iTunes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Genius (iTunes))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le logiciel de lecture multimédia. Pour le service de vente en ligne de contenus multimédia, voir iTunes Store.
iTunes
Image illustrative de l'article ITunes
Logo

Développeur Apple
Dernière version 11.3.1 (8 août 2014) [+/-]
Environnements Mac OS X (à partir de 10.6.8), Windows XP SP2 et ultérieurs
Type Lecteur multimédia
Licence freeware
Site web apple.com/fr/itunes

iTunes est un logiciel de lecture et de gestion de bibliothèque multimédia numérique distribué gratuitement par Apple. Il est disponible officiellement sur Mac OS X[1], Windows, et peut fonctionner sur GNU Linux par émulation[2].

La première version d'iTunes est sortie en 2001 et fonctionnait sur la base du logiciel SoundJam MP, dont Apple avait alors racheté les droits à la société Casady & Greene, disparue depuis.

iTunes faisait partie de la suite logicielle d'Apple iLife jusqu'à la version '06. Il est depuis intégré à Mac OS X ou téléchargeable sur le site Internet d'Apple. iTunes nécessite le logiciel QuickTime pour fonctionner, celui-ci étant d'ailleurs installé avec iTunes ; la désinstallation de QuickTime entraîne une impossibilité de lancer iTunes.

L'iTunes Store (anciennement iTunes Music Store ou iTMS) est le magasin de musique en ligne d'Apple, accessible depuis iTunes, qui permet d'obtenir musiques, séries TV, films, clips vidéo, livres audio, podcasts, courts métrages Pixar, jeux et applications pour iPhone, iPod et IPad.

iTunes gère les transferts de musique, photos et vidéos sur les différents périphériques multimédia d'Apple : iPod, iPhone, iPad et Apple TV. C’est aussi un logiciel de streaming, qui permet d’écouter des radios du monde entier diffusées en continu par Internet. Il intègre ainsi la stratégie du hub numérique définie par Steve Jobs.

Selon une étude de Nielsen datant de 2007, iTunes occupe, en tant que logiciel de streaming, la 3e place du marché avec plus de 27 millions d'utilisateurs, derrière le Lecteur Windows Media et RealPlayer[3]. En 2012, le Brésil sera le premier pays en Amérique du Sud à avoir une version locale du programme.

Sommaire

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

  • Permet de créer des listes de lecture (playlists) et des « listes de lectures intelligentes » (depuis la version 3).
  • Permet aussi d'écouter des « podcasts » (depuis la version 4.9) et de lire des vidéos (MPEG4, H.264, depuis la version 4.6).
  • Permet d'écouter des radios en « streaming » (depuis la version 1).
  • Synchronise aussi les iPod, les iPad et les iPhone (depuis la version 2).

Formats pris en charge[modifier | modifier le code]

iTunes peut lire, écrire et convertir les formats audio suivants : le MP3, le MPEG4 Audio (AAC), le AIFF, WAV et Apple Lossless ainsi que le WMA (uniquement pour la version Windows).

iTunes prend en charge les formats vidéo suivants : MPEG4, H.264.

Ces formats sont ceux pris en charge de base par Quicktime, qui gère les sorties d'iTunes. De nombreux codecs sont disponibles pour QuickTime permettant à iTunes de lire d'autres formats (par exemple OGG pour l'audio, ou DivX/ XviD pour la vidéo).

Apple ne semble cependant pas toujours intéressé par la prise en charge native de formats ouverts. Les fichiers ogg vorbis ne peuvent être ouverts dans QuickTime qu'après l'installation d'un plug-in[4]. Celui-ci permettra à iTunes de lire un fichier ogg vorbis mais pas ses métadonnées. Seul Apple pourrait apporter une solution à ce problème[5]. De la même manière le FLAC n'est pas pris en charge par iTunes, malgré la main tendue par les membres du projet FLAC, proposant d'aider pour le développement[6].

Bien que très complet pour un logiciel grand public, iTunes ne propose pas toutes les fonctionnalités qui peuvent intéresser des utilisateurs avancés, en particulier en ce qui concerne les fonctionnalités de rip[7] ou de transcodage avancées, du fait de la non-possibilité d'utiliser dans iTunes l'encodeur de son choix (Lame pour le mp3 par exemple).

Sous Windows XP, sous Windows Vista et sous Windows 7, il n'y a qu'un seul moyen d'obtenir une lecture bit-perfect : c'est d'utiliser une borne Airport Express Apple, car Airplay qui la pilote outrepasse la couche logicielle Windows, ainsi que QuickTime qui pilote les sorties son d'iTunes. Ce problème existe parce qu'il est impossible d'installer des pilotes Kernel, Asio ou WASAPI dans iTunes et QuickTime[réf. nécessaire]. Sous Windows, il est impossible d'ajouter des plugins à Quicktime qui gère les sorties son d'iTunes.

Historique[modifier | modifier le code]

L'historique des versions d'iTunes commence en 1998 et se poursuit jusqu'à nos jours. Initialement conçu comme un simple lecteur de musique, iTunes évolue dans le temps et se développe pour devenir un gestionnaire de contenu multimédia sophistiqué, un gestionnaire de synchronisation avec le matériel et une plateforme e-commerce.

Versions selon système d'exploitation[modifier | modifier le code]

Obsolète Discontinué Version Courante Version Future
Système d'exploitation Dernière version Support
Mac OS 9 2.0.4 2001–2002
Mac OS X v10.0 1.1.1 (2001-05-01) 2001
Mac OS X v10.1 4.7.1 (2005-01-11) 2001–2005
Mac OS X v10.2 6.0.5 (2006-06-29) 2002–2006
Mac OS X v10.3 7.7.1 (2008-07-31) 2003–2008
Mac OS X v10.4 for G3 8.2.1 (2009-07-15) 2005–2009
Mac OS X v10.4 for G4, G5, Intel 9.2.1 (2010-07-19) 2005–2010
Mac OS X v10.5 10.6.3 (2012-06-11) 2007–2012
Mac OS X v10.6 11.1.5 (2014-02-26) Depuis 2009
Mac OS X v10.7 Depuis 2011
OS X v10.8 et 10.9 Depuis 2012
Windows 2000 for x86 7.3.2 (2007-08-02) 2003–2007
Windows XP for x86 11.1.5.5 (2014-02-26) Depuis 2003
Windows Vista Depuis 2007
Windows 7 Depuis 2009
Windows 8 Depuis 2012

Historique des mises à jour[modifier | modifier le code]

Obsolète Discontinué Version Courante