Le Peuple migrateur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Peuple migrateur

Réalisation Jacques Perrin
Jacques Cluzaud
Michel Debats
Sociétés de production Galatée Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Documentaire
Sortie 2001
Durée 98 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Peuple migrateur est un film documentaire français réalisé par Jacques Perrin, Jacques Cluzaud et Michel Debats, et sorti en 2001.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un grand documentaire montrant la migration des oiseaux, notamment plusieurs variétés d'oies dressées pour le tournage. La grande nouveauté du film a consisté à pouvoir filmer les vols à côté des oiseaux depuis un ULM.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Oiseaux du film[modifier | modifier le code]

Liste des oiseaux répertoriés
Nom Kilomètres parcourus Départ Arrivée

Oie cendrée

3 000 km

Bassin méditerranéen

Pays scandinaves

Grue cendrée

4 000 km

Péninsule ibérique

Forêt boréale

Cigogne blanche

5 000 km

Savane africaine

Europe

Bernache nonnette

2 500 km

Europe de l'Ouest

Groenland

Cygne chanteur

3 000 km

Extrême Orient

Toundra sibérienne

Oie à tête barrée

2 500 km

Plaine du Gange

Steppes d'Asie Centrale

Grue du Japon

1 000 km

Extrême Orient

Taïga sibérienne

Pygargue à tête blanche (emblème des États-Unis)

3 000 km

Grand Ouest Américain

Alaska

Bernache du Canada

3 500 km

Golfe du Mexique

Cercle polaire

Oie des neiges

4 000 km

Golfe du Mexique

Terres arctiques

Grue du Canada

3 500 km

Grandes plaines américaines

Terres arctiques

Guillemot de Troïl

Dispersion sur l'Atlantique Nord

Fou de Bassan

Errance océanique

Sterne arctique

20 000 km

Arctique

Antarctique

Bernache à cou roux

Traversée de l'Europe

Limicole

10 000 km

Terres arctiques

Côtes africaines

Pélican blanc

Traversée du continent africain

Condor des Andes

Survol de la Cordillère des Andes

Albatros hurleur

Entre le 60e et le 30e degré de latitude sud

Gorfou sauteur

1 000 km

Au gré des courants de l'Atlantique Sud

Manchot royal

Autour de l'Antarctique

Macareux moine

Atlantique Nord

Hirondelle

10 000 km

Afrique

Europe

Tournepierre à collier

Bécasseau maubèche

Tétras lyre

Eurasie

Canard colvert

Mouette rieuse

Mer Méditerranée

Mer Baltique

Coucou

Eider à duvet

Hémisphère nord

Traquet motteux

Afrique

Europe, Asie, Canada, Groenland

Anhinga

Aigrette ardoisée

Mouette tridactyle

Grue antigone

Ara rouge

Plongeon huard

Rouge-gorge

Autour du film[modifier | modifier le code]

Montbenoît, un des lieux de tournage du film

Trois ans de tournage ont été nécessaires pour ramener des images spectaculaires et inédites. Le tournage débute en juillet 1998, et se termine en printemps 2001.

L'équipe composé plus de 450 personnes, a parcouru la terre entière avec plusieurs dispositifs pour filmer les oiseaux en plein vol, dont l'ULM, assez classique. Mais la production Galatée a dû aussi inventer et fabriquer cinq machines prototypes, avec l'aide du CNC (Centre national de la cinématographie), dont parmi ces cinq prototypes, l'ULM Cam-Skypod, l'ULM Place-Avant, le Cinéparamoteur, le Polypode et le Prototype Voiture Travelling.

La séquence avec le rouge-gorge a été tournée à Montbenoît dans le Doubs.

En 2002, Galatée Films produit Les Ailes de la nature, une série documentaire en trois épisodes de 52 minutes reprenant les images du film non conservées au montage, soit plus de 2h30 minutes d'images inédites.

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]