Jean-Jacques Kessel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kessel.
Jean-Jacques Kessel
Image illustrative de l'article Jean-Jacques Kessel

Naissance 10 février 1772
Colmar, (Haut-Rhin)
Décès 10 mars 1847 (à 75 ans)
Strasbourg (Bas-Rhin)
Origine Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Allégeance Drapeau français République française
Drapeau de l'Empire français Empire français
Royaume de France Royaume de France
Drapeau français Empire français (Cent-Jours)
Arme Infanterie.
Grade Général de brigade
Années de service 17921834
Conflits Guerres de la Révolution française
Guerres napoléoniennes
Commandement Commandant du fort de Weichselmünde,
baptisé fort Desaix.
Distinctions Chevalier de l'Empire
Officier de la Légion d'honneur
chevalier de Saint-Louis
Autres fonctions Conseiller général du Bas-Rhin

Jean-Jacques Kessel, né le 10 février 1772 à Colmar (Haut-Rhin) et mort le 10 mars 1847, à Strasbourg (Bas-Rhin), est un général français de la révolution et de l’Empire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Jean Conrad Kessel (décédé en 1804), bourgeois et passementier à Colmar, et d’Anne-Marie Rapp, née en 1747, il est le cousin germain du général de division Rapp[1].

Il se marie le 1er mai 1819 à Sophie-Elisabeth Kuhn, veuve Vesinger, et seront domiciliés 35, place Kléber, à Strasbourg[1].

Il meurt le 10 mars 1847 (à 75 ans), à son domicile, à onze heures du matin et est inhumé trois jours plus tard à Strasbourg.

États de services[modifier | modifier le code]

Il se porte volontaire le 1er mars 1792 au 3e bataillon du Haut-Rhin, il passe sergent-major le 17 mars 1792, et instructeur adjudant-major au 1er bataillon de réquisition du Haut-Rhin le 11 octobre 1793.

Le 2 mai 1794, il rejoint la 80e demi-brigade d’infanterie de ligne, au premier amalgame. Elle devint la 83e demi-brigade de ligne, au second amalgame le 26 mai 1796. Il est nommé Sous-lieutenant le 25 mars 1799, et il est incorporé dans le 3e régiment d’infanterie de ligne, en 1800.

Il est promu lieutenant au 1er Régiment de chasseurs à pied de la Garde des Consuls le 25 avril 1800, capitaine au 2e bataillon de chasseurs à pied de la Garde des Consuls, le 7 décembre 1802, et Chef de bataillon au 2e régiment de Conscrits-chasseurs de la Garde Impériale, le 5 avril 1809 (Régiment devenu 4e régiment de voltigeurs de la Garde impériale le 30 décembre 1810). Il est nommé par l’Empereur à Moscou, colonel le 8 octobre 1812, à l’âge de 40 ans et après 20 ans de services, il occupe les fonctions de premier aide de camp du Maréchal-Duc de Dantzig, le 11 octobre 1812.

Il est promu Maréchal de camp le 1er novembre 1814, il est mis en demi-solde de non-activité le jour même, et il est fait chevalier de Saint-Louis le 10 décembre 1814.

Le 14 avril 1815, il est rappelé sous les drapeaux impériaux, il est remis en disponibilité le 7 juillet 1815 et il est admis à la retraite le 1er janvier 1825. Il passe dans la disponibilité le 22 mars 1831, et le 5 janvier 1832, il est placé dans la section de réserve.

Il est mis définitivement en retraite le 1er avril 1834.

Campagnes[modifier | modifier le code]

Faits d'armes[modifier | modifier le code]

Autres fonctions[modifier | modifier le code]

Titres[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Officier de la Légion d'Honneur Chevalier de l'Institution du Mérite militaire

Armoiries[modifier | modifier le code]

Image Armoiries
Orn ext chevalier de l'Empire OLH.svg
Blason Jean-Jacques Kessel.svg
Armes de chevalier de l'Empire

D'or au lion couché de sable, soutenu de sinople, adextré en chef d'une étoile d'azur ; champagne du tiers de l'écu de gueules au signe des chevaliers légionnaires.[2]

  • Livrées : les couleurs de l'écu, le verd en bordure seulement[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Pour approfondir