La Vallée de la peur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Vallée de la peur (homonymie).
La Vallée de la peur
Image illustrative de l'article La Vallée de la peur
Illustration de Arthur Ignatius Keller (1866-1924) pour l'édition anglaise

Auteur Arthur Conan Doyle
Genre Roman policier
Version originale
Titre original The Valley of Fear
Éditeur original George H. Doran Company
Langue originale Anglais
Pays d'origine Royaume-Uni
Date de parution originale 1915
Version française
Chronologie
Précédent Le Retour de Sherlock Holmes Son dernier coup d’archet Suivant

La Vallée de la peur (The valley of fear dans les éditions originales en anglais) est un roman policier de Conan Doyle, publié en 1915, qui met en scène le célèbre Sherlock Holmes.

Résumé[modifier | modifier le code]

Sherlock Holmes reçoit un message l’avertissant de l’assassinat d’un certain Douglas, de Birlstone Manor House.

L’inspecteur MacDonald de Scotland Yard vient lui annoncer cette même nouvelle. Ils partent donc sur place.

Le défunt a été tué d’un coup de carabine Winchester dans la figure. Il est méconnaissable. Mais il porte les bagues du maître de maison, sauf son alliance et a un curieux tatouage à l’avant-bras.

Très rapidement, Sherlock Holmes va « éliminer de la liste des suspects » l’ami et la femme du défunt et démontrer finalement que le mort n’est pas réellement le maître de maison mais un assassin qui le poursuivait depuis l’Amérique.

Douglas sort donc de sa cachette et raconte son histoire. En fait son vrai nom est Birdy Edwards. Précédemment, il avait traqué une bande d’assassins, les Éclaireurs, en s’infiltrant dans leur réseau. Il avait changé de nom, avait été tatoué de leur marque, et au bout de quatre mois il les avait fait tomber et plusieurs avaient été condamnés à mort.

Mais ceux qui étaient en prison avaient juré de se venger et, une fois sortis, l'ont pourchassé. Edwards avait évité de justesse quelques attentats et avait donc émigré en Angleterre sous un nom d’emprunt : Douglas.

Ayant échappé à la mort, Douglas prend le bateau avec sa femme pour l’Afrique du Sud. Lors d’une tempête il passe par-dessus bord.

En fait, les Éclaireurs ont fait appel à une organisation criminelle pour infiltrer l’Angleterre, celle du Professeur Moriarty, qui a fini le travail.

Adaptations[modifier | modifier le code]

En 1916, un an après sa publication en volume, le roman a connu une première adaptation au Royaume-Uni intitulée The Valley of Fear, avec Harry Arthur Saintsbury dans le rôle de Sherlock Holmes[1]. Le film est désormais perdu.

Le roman est de nouveau adapté en 1935 sous le titre The Triumph of Sherlock Holmes, avec Arthur Wontner dans le rôle du détective, et Ian Fleming dans le rôle de Watson[2]. Le film est désormais disponible sur le site Archive.org[3].

Dans la série holmésienne de 1954, le roman est adapté dans le troisième épisode intitulé The Case of the Pennsylvania Gun[4]. Holmes y est joué par Ronald Howard. L'épisode est disponible sur le site Archive.org[5].

Le film Sherlock Holmes et le Collier de la mort (1962) est une adaptation très libre de La Vallée de la peur.

Le roman a été adapté avec fidélité dans le dessin animé australien de 1983 intitulé Sherlock Holmes and the Valley of Fear, faisant partie d'une série de quatre dessins animés adaptés des quatre romans de Conan Doyle mettant en scène le détective. La voix de Holmes en version originale est doublée par Peter O'Toole[6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]