Giannina Braschi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Braschi.

Giannina Braschi (5 février 1953 à San Juan), est une poète et romancière portoricaine de renom. Braschi écrit directement en anglais, espagnol, et Spanglish. Braschi est professeur d'espagnol, est l'auteur de cinq livres de poésie et a reçu de nombreux prix. Elle a écrit la célèbre livre intitulé United States of Banana. Hamlet, Zarathustra, et Giannina prennent le ferry à partir du site de "Ground Zero" pour libérer Segismundo du cachot où son père, le roi des États-Unis de Banana, l'a séquestré il y a 100 ans[1].

Le livre Yo-Yo Boing! est un mélange d'anglais et d'espagnol. Il permet à un Espagnol ne connaissant que peu l'anglais et à un Anglais hispanophone de communiquer sans gros problèmes de langues[2].

Née à San Juan, Giannina Braschi est allée à New York en 1977. Elle obtient un PhD en littérature Espagnole à l'Université de New York.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • United States of Banana," AmazonCrossing, 2011
  • "Yo-Yo Boing!, AmazonCrossing, 2011.
  • Empire of Dreams," AmazonCrossing, 2011.
  • Yo-Yo Boing!, Latin American Literary Review Press, 1998.
  • Empire of Dreams, Yale University Press, 1994.
  • El imperio de los sueños, Anthropos Editorial del hombre, Barcelona, 1988; Editorial de la Universidad de Puerto Rico, 2000.
  • La comedia profana, Anthropos Editorial del hombre, Barcelona, 1985.

Prix[modifier | modifier le code]

  • New York Foundation for the Arts Fellowship, 2010.
  • New York Foundation for the Arts Fellowship, 2000.
  • PEN American Center’s Open Book Awards, 1999.
  • el diario/La Prensa’s Outstanding Latina of 1999.
  • American Library Association’s 1999 Notable Book Award Nominee.
  • National Endowed Distinguished Chair at Colgate University, 1997.
  • Reed Foundation, Poetry Grant, 1997.
  • National Endowment for the Arts, Creative Writing Fellowship, 1995.
  • InterAmericas, Poetry Grant,1994.
  • Puerto Rican Institute of Culture, Poetry Grant, 1994.
  • Painted Bride Art Center, Poetry Grant, 1989-90.
  • Instituto de Cultura Puertorriqueña, Travel Grant, 1988-89.
  • Rutgers University Minority Faculty Award, 1983.
  • Instituto de Cooperación Iberoamericana, Madrid, 1980.
  • Poetry Award, Instituto de Puerto Rico en New York, 1979.
  • Ford Foundation Fellowship, 1978-1980.
  • Danforth Scholarship, 1978-1980.

Ground Zero[modifier | modifier le code]

Giannina Braschi a assisté à l'effondrement des tours du World Trade Center en septembre 2001 à New York et écrit depuis un très long texte poétique et diabolique qui est en voie d'être terminé et publié.

