Abraham Zapruder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La caméra Bell & Howell, modèle 414 PD 8 mm Zoomatic série « Director » que Zapruder avait achetée en 1962.

Abraham Zapruder ( - ) est un fabricant de vêtements pour dames de Dallas au Texas qui est devenu célèbre pour avoir filmé l'assassinat du président John F. Kennedy, le .

Zapruder filma la scène avec sa caméra personnelle, une Bell & Howell, modèle 414 PD 8 mm Zoomatic série « Director » qu'il avait achetée un an plus tôt. Son film, probablement le film amateur le plus célèbre de tous les temps, est connu sous le nom de film Zapruder.

Biographie[modifier | modifier le code]

Zapruder est né dans une famille juive russe dans la ville de Kovel en Ukraine (alors située dans l'empire russe). En 1920, pendant la guerre civile russe, sa famille émigre aux États-Unis, et s'installe dans le quartier de Brooklyn à New York. Étudiant l'anglais le soir, il trouve un travail comme dessinateur de patrons de vêtement dans le « Garment District » de Manhattan. Il se marie à Lillian en 1933, et le couple aura deux enfants.

En 1941, Zapruder déménage pour Dallas pour travailler pour Nardis, une société locale de vêtements de sport. En 1954, il cofonde Jennifer Juniors, Inc., produisant les marques the Chalet et Jennifer Juniors brands. Ses bureaux sont situés dans le Dal-Tex Building, directement de l'autre côté de la rue et en face du Texas School Book Depository.

Zapruder meurt d'un cancer de l'estomac en 1970 à Dallas. En 2007, un film, Frame 313, raconte l'histoire de sa vie.

Le film[modifier | modifier le code]

Zapruder se considère comme démocrate et est un admirateur du président Kennedy. Alors qu'initialement il n'a pas l'intention d'apporter sa caméra, il le fait sur l'insistance de son assistante. Son appareil est une Bell & Howell, modèle 414 PD 8 mm Zoomatic série « Director », à la pointe de l'innovation pour une caméra personnelle à l'époque, et achetée un an plus tôt, en 1962.

Zapruder, debout sur un bloc de béton, attend le long d'Elm Street, l'une de ses employées se tenant derrière lui pour lui éviter de tomber, quand il commence à filmer la limousine présidentielle effectuant un virage en face du dépôt de livres où est posté Lee Harvey Oswald. Les 26,6 secondes suivantes sont saisies sur un film Kodak Kodachrome II safety.

En 1994, ce film a été inscrit au National Film Registry.

L'étude du film[modifier | modifier le code]

Randolph Robertson, un radiologue au Cookeville Regional Medical Center, dans une étude de 2013, en utilisant des techniques informatiques, synchronisé avec le film de Zapruder du son de tir de coups de feu tirés sur Dealey Plaza[1].

Le résultat est un document important, où l'on voit ce qui se passe pour John Kennedy et le gouverneur Connally, les mouvements de tête de Jacqueline Kennedy, et où l'on peut entendre les coups de feu.

Les négociations[modifier | modifier le code]

Après la confusion qui suit les tirs, Zapruder revient à son bureau. Il croise Harry McCormack, un journaliste au Dallas Morning News, et lui raconte qu’il a enregistré toute la scène. McCormack est également une connaissance de Forrest Sorrels, un agent du Secret Service – agence fédérale chargée de la protection présidentielle – du bureau de Dallas. McCormark propose à Zapruder de lui faire rencontrer Sorrels. Zapruder, qui a entretemps regagné ses bureaux, envoie son assistante à la recherche d'un agent du Secret Service, au cas où McCormack ne trouverait pas Sorrels. Mais McCormack trouve ce dernier à l'extérieur du bureau du shérif sur Main et Houston Streets et, ensemble, ils se rendent chez Zapruder, environ une heure après l'assassinat.

Zapruder accepte de confier à Sorrels son film à condition que celui-ci ne soit utilisé que dans le cadre de l'enquête. Les hommes se présentent alors à la station de télévision WFAA, moins de deux heures après l'assassinat. WFAA n'est cependant pas en mesure de développer le film, et celui-ci est dès lors envoyé chez Eastman Kodak, où il est développé aussi vite que possible.

Trois copies « de première génération » sont faites, deux étant confiées aux Services Secrets, et la troisième revenant à Zapruder. Le 25 novembre, Zapruder vend le film à Life Magazine pour un montant de 150 000 dollars, répartis en six paiements annuels de 25 000 $ ; cependant, un accord interdit que l'image numéro 313 (z313) du film, celle qui montre l'explosion de la tête du président, soit publiée. Le premier paiement de 25 000 $ est donné par Zapruder à la veuve de J.D. Tippit, le policier de Dallas qu'aurait abattu Oswald.

Abraham Zapruder est présenté comme le premier (ou l'ancêtre) des « journalistes citoyens »[3] que l'évolution des technologies a fait apparaître en grand nombre dans les années 2000.

Dealey Plaza. En partant du « triple passage » sous le pont du chemin de fer, à l'extrême gauche de la photo, et en allant vers la droite en suivant Elm Street, on peut voir : les arbres qui surplombent les palissades derrière lesquelles certains pensent qu'il y avait un tireur, la butte herbeuse avec son petit monument blanc, le côté du bâtiment rouge du Texas School Book Depository à l'extrême droite. L'endroit ou le président a été mortellement touché se trouve à gauche du petit monument blanc (la « pergola »), entre les deux réverbères. Abraham Zapruder se tenait sur le socle en béton blanc situé derrière le réverbère au centre de la photo.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mathematical Synchronization of Zapruder Film and Dallas Police Department DictaBelt. Randolph Robertson, M.D. JFK Project.
  2. Modèle:Cita video(Licenza Creative Commons)
  3. Olivier Costemalle, « La mort de JFK dans le viseur de Zapruder », sur Écrans,‎ 21 août 2007 (consulté le 15 août 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]