Karaté Kid : Le Moment de vérité 2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Karaté Kid
Le Moment de vérité 2

Titre québécois Karaté kid - Le moment de vérité II
Titre original The Karate Kid, Part II
Réalisation John G. Avildsen
Scénario Robert Mark Kamen
Acteurs principaux
Sociétés de production Columbia Pictures
Delphi V Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame, arts martiaux, action
Sortie 1986
Durée 113 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Karaté Kid : Le Moment de vérité 2[1] – plus communément appelé Karaté Kid 2(The Karate Kid, Part II) est un film américain de John G. Avildsen sorti en 1986. Il fait suite à Karaté Kid sorti en 1984

Résumé[modifier | modifier le code]

Six mois ont passé depuis la victoire de Daniel au Tournoi des Arts Martiaux. Alors qu'il devait partir à Fresno pendant deux mois pour suivre sa mère, M. Miyagi propose d'héberger Daniel chez lui. Mais son séjour est compromis suite à la réception d'une lettre venant d'Okinawa, île natale de M. Miyagi, et annonçant à ce dernier que son père est gravement malade. M. Miyagi décide donc de se rendre à son chevet. Juste avant d'embarquer à bord de l'avion, Daniel rejoint son maître et ils partent ensemble pour Okinawa.

M. Miyagi avait autrefois quitté Okinawa du jour au lendemain afin d'éviter un combat contre son meilleur ami, Sato, combat à mort qui devait avoir lieu pour laver l'honneur de ce dernier, les deux hommes étant épris de la même femme, Yukie, mais cette dernière avait été promise à Sato.

Arrivé à Okinawa, ils sont réceptionnés par Chozen, le neveu de Sato, qui les emmène dans un hangar où ce dernier les reçoit. Sato n'a pas oublié sa rancœur et veut toujours défendre son honneur. Ce combat aura lieu dès que Miyagi aura rendu visite à son père malade, qui n'est autre que le senseï des deux amis d'antan.

Le village natal de Miyagi a bien changé : il appartient désormais à Sato et ce dernier en tire des impôts, recueillis par son neveu Chozen. L’amour d’antan de Miyagi, Yukie, est toujours présente et ne s’est finalement jamais mariée. En outre, elle a une nièce, Kumiko, institutrice rêvant d’apprendre la danse et dont Daniel va tomber amoureux.

Miyagi refusant toujours le combat avec Sato, ce dernier décide de raser le village en guise de représailles. Afin d’éviter cela, Miyagi accepte finalement le combat. Au même moment, le père de Miyagi rend son dernier souffle, ce qui pousse Sato à lui accorder trois jours de deuil avant le combat. Entretemps, Daniel, de plus en plus proche de Kumiko, va avoir quelques démêlés avec Chozen.

Le soir du combat, une terrible tempête s’abat sur le village, brisant le temple dans lequel se préparait Sato. Miyagi se lance à sa rescousse et sauve son vieil ami, tandis que Daniel sauve une petite fille en danger et que Chozen refuse d’aider, ce qui mène Sato à renier ce dernier. Miyagi et Sato sont enfin réconciliés et ce dernier, suite à une demande de Daniel, permet aux villageois d’organiser la fête O-Bon dans le vieux château du village comme le veut une ancienne tradition.

Lors de cette fête, Kumiko danse pour les villageois. Mais sa danse est interrompue par l’arrivée de Chozen qui veut se battre avec Daniel pour laver son honneur. Daniel finit par battre Chozen, pourtant senseï des troupes américaines basées à Okinawa, grâce à la technique du Tambourin.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Producteur délégué : R.J. Louis
Productrices associées : Susan Ekins et Karen Trudy Rosenfelt
Drapeau des États-Unis États-Unis :
Drapeau de la France France :

Distribution[modifier | modifier le code]

Saga Karaté Kid[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Titre d'exploitation dans les pays francophones. Le Moment de vérité est le titre d'exploitation du premier film de la série lors de sa sortie en salle, avant qu'il ne soit renommé Karaté Kid après la sortie du film suivant.
  2. Dates de sortie - Internet Movie Database