« C’est la fin du monde. La situation m’excite. Bon, si tout le monde doit mourir, mourir violemment, merde ! Qu’est-ce que j’en sais après tout ? Est-ce que c’est une bombe atomique, la fin du monde, la fin du millénaire ? Plus besoin d’avoir peur d’être virée, pour des fautes de frappe, des retards, pour digressions ou récessions, et quelle façon d’être virée, de partir en flammes, sans ses deux semaines de préavis et sans ses six mois d’allocations chômage et sans congés maladie, vacances ou congés maternité. Sans un mot d’explication. Un matin éblouissant - quand la nature est indifférente à l’avenir de l’humanité, voici venir le point de non retour quand le ciel ensoleillé devient noir, un sale trou - de nuit - avec des papiers, des ordinateurs, des fenêtres, des corps, des murs, des briques et de gens courant et criant : Allez au diable ! Gardez vos boulots ! Sauve qui peut ! Je veux ma vie d’indépendantiste ! Je veux commander mon entreprise ! Je veux me mettre à mon compte ! Mais je regarde mon compte en banque et je suis à sec. Je ne peux pas abandonner. Pas encore en tous cas. Je me regarde dans la glace. Je vois que je vieillis, que je n’ai pas eu d’avancement. Je devrais être mon propre patron - parce que je suis bonne - et mon patron le sait, c’est pourquoi il est tout le temps sur mon dos, qu’il ne me lâche pas la bride, qu’il me chronomètre. Est-ce que je suis sortie tard la nuit dernière, est-ce pour cela que je suis en retard ce matin, hagarde et stressée et que je ne sais pas quoi faire ? Qu’est-ce que je dois faire ? Prendre un flingue et me flinguer - ou avaler des somnifères ? Pourquoi leur donner raison ? Vous voyez bien, une personne compliquée, un trublion. Toujours sur ses gardes. Pourquoi êtes-vous sur la défensive - qu’ils disent toujours - personne ne vous attaque. Alors je dis, j’ai été maltraitée, mal orientée, mal payée, pas écoutée, pas prise sérieusement, niée et dépouillée... »

Sources[modifier | modifier le code]

"The Boston Globe", "Spanglish is everywhere now, which is no problema for some, but a pain in the cuello for purists," by Ilan Stavans, 9/14/2003.

"The Review of Contemporary Fiction", Review of Giannina Braschi's Yo-Yo Boing, by David Foster, 1999.

"The Evergreen Review's 50th Anniversary Edition", (www.evergreenreview.com), Giannina Braschi, 2007.

Introduction to Giannina Braschi's "Empire of Dreams", Alicia Ostriker, Yale University Press, New Haven, 1994.

"Lengua Fresca", coédité par Ilan Stavans et Harold Augenbraum.

Giannina Braschi's "Yo-Yo Boing!", Doris Sommer, Harvard University, 1998.

Kristian Van Haesendonck. "¿Encanto o espanto? Identidad y nación en la novela puertorriqueña actual" (Vervuert-Iberoamericana, Frankfurt-Madrid 2008).

“Spanglish: The Making of a New American Language”, Ilan Stavans, Harper Collins, 2003.

“Literatures of Asia, Africa and Latin America,” Willis Barnstone, Indiana University Prentice Hall, 1999.

“Lives in Translation: Bilingual Writers on Identity and Creativity,” Isabelle de Courtivron, Palgrave McMillion, 2003.

"Cuerpos Errantes: Literatura Latina Y Latinoamericana En Estados Unidos", Laura R. Loustau, B. Viterbo Editora, 2002. ISBN 978-950-845-118-7

“Leading Ladies: Mujeres En La Literatura Hispana Y En Las Artes,” Yvonne Fuentes and Margaret R. Parker, Louisiana State University Press, 2006.

“Cultural Identity and Postmodern Writing,” (Postmodern Studies 39) Theo D'Haen Ediciones Redopi, BV Amsterdam, Netherlands, 2007.

“Redreaming America: Toward a Bilingual American Culture,” Debra A. Castillo, State University of New York, Jan 2005.

“The Cambridge Companion to Modern Latin American Culture”, Cambridge Companions to Culture, by John King.

“U.S. Latino Literature Today”, Gabriela Baeza Ventura, University of Houston, 2004. ISBN 978-0-321-19843-3

"Unmothered Americas: Poetry and universality", Jaime Rodriguez Matos, Digital Commons @ COLUMBIA UNIVERSITY, Dissertation, Faculty Advisor: Gustavo Perez-Firmat, 2005.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Madelena Gonzalez et Helene Laplace-Claverie, «Minority Theater on the Global Stage», Cambridge Scholars Publishing, 2012.
  2. Stavans, Ilan, «Spanglish is everywhere now, which is no problema for some, but a pain in the cuello for purists», The Boston Globe, 14 de septiembre de 2003.

Liens externes[modifier | modifier le code]



Romancier américain