Irréguliers de Baker Street

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Irréguliers de Baker Street, ici représentés dans le jeu vidéo Sherlock Holmes contre Jack l'Éventreur.

Les Irréguliers de Baker Street (Baker Street Irregulars) sont un groupe de personnages de fiction créés par Arthur Conan Doyle qui apparaissent dans Les Aventures de Sherlock Holmes. Ils sont aussi traduits en français comme les « Francs-tireurs de Baker Street ».

Les Irréguliers[modifier | modifier le code]

Les Irréguliers interviennent dans plusieurs romans et nouvelles mettant en scène Sherlock Holmes. Il s'agit d'un groupe de gamins des rues qui vivent dans les alentours de Baker Street. Ils secondent parfois Holmes dans ses enquêtes en se rendant un peu partout dans Londres, en posant des questions, en espionnant les suspects. Leur chef se nomme Wiggins. Holmes rémunère leurs services au tarif d'un shilling par jour (plus les frais) et leur alloue une guinée (soit 21 shillings) pour toute découverte importante. Ils apparaissent pour la première fois dans Une étude en rouge (1886).

Postérité[modifier | modifier le code]

Le SOE[modifier | modifier le code]

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le SOE (Special Operations Executive) mis en place par Winston Churchill pour soutenir les réseaux de résistance dans l'Europe occupée avait son quartier général au 64, Baker Street, et les agents de ce service étaient surnommés les « Irréguliers de Baker Street » en référence aux personnages de Conan Doyle.

Les admirateurs de Holmes[modifier | modifier le code]

En 1934, Christopher Morley, directeur des éditions américaines Doubleday, fonda une société d'admirateurs du détective britannique, nommés les « Baker Street Irregulars » (BSI). Parmi ces « Irregulars », on peut citer plusieurs romanciers, critiques, mathématiciens, comédiens ou sportifs : August Derleth, John Gardner, Rex Stout, Poul Anderson, Isaac Asimov, Neil Gaiman, Banesh Hoffmann, Jean-Pierre Cagnat et Curtis Armstrong[1]. Parmi les « Irregulars » à titre honoraire se trouvaient les présidents Franklin Delano Roosevelt et Harry Truman[2].

L'association se donne pour mission de respecter les principes holmésiens[3]. Elle poursuit toujours ses activités et organise chaque année, au mois de janvier, une assemblée à New York.

Œuvres inspirées par les Irréguliers[modifier | modifier le code]

Les Irréguliers de Baker Street apparaissent dans la série d'animation Sherlock Holmes in the 22nd Century, mais sous les traits d'adolescents, c'est-à-dire sans doute un peu plus âgés que dans le canon holmésien.

Deux séries télévisées de la BBC ont donné un rôle de premier plan aux Irréguliers : The Baker Street Boys (1983) et Sherlock Holmes and the Baker Street Irregulars (2007).

Les Irréguliers sont les personnages principaux de la série Sherlock Holmes et associés en deux romans publiés en 2008 par Tracy Mack et Michael Citrin, L'affaire Zalindas (titre original : Sherlock Holmes and the Baker Street Irregulars : The Fall of the Amazing Zalindas) et Le jeu des illusions parus en français au Livre de Poche Jeunesse.

La série "Wiggins" de Béatrice Nicodème est constitué de romans policiers pour la jeunesse où Wiggins mènent des enquêtes avec l'aide de Sherlock Holmes ("Wiggins et le perroquet muet" (1993), "Wiggins et la ligne chocolat" (1995)...).

La série de bande dessinée Les Quatre de Baker Street met en scène un trio de gamins des rues aidant Sherlock Holmes dans ses enquêtes. Leur chef n'étant pas Wiggins, on peut en déduire qu'il s'agit d'une autre bande d'Irréguliers.

Dans la série télévisée Sherlock se déroulant au XXIe siècle, les Irréguliers sont des sans-abris quadrillant les bas-fonds de Londres, toujours pour le compte de Sherlock Holmes.

Dans La jeunesse de Sherlock Holmes, une bande d'Irréguliers sous les ordres de Maléfactor prête main forte à un Sherlock Holmes adolescent pour sa première enquête.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Alexian Gregory. "Sherlockian.Net: Baker Street Irregulars investitures". Retrieved 2009-10-06.
  2. David Mehegan. "Guilt by association: For 65 years, a Boston club has made Sherlock Holmes mysteries a scholarly pastime." The Boston Globe. November 28, 2005. Retrieved 2009-10-06.
  3. The Baker Street Irregulars Trust Archives des BSI, Houghton Library, Université Harvard.

Référence de traduction[modifier | modifier le code]