Molly Maguires

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Molly Maguires
Première mention historiquement attestée 1876

Les Molly Maguires étaient les membres d'une société secrète irlandaise. Les « Mollies » étaient présents dans les mines de charbon de Pennsylvanie aux États-Unis depuis la période de la guerre de Sécession jusqu'à une série d'arrestations et des procès entre 1876 et 1878. Cette société secrète est née en Irlande, parmi les métayers luttant contre l’exploitation par leurs propriétaires[1]. La répression de tout syndicalisme par les propriétaires des mines provoqua une vague de sabotages et d’agressions contre l’encadrement[1].

La preuve que les Molly Maguires étaient responsables de crimes et d'enlèvements aux États-Unis repose en grande partie sur les allégations d'un puissant industriel et l’enquête d’un détective de la Pinkerton National Detective Agency James McParland.

Compléments[modifier | modifier le code]

Le film de 1970, Traître sur commande, de Martin Ritt avec Sean Connery et Richard Harris (titre original : The Molly Maguires) est consacré à ce mouvement ouvrier.

Sir Arthur Conan Doyle s'est inspiré des Molly Maguires pour son livre La Vallée de la peur où il relate le démantèlement d'une organisation similaire.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Thomas Sotinel, « Cinéma : un diamant noir dans une mine de charbon », Le Monde, 11 septembre 2009, p 23