

Pour l'année de création du titre pilote, les Ford Escort raflent tout, remportant les deux titres : Ford devance Datsun de 14 points. Le Suédois Björn Waldegård devance son camarade Hannu Mikkola à l'issue du dernier rallye de la saison, et devient le premier pilote champion du monde des rallyes. Les pilotes Ford réalisent le doublé au rallye du Portugal, Hannu Mikkola s'imposant devant Waldegård. Le Suédois s'impose à son tour en Grèce. Mikkola remporte son deuxième rallye de la saison en Nouvelle-Zélande. Waldegård s'impose pour la deuxième et dernière fois de la saison au Critérium du Québec. L'équipe réalise un nouveau doublé et remporte le titre constructeur lors du rallye de Grande-Bretagne, Hannu Mikkola s'imposant devant le pilote britannique Russell Brookes.

Le titre pilotes se joue entre Mikkola et Waldegård sur le dernier rallye de la saison, le Rallye de Côte d'Ivoire. Pour l'anecdote, ils disputent ce dernier rallye sur une Mercedes 450 SLC 5.0. Mikkola s'impose mais Waldegård enlève le titre pour un point de plus, grâce à sa seconde place, totalisant 112 points contre 111 pour le Finlandais, constituant le plus faible jamais enregistré entre un champion et son dauphin.

2006-2007 : champion du monde des constructeurs[modifier | modifier le code]

Grönholm fête sa victoire en Nouvelle-Zélande en 2006
Hirvonen avec une Ford Focus WRC au Rallye du Japon 2006.
  • 2006 : Deuxième titre constructeurs

Avec le départ de Peugeot Sport, Marcus Grönholm signe avec Ford et en devient le leader avec pour équipier le jeune finlandais Mikko Hirvonen.

Ford et Marcus Grönholm débutent la saison de belle manière en reportant les deux premières manches du championnat (Monte-Carlo et Suède) mais se retrouvent en difficulté pendant les cinq rallyes suivants, dominés par Sébastien Loeb, le Finlandais n'inscrit que 15 points quand Loeb en inscrit 50. Après le rallye de Chypre, Grönholm pointe à 35 unités de l'Alsacien (112 à 77) mais Loeb se blesse sérieusement chutant à vélo avant le Rallye de Turquie, il ne peut pas terminer la saison et se retrouve sous la menace du finlandais qui pourrait l'empêcher de remporter un nouveau titre. Après un doublé en Turquie, qui lui permet de reprendre l'avantage au championnat, Ford ne peut plus espérer un titre pilotes pour Grönholm, le Finlandais étant sorti de la route en Australie. Elle se consolera néanmoins avec son second titre constructeurs, le premier depuis 1979. Au final, Grönholm termine vice-champion avec 111 points tandis que Hirvonen termine 3e avec 65 points et sa première victoire à la clé, remportée en Australie.

  • 2007 : Troisième titre constructeurs

En 2007, Ford remporte son troisième titre constructeurs grâce à Grönholm et Hirvonen.

Marcus Grönholm remporte ses cinq dernières victoires cette saison. En Nouvelle-Zélande, il gagne avec trois dixièmes d'avance sur Sébastien Loeb, ce qui constitue, à ce moment-là, le plus faible écart enregistré à l'issue d'un rallye de championnat du monde. Quelques jours après cette victoire, il annonce son retrait de la compétition mondiale à la fin de la saison. Au rallye d'Irlande, Marcus Grönholm sort de la route dans la quatrième épreuve spéciale et est évacué en ambulance. Son copilote, Timo Rautiainen, n’a pas été touché dans l’accident. Il se remet vite de cet incident mais termine finalement une nouvelle fois vice-champion, ayant échoué pour quatre points face à Sébastien Loeb (116 à 112). Il prend sa retraite en WRC au soir du Rallye de Grande-Bretagne qu'il termine à la deuxième place.

Mikko Hirvonen, qui remporte les rallyes de Norvège, Japon et Grande-Bretagne, termine une nouvelle fois à la 3e place du championnat du monde derrière Sébastien Loeb et Marcus Grönholm, inscrivant 34 points de plus qu'en 2006.

2008-2010 : Sous la domination des Citroën[modifier | modifier le code]

Mikko Hirvonen au Rallye de Finlande 2010
  • 2008 et 2009 : Vice-champion du monde

Pour la saison 2008, Mikko Hirvonen devient le nouveau leader après la retraite de Marcus Grönholm, il est accompagné par le jeune espoir finlandais Jari-Matti Latvala. Dès le Rallye de Monte-Carlo Sébastien Loeb s'impose devant le nouveau leader de l'équipe Ford. Cette dernière signe son premier doublé de la saison au Rallye de Suède avec la première victoire de Jari-Matti Latvala qui devient le plus jeune vainqueur de l'histoire du WRC. Malgré trois victoires en Jordanie, en Turquie et au Japon), Mikko Hirvonen ne peut empêcher Sébastien Loeb d'être sacré une cinquième fois de suite et d'établir ainsi un nouveau record, tout comme Ford ne parvient pas à empêcher Citroën de s'imposer pour la quatrième fois.

