Sensei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sensei (先生?, parfois francisé en « senseï ») est un terme japonais désignant « celui qui était là avant moi, qui est garant du savoir et de l'expérience d'une technique ou d'un savoir-faire », ou de manière plus condensée un maître qui donne son enseignement à un élève. Dans son utilisation habituelle, il est utilisé pour s'adresser à un professeur ou enseignant ou encore à un médecin et pour s'adresser à un artiste reconnu.

La traduction française courante du terme est maître. Par exemple, le cinéaste Kurosawa sensei se traduirait par « Maître Kurosawa ».

En Occident, le terme sensei fait aussi référence à un enseignant du bouddhisme zen ou du budo. En mandarin standard, ce mot se lit Xiānshēng et signifie « Monsieur ».

Sensei dans les budō[modifier | modifier le code]

Dans les arts martiaux japonais, le terme « sensei » s'utilise à propos d'une personne qui a obtenu un titre d'enseignant. Par exemple, dans le kyūdō, le sensei a un titre de renshi (錬士?, instructeur) généralement au minimum détenteur du 5e dan, kyōshi (教士?, professeur) généralement au minimum détenteur du 6e dan, hanshi (範士?, maître) généralement au minimum détenteur du 7e dan.

Portraits de maîtres en tenue traditionnelle[modifier | modifier le code]




Sensei dans le zen[modifier | modifier le code]

Cette expression s'emploie aussi dans le Zen Sōtō pour un maître : ce fut le cas pour Taisen Deshimaru le moine zen qui introduisit l'enseignement de zazen en Europe à partir de la France en 1967.

Image du sensei dans des œuvres de fiction[modifier | modifier le code]

Films
Livres
Manga
BD Européenne

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le 9 octobre 1972, maître Ōtsuka est devenu le premier karatéka jamais honoré au titre de Meijin par le frère cadet de l'empereur et le président de la prestigieuse Kokusai Budo Renmei.
  2. Maître Suzuki refusa plusieurs fois le 10e dan qu'on lui proposait considérant que seul le fondateur de l'école, Hironori Ohtsuka, était en droit de lui accorder ce grade et il était décédé.
  3. Hanshi est un titre de maîtrise (Shogo) attribué a un expert qui a mis son art au cœur de sa vie, au centre de son univers, et qui est une référence à suivre. Il est rarement accordé et n'est décerné en principe qu'à partir de Hachi-dan (8e dan).