Henri II de Castille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Henri et Henri II.
Henri II
Couronnement d'Henri II de Castille
Couronnement d'Henri II de Castille
Titre
Roi de Castille
13661379
Prédécesseur Pierre Ier
Successeur Jean Ier
Biographie
Dynastie Maison de Trastamare
Date de naissance
Lieu de naissance Séville
Date de décès (à 46 ans)
Lieu de décès Santo Domingo de la Calzada
Père Alphonse XI de Castille
Mère Éléonore de Guzmán
Conjoint Jeanne Manuel de Villena

Henri II de Castille
Monarques de Castille

Henri de Trastamare ( Séville - Santo Domingo de la Calzada), roi de Castille, était le fils bâtard d'Alphonse XI de Castille et Éléonore de Guzman, le demi-frère de Pierre Ier de Castille le Cruel.

Biographie[modifier | modifier le code]

À la tête de troupes espagnoles et castillanes, il reprend, le , Saugues aux Tard-Venus de Perin Boias puis taille en pièces, le 3 juin 1362 1 200 hommes, commandés par le bour de Breteuil à Montpensier.

Promesse du roi de Castille et Leon Henri de Trastamare, de se conformer à l’arbitrage du roi de France Charles V rendu sur son conflit avec le roi d’Aragon à Tolède en novembre 1368. Archives nationales J//603/60

Accession au trône[modifier | modifier le code]

En 1366, à la tête d'un groupe de soldats de fortune, les Grandes Compagnies, et avec l'aide de Bertrand Du Guesclin et d'Olivier de Mauny, il envahit la Castille et se fait couronner à Burgos le .
Battu à Nájera l'année suivante, il se replie en Aquitaine puis repasse les Pyrénées avec une armée. La plupart des villes de Vieille-Castille lui ouvrent leurs portes[1]. Le , il capture son demi-frère le roi Pierre Ier Le Cruel pendant le siège du château de Montiel près de Ciudad Real. Les deux hommes s'affrontent en combat singulier devant Montiel le . Henri a le dessus et poignarde mortellement son frère.

Règne[modifier | modifier le code]

Henri commence la pacification de ses états. Il demeure fidèle à la France et au roi Charles V et lui assure un soutien militaire durant la guerre de Cent Ans. En 1371, sa flotte remporte une brillante victoire à La Rochelle, qui enlève aux Anglais la maîtrise des mers et accélère considérablement la reconquête par Charles V du

Juana Manuel

territoire laissé aux Anglais au traité de Brétigny. Il fait la guerre au Portugal allié de l'Angleterre. Il mène une politique de rigueur religieuse qui annonce l'inquisition.

Il épouse le 27 juillet 1350, Jeanne, fille de Jean Manuel de Villena et héritière d'une branche mineure de la famille royale de Castille. Le couple a trois enfants:

Décès[modifier | modifier le code]

Henri meurt empoisonné par les Navarrais du roi Charles II de Navarre dit "Le Mauvais"[2] (alors ennemis des Français et alliés des Anglais). Son fils Jean lui succède.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(es) El rey don Pedro el Cruel : tragedia en cuatro actos (Le roi Pierre le Cruel: tragédie en quatre actes) de Santiago Sevilla

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Précédé par Henri II de Castille Suivi par
Pierre Ier
Blason Castille Léon.svg roi de Castille et de León Transparent.gif
Jean Ier