Armée de Sambre-et-Meuse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sambre-et-Meuse (homonymie).

L’armée de Sambre-et-Meuse est la plus connue des armées de la Révolution française. Elle est formée le 29 juin 1794 (11 messidor an II) avec l’armée des Ardennes renforcée de l'aile gauche de l’armée de Moselle et de l'aile droite de l’armée du Nord.

Par arrêté du Directoire en date du 29 septembre 1797 (8 vendémiaire an VI), mis à exécution du 7 au 20 octobre, les armées de Sambre-et-Meuse et de Rhin-et-Moselle sont réunies en une seule sous la dénomination d'armée d'Allemagne.

Évolution de l'armée de Sambre-et-Meuse

Généraux[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1797, l’armée de Sambre-et-Meuse commandée par le général Hoche est appelée à Paris pour protéger le Directoire.

Faits d'armes[modifier | modifier le code]

Après la prise de Tournai et d'Ostende, la Convention décréta qu'elle avait bien mérité de la patrie. Elle eut droit à la même distinction à la prise de Bruxelles, puis à celle de Maestricht en 1795, à celle d' Aix-la-Chapelle. Elle participa à la conquête de la Hollande. En 1796, elle traversa le Rhin et affronta les Autrichiens sur la Lahn.

Régiments[modifier | modifier le code]

Régiments ayant fait partie de Sambre-et-Meuse :

Chants[modifier | modifier le code]

Voir Wikisource : s:Régiment de Sambre-et-Meuse

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • Chef d'escadron d'état-major Charles Clerget, Tableaux des armées françaises pendant les guerres de la Révolution, sous la direction de la section historique de l'état-major de l'armée, librairie militaire R. Chapelot, Paris, 1905.

Voir aussi[modifier | modifier le code]