Jim Garrison

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Garrison.

Jim Garrison (né Earling Carothers Garrison le 20 novembre 1921 à Denison dans l'Iowa - 21 octobre 1992 à La Nouvelle-Orléans en Louisiane) est un procureur américain connu pour son rôle dans une enquête sur l'assassinat de John F. Kennedy[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Le 3 mars 1962, à l'âge de 40 ans, Jim Garrison est élu procureur de La Nouvelle-Orléans pour son premier mandat.

Au cours de l'été 1966, à la suite d'une conversation qu'il a eue avec le sénateur Russell Long fils de Huey P. Long, Garrison entreprend, en secret, une enquête sur l'assassinat du président Kennedy sous le nom de code « The Smith Case ».

L'enquête est révélée à la mi-février 1967, quand la journaliste Rosemary James publia une information selon laquelle le bureau du district attorney Garrison a dépensé 8 000 dollars de fonds publics pour effectuer des voyages dans le cadre d'une enquête sur l'assassinat de JFK.

Malgré le décès, en février 1967, du principal suspect de l'enquête, David Ferrie, Garrison ne lâche pas prise, notamment à la suite des révélations de Perry Russo (1941-1995).

Le 1er mars 1967, Garrison fait arrêter Clay Shaw, un homme d’affaires connu originaire de La Nouvelle-Orléans. Il l'accuse de complicité dans l'assassinat du Président John Fitzgerald Kennedy et d'être membre de la CIA, laquelle avait tenté d’accuser Lee Harvey Oswald.

Après des mois de batailles juridiques entre Shaw et le bureau de Garrison, la Cour suprême des États-Unis statue le 19 décembre 1967 que Shaw doit subir son procès qui a lieu le 29 janvier 1969. Shaw est acquitté par un jury, le 1er mars de la même année.

Rapport aux médias[modifier | modifier le code]

Dès son enquête révélée sur l'assassinat du président Kennedy, Jim Garrison subira de nombreuses attaques de la part des médias, en particulier au travers d'une émission de la chaîne NBC News diffusée le 19 juin 1967. Le mois suivant, la NBC lui accorde 30 minutes d'antenne afin qu'il puisse répondre à cette campagne de calomnie et présenter ses principaux arguments[2].

Cinéma[modifier | modifier le code]

Le film JFK, réalisé en 1991 par le cinéaste américain Oliver Stone, retrace cette enquête et ce procès. Ironiquement, Jim Garrison accepta d'y apparaître en caméo, en y jouant le rôle de Earl Warren, qui présidait la Commission d'enquête ayant conclu en 1964 à la culpabilité du seul Lee Harvey Oswald dans l'assassinat du Président Kennedy. Dans ce film, son propre rôle est interprété par Kevin Costner.

Références[modifier | modifier le code]

  1. JFK : affaire non classée (ISBN 2724268059)
  2. Jim Garrison's response sur NBC News, juillet 1967