Henri de France (1911-1986)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Henri de France.

Henri de France

Naissance 7 septembre 1911
Paris
Décès 29 avril 1986 (à 74 ans)
Paris
Nationalité Drapeau de la France France
Profession
ingénieur
Activité principale
inventeur du système de télévision couleur SECAM
Distinctions

Henri de France, né le 7 septembre 1911 à Paris où il est mort le 29 avril 1986 (à 74 ans)[1], est un ingénieur français, inventeur du système de télévision couleur SECAM, après avoir participé entre 1930 et 1947 aux recherches qui ont mené à l'invention de la télévision et du radar.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les recherches sur la mise au point de la télévision commencent en France dans les années 1920, sur des idées théoriques déjà évoquées à la fin du XIXe siècle. Aux côtés d'Henri de France, d'autres pionniers apportent leur contribution, notamment, le russe Vladimir Zworykin qui met au point le premier tube électronique analyseur d'images en 1923, l'anglais John Baird, les français René Barthélémy, le professeur Fernand Holweck, Marc Chauvierre et André Serf.

  • 1931 : Il fonde au Havre la Compagnie Générale de Télévision et met au point des appareils à 60 lignes.
  • Février 1932 : Il effectue des retransmissions de personnages en buste avec le poste de Radio-Normandie à Fécamp, sur une distance de 7 km. Ses signaux sont reçus par quelques correspondants à plus de 100 km.
  • Octobre 1932 : Il perfectionne son équipement et obtient une définition de 120 lignes.
  • 1936 : En compagnie de Cahen, il continue ses transmissions professionnelles dont les caractéristiques sont 120 lignes, 25 images et 10 m de longueur d'onde. Leur analyseur électronique de télécinéma va jusqu'à 405 lignes, donnant une image noir et blanc de 21 × 24 cm.
Tombe de Henri de France au cimetière du Montparnasse
  • Août 1942 : À Lyon, il met au point un standard TV à 767 lignes qui débouchera plus tard sur le 819 lignes, le standard de l'époque étant à 441 lignes[2].
  • 1956 : Il dépose le brevet de la télévision en couleur par le procédé SECAM (SÉquentiel Couleur et À Mémoire). Il sera exploité à partir de 1967 en France et vendu en URSS et dans d'autres pays européens, alors que d'autres pays adopteront le système PAL. Le SECAM Français restera longtemps le premier système européen en termes de quantité de récepteurs sur le marché. Une taxe devait être versée par les fabricants de récepteurs à chaque TV SECAM vendue, ce qui contribua au dénigrement du standard par l'industrie.
  • 1957 Henri de France dirige la société Radio-Industrie qui compte alors 1600 personnes et dont la Télévision est un des domaines d'activités à côté des radars de surface, des tubes à image et des calculateurs[3].

Henri de France demeure une personnalité centrale de l'histoire de la télévision[4].

La France aurait fait preuve à cette époque d'un grand sens de la protection en décidant d'adopter son propre standard destiné notamment à protéger et développer l'industrie du pays et à éviter la pénétration sur son marché des récepteurs PAL issus de la production étrangère.

Décorations[modifier | modifier le code]

L'esplanade Henri de France[modifier | modifier le code]

L'esplanade Henri de France

Dans le cadre de l'aménagement de la Zac « Citroën-Cévennes », dans le 15e arrondissement de Paris, une esplanade a été créée et baptisée à son nom le 5 décembre 1996. Le siège de France Télévisions se trouve sur cette place.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Biographie de Henri de France- Chtv », sur www.chtv.asso.fr (consulté le 7 juillet 2013)
  2. « Henri de France - ses activités en 1942 », sur ctv.chez.com (consulté le 7 juillet 2013)
  3. Jean-Pierre Pujes, Un siècle d'électronique, Histoire du groupe Thales, publication Thales, 2004
  4. « Rien de l'ours de laboratoire-Chtv », sur www.chtv.asso.fr (consulté le 7 juillet 2013)