Bernache nonnette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Branta leucopsis

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Bernache nonnette (Branta leucopsis)

Classification (COI)
Règne Animalia
Classe Aves
Ordre Anseriformes
Famille Anatidae
Genre Branta

Nom binominal

Branta leucopsis
(Bechstein, 1803)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

La Bernache nonnette (Branta leucopsis) est une espèce de palmipède appartenant à la famille des Anatidae et à la sous-famille des Anserinae.

Description[modifier | modifier le code]

La Bernache nonnette mesure entre 58 et 71 cm, le dessus de sa tête, son cou et sa poitrine noirs contrastent avec son corps gris. Elle tire son nom du plumage noir qui lui enserre la tête comme un voile de religieuse.
Le bec et les pattes sont noirs.

Habitat[modifier | modifier le code]

Elle niche dans la toundra des îles arctiques et du Groenland et depuis quelques années plusieurs colonies nichent également aux Pays-Bas, en hiver elle migre en Grande-Bretagne, en Allemagne et aux Pays-Bas. La présence de la bernache nonnette est accidentelle en France sauf durant les hivers rigoureux.

Biologie[modifier | modifier le code]

La reproduction a lieu au mois de mai, le nid est souvent placé sur une falaise rocheuse. Parfois la bernache nonnette niche près du faucon gerfaut qui éloigne les prédateurs terrestres. Le départ en migration a lieu au mois de septembre, l'espèce est très grégaire et se rencontre en grandes troupes sur les aires d'hivernage.

Populations[modifier | modifier le code]

La population est estimée à 440 000 individus, l'espèce n'est pas menacée.

Protection en France[modifier | modifier le code]

La Bernache nonnette bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire. Il est donc interdit de la détruire, la mutiler, la capturer ou l'enlever, de la perturber intentionnellement ou de la naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les œufs et les nids, et de détruire, altérer ou dégrader son milieu. Qu'elle soit vivante ou morte, il est aussi interdit de la transporter, colporter, de l'utiliser, de la détenir, de la vendre ou de l'acheter.

Depuis 2006, ces interdictions ne s'appliquent plus aux sujets nés et élevés en captivité pour rendre la réglementation française conforme au droit européen. La détention, l'achat, la vente des sujets nés en captivité sont donc libres sous réserve de prouver l'origine.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :