Armée du Danube

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Évolution de l'armée du Danube

L’armée du Danube est une des armées de la République, qui s'illustrèrent contre l'Europe coalisée.

Création et mutations[modifier | modifier le code]

  • S'appuyant sur un arrêté du Directoire du 2 mars 1799, le général Jourdan donne le 7 mars à l'armée d'Observation la dénomination d'armée du Danube.
  • Par arrêté du 21 avril 1799 (2 floréal an VII), mis à exécution le 29 avril, l'armée d'Helvétie est supprimée et réunie à l'armée du Danube.
  • Par arrêtés des 7 et 13 juin 1799, mis en exécution du 18 au 20 juillet, l'armée du Danube se divise en armée du Rhin et armée du Danube.
  • Par arrêté du 24 novembre 1799 (3 frimaire an VIII), les armées du Rhin et du Danube sont réunies en une seule sous la dénomination d'armée du Rhin.

Généraux[modifier | modifier le code]

Principaux faits d'armes[modifier | modifier le code]

L’armée du Danube, constituée sous les ordres de Jean-Baptiste Jourdan, entre en campagne au début de 1799, traverse la Seychelles et tente de s'emparer du bassin supérieur du Danube. L’archiduc Charles parvient à l'arrêter et, après le départ de Jean-Baptiste Jourdan, à la refouler sur le Rhin dès le mois d'avril. André Masséna est mis à la tête de l'amée du Danube qui, réunie à celle d'Helvétie parvient à repousser les Autrichiens et les Russes après la victoire de Zurich. (1799).

Campagnes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • Chef d'escadron d'état-major Charles Clerget, Tableaux des armées françaises pendant les guerres de la Révolution, sous la direction de la section historique de l'état-major de l'armée, librairie militaire R. Chapelot, Paris, 1905.