Pour la saison 2009, Ford décide de reconduire le duo Hirvonen / Latvala. Cette saison sera marquée par l'une des plus belles batailles pour le titre de champion du monde des pilotes entre le Français Sébastien Loeb et Mikko Hirvonen. Distancé de vingt points après le Rallye d'Argentine, cinquième épreuve de la saison, Mikko Hirvonen profite d'une mauvaise série de Loeb (quatrième en Sardaigne, abandon en Grèce, septième en Pologne) pour récupérer la tête du championnat. Latvala, auteur d'un début de saison difficile (six points inscrits en quatre rallyes) relève la tête et parvient à s'imposer en Sardaigne. Malgré ses efforts, Mikko Hirvonen devra se contenter, une fois de plus, du titre de vice-champion, pour un point face à Loeb qui s'impose pour la sixième fois en WRC.

  • 2010 : Fin décevante pour les Focus

L'année 2010 marquera la fin de la Ford Focus après plus de dix ans de compétition, marqués par deux titres constructeurs en 2006 et 2007. Mais la Focus n'aura pas la fin escomptée, malgré une belle victoire de Mikko Hirvonen au Rallye de Suède l'équipe sera une nouvelle fois dans l'incapacité de contrer les Citroën de Sébastien Loeb et du jeune et prometteur Sébastien Ogier. Ford obtiendra malgré tout une place honorifique de vice-champion du monde (la troisième consécutive) et deux victoires de Jari-Matti Latvala au Rallye de Nouvelle-Zélande et au Rallye de Finlande.

2011-2012 : Une nouvelle ère[modifier | modifier le code]

  • 2011 : Arrivée de la Fiesta RS
Mikko Hirvonen lors du Rallye du Portugal 2011

Comme Citroën avec sa DS3 WRC, Ford fait entrer en scène une nouvelle voiture pour la saison 2011, la Fiesta RS. Cette dernière remporte son premier rallye en Suède grâce à Mikko Hirvonen. La marque américaine réalise d'ailleurs un triplé puisque le Finlandais s'impose devant Mads Østberg et Latvala. Comme en 2010, l'équipe mène temporairement les deux championnats et se fait ensuite déborder par Citroën. À l'arrivée du Rallye d'Allemagne, neuvième épreuve de la saison, Hirvonen et Ford pointent à 36 et 91 points de Loeb et Citroën, respectivement. Mais la chance va de nouveau leur sourire : l'équipe réalisant un doublé (Hirvonen-Latvala) alors que les DS3 sont sorties de la piste en Australie. Si la victoire revient à Citroën en France (Ogier), les deux Ford terminent juste derrière et reprennent encore huit points à l'équipe française. Bien que Loeb s'impose en Espagne et offre le sacre (le quatrième consécutif) à Citroën, Hirvonen conserve toutes ses chances au championnat, pointant à huit points de Loeb. Malheureusement, le Finlandais sort la piste à la septième spéciale du Rallye de Grande-Bretagne alors qu'il était en tête du rallye et en possibilité de s'adjuger le titre mondial. Une Ford s'impose néanmoins lors de ce rallye, celle de Latvala, qui s'impose devant deux autres Ford : Østberg et Henning Solberg.

  • 2012 : retour de Petter Solberg et fin de l'engagement officiel de Ford

Le 15 décembre, le retour du Norvégien Petter Solberg est officialisé[2].

Pour le premier rallye de la saison, Latvala, nouveau leader de l'équipe, abandonne à l'ES4 alors qu'il menait tandis que Solberg termine troisième derrière Sordo et Loeb.

Lundi 15 octobre, Ford a pris tout le monde de vitesse en officialisant son désir de quitter le championnat du monde des Rallyes, invoquant la conjoncture économique pour justifier son choix. Cependant, le constructeur américain laisse entendre qu’il resterait proche du Team M-Sport. Latvala rejoint en fin de saison l'équipe Volkswagen Motorsport, quand a Petter Solberg malgré une proposition de piloter gratuitement il ne sera pas reconduit au sien des équipes de M-sport.

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Champion du monde des rallyes constructeurs en 1979, 2006 et 2007.

Résultats en championnat du monde des rallyes[modifier | modifier le code]

Saison Voiture Pneumatiques Équipages Rallyes disputés Victoires Points inscrits Classement final
Pilotes Copilotes
2000 Ford Focus WRC 00 Michelin Drapeau du Royaume-Uni Colin McRae
Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz
Drapeau de la Norvège Petter Solberg
Drapeau de la Finlande Tapio Laukkanen
Drapeau du Royaume-Uni Nicky Grist
Drapeau de l'Espagne Luís Moya
Drapeau du Royaume-Uni Phil Mills
Drapeau de la Finlande Kaj Lindström
14 3 91 2e
2001 Ford Focus RS WRC 01 Pirelli Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz
Drapeau du Royaume-Uni Colin McRae
Drapeau de la France François Delecour
Drapeau de l'Espagne Luís Moya
Drapeau du Royaume-Uni Nicky Grist
Drapeau de la France Daniel Grataloup
14 3 86 2e
2002 Ford Focus RS WRC 02 Pirelli Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz

