Grue du Japon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La grue du Japon (Grus japonensis), grue de Mandchourie ou encore grue à couronne rouge est un grand échassier de la famille des gruidae. C'est un des plus grands oiseaux du monde.

Elle est Danding he en Chine chinois simplifié : 丹顶鹤 ; chinois traditionnel : 丹頂鶴 ; pinyin : dāndǐnghè ; littéralement : « grue au sommet vermillon » en raison de sa tâche rouge vermillon sur la tête. Elle est également surnommée grue des immortels (chinois simplifié : 仙鹤 ; pinyin : xiānhè), en référence à ses relations avec les immortels, divinités du Taoïsme, car elle porte souvent les immortels dans la mythologie taoïste.

Au Japon, elle est nommée Tancho (丹頂, « sommet vermillon », d'origine chinoise, mais l'usage du katakana est plus courant : タンチョウ).

Population et conservation[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une espèce menacée qui comptait en 1999 environ 600 individus, soit 20 fois moins qu'en 1953[1].

Répartition géographique[modifier | modifier le code]

En en trouve dans le Sud-Est de la Russie (en Sibérie), en Mongolie, au Nord-Est de la République populaire de Chine, en Corée (du Nord comme du Sud), ainsi qu'au Japon[2].

Son lieu de reproduction est autour du Lac Khanka, situé à la frontière entre la Russie, sur le kraï du Primorie et la Chine, dans la province du Heilongjiang[2].

En Chine[modifier | modifier le code]

Une population de ces grues vivent à l'état à Panjin, dans la région humide de la Plage rouge (Hong Haitan), dans la province du Liaoning, au Nord-Est de la République populaire de Chine[3].

On peut également voir des spécimens au zoo ornithologique de l'île Gulangyu, à Xiamen, au Sud de la province du Fujian.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Chikako Ishiguro, « Sanctuaires pour grues japonaises », dans National Geographic Magazine France, no 1 (octobre 1999), p. xvi
  2. a et b (en) Grus japonensis
  3. À la découverte du charme des terres humides Honghaitan à Panjin sur Radio Chine Internationale