Gorfou sauteur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gorfou sauteur

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Gorfou sauteur aux îles Malouines

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Sphenisciformes
Famille Spheniscidae
Genre Eudyptes

Nom binominal

Eudyptes chrysocome
(Forster, 1781)

Répartition géographique

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Carte de répartition du gorfou sauteur :

     /    habitat de E. chrysocome

     /    habitat de la sous-espèce E. c. moseleyi

     /    habitat de la sous-espèce E. c. filholi

     /    zones de reproduction de E. chrysocome

Statut de conservation UICN

( VU )
VU A2bce+3bce : Vulnérable

Le Gorfou sauteur (Eudyptes chrysocome) est une espèce de Spheniscidae et comme les autres gorfous, il se distingue des manchots par une touffe de plumes noires de chaque côté de sa tête appelée aigrette.

Dénomination[modifier | modifier le code]

  • Décrit par Johann Reinhold Forster en 1781 sous le nom de Aptenodytes crestatus il sera classé par J.F. Miller dans le genre Eudyptes en 1884.

Nom Vernaculaire[modifier | modifier le code]

  • Gorfou sauteur

Synonymie[modifier | modifier le code]

  • Aptenodytes chrysocome (Forster, 1781) Basinome
  • Aptenodytes crestata (J.F. Miller, 1784)
  • Eudyptes crestatus (J.F. Miller, 1784)

Taxonimie[modifier | modifier le code]

Il existe trois sous-espèces

Description[modifier | modifier le code]

Cet oiseau ne présente pas de dimorphisme sexuel à l'exception du bec rouge brun un peu plus fort chez le mâle.

L'œil est rouge orangé. Les adultes possèdent des aigrettes jaunes (sourcils), qui se finissent en long panache de plumes projetés de chaque côté de la tête noire et massive. Leur plumage est noir sur le dos et blanc sur le ventre. Ils pèsent entre 2 kg et 4,3 kg, pour une taille de 45 à 60 cm et peuvent vivre jusqu'à 30 ans (durée observée en captivité).

Les juvéniles sont plus petits et possèdent des sourcils plus petits et d'un jaune moins vif.

Les poussins sont recouverts d'un épais duvet gris-brun sur la tête et le dos, tandis que leur ventre est blanc.

Répartition[modifier | modifier le code]

Cet oiseau se reproduit sur de nombreuses îles subantarctiques : Îles Malouines, Saint-Paul-et-Amsterdam...

Comportement[modifier | modifier le code]

Le Gorfou sauteur est un pêcheur qui mange surtout des crustacés et des petits poissons. Il peut atteindre en plongée une profondeur d'environ 100 m. Il revient sur terre seulement à deux occasions : lorsqu'il mue, en avril, et pour se reproduire.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Eudyptes chrysocome- Muséum de Toulouse
Couple pendant la couvaison.

La reproduction se fait d'octobre à avril. Le nid est constitué d'un petit trou entouré de cailloux et de plumes. Le nid est fortement protégé par les parents qui ne laissent personne s'approcher. La femelle pond deux œufs dont un qui n'est pas viable. Les parents s'occupent tour à tour de l'œuf et ensuite du poussin. L'incubation dure entre 30 et 35 jours. Pour nourrir le jeune, les adultes avalent les proies mais les recouvrent de mucus pour les empêcher d'être digérées. La nourriture peut ainsi être régurgitée au jeune. Il semblerait que le gorfou sauteur s'occupe de son petit ainsi pendant une trentaine de jours après l'éclosion. Ensuite le petit est convié à une crèche, c'est-à-dire un regroupement de poussins. Les poussins restent ainsi plus protégés pendant que les parents partent en mer chercher de la nourriture. Âgé de 50 à 60 jours, le jeune, devenu grand, peut alors partir en mer et se nourrir par lui-même.

Place dans la chaîne alimentaire[modifier | modifier le code]

Prédateurs[modifier | modifier le code]

Proies[modifier | modifier le code]

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

Cet oiseau est représenté par deux sous-espèces :

  • chrysocome ;
  • moseleyi sur Saint-Paul-et-Amsterdam.

L'ancienne sous-espèce filholi est souvent considérée comme distincte sous le nom de Gorfou de Filhol.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Source[modifier | modifier le code]

  • Todd F.S. & Genevois F. (2006) Oiseaux & Mammifères antarctiques et des îles de l'océan austral. Kameleo, Paris, 144 p.