Drapeau du Royaume-Uni Colin McRae

Drapeau de l'Estonie Markko Märtin
Drapeau de la Belgique François Duval
Drapeau de l'Espagne Luís Moya
Drapeau de l'Espagne Marc Martí
Drapeau du Royaume-Uni Nicky Grist
Drapeau du Royaume-Uni Derek Ringer
Drapeau de la Grande-BretagneMichael Park
Drapeau de la Belgique Jean-Marc Fortin
14 3 104 2e
2003 Ford Focus RS WRC 02
Ford Focus RS WRC 03
Michelin Drapeau de l'Estonie Markko Märtin
Drapeau de la Belgique François Duval

Drapeau de la Finlande Mikko Hirvonen
Drapeau de la Grande-BretagneMichael Park
Drapeau de la Belgique Jean-Marc Fortin
Drapeau de la Belgique Stéphane Prévot
Drapeau de la Finlande Jarmo Lehtinen
14 2 93 4e
2004 Ford Focus RS WRC 03
Ford Focus RS WRC 04
Michelin Drapeau de l'Estonie Markko Märtin
Drapeau de la Belgique François Duval

Drapeau de la Finlande Janne Tuohino
Drapeau de la Grande-BretagneMichael Park
Drapeau de la Belgique Stéphane Prévot
Drapeau de la Belgique Philippe Droeven
Drapeau de la Finlande Jukka Aho
16 3 143 2e
2005 Ford Focus RS WRC 04
Ford Focus RS WRC 06
Michelin Drapeau de la Finlande Toni Gardemeister
Drapeau de la Finlande Mikko Hirvonen
Drapeau de la République tchèque Roman Kresta

Drapeau de l'Espagne Daniel Solà
Drapeau de la Norvège Henning Solberg
Drapeau de la Finlande Jakke Honkanen
Drapeau de la Finlande Jarmo Lehtinen
Drapeau de la République tchèque Jan Tománek
Drapeau de la République tchèque Jan Možný
Drapeau de l'Espagne Xavier Amigo
Drapeau de la Norvège Cato Menkerud
16 0 104 3e
2006 Ford Focus RS WRC 06 BF Goodrich Drapeau de la Finlande Marcus Grönholm
Drapeau de la Finlande Mikko Hirvonen
Drapeau de la Finlande Timo Rautiainen
Drapeau de la Finlande Jarmo Lehtinen
16 8 195 Champion
2007 Ford Focus RS WRC 06
Ford Focus RS WRC 07
BF Goodrich Drapeau de la Finlande Marcus Grönholm
Drapeau de la Finlande Mikko Hirvonen
Drapeau des Émirats arabes unis Khalid al-Qassimi
Drapeau de la Finlande Timo Rautiainen
Drapeau de la Finlande Jarmo Lehtinen
Drapeau du Royaume-Uni Nicky Beech
16 8 212 Champion
2008 Ford Focus RS WRC 07
Ford Focus RS WRC 08
Pirelli Drapeau de la Finlande Mikko Hirvonen
Drapeau de la Finlande Jari-Matti Latvala
Drapeau de la Belgique François Duval


Drapeau des Émirats arabes unis Khalid al-Qassimi
Drapeau de la Finlande Jarmo Lehtinen
Drapeau de la Finlande Miikka Anttila
Drapeau de la Belgique Eddy Chevaillier
Drapeau de la France Patrick Pivato
Drapeau de la France Denis Giraudet
Drapeau du Royaume-Uni Michael Orr
15 4 173 2e
2009 Ford Focus RS WRC 08
Ford Focus RS WRC 09
Pirelli Drapeau de la Finlande Mikko Hirvonen
Drapeau de la Finlande Jari-Matti Latvala
Drapeau des Émirats arabes unis Khalid al-Qassimi
Drapeau de la Finlande Jarmo Lehtinen
Drapeau de la Finlande Miikka Anttila
Drapeau du Royaume-Uni Michael Orr
12 5 140 2e
2010 Ford Focus RS WRC 09 Pirelli Drapeau de la Finlande Mikko Hirvonen
Drapeau de la Finlande Jari-Matti Latvala
Drapeau de la Finlande Jarmo Lehtinen
Drapeau de la Finlande Miikka Anttila
13 3 337 2e
2011 Ford Fiesta RS WRC Michelin Drapeau de la Finlande Mikko Hirvonen
Drapeau de la Finlande Jari-Matti Latvala
Drapeau de la Finlande Jarmo Lehtinen
Drapeau de la Finlande Miikka Anttila
13 3 376 2e
2012 Ford Fiesta RS WRC Michelin Drapeau de la Finlande Jari-Matti Latvala
Drapeau de la Norvège Petter Solberg
Drapeau de l'Espagne Dani Sordo
Drapeau de la Finlande Miikka Anttila
Drapeau du Royaume-Uni Chris Patterson
Drapeau de l'Espagne Carlos del Barrio
13 3 309 2e

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • M-Sport, l'équipe chargée de l'engagement officiel de Ford en championnat du monde des rallyes depuis 1997.

Liens externes[modifier | modifier le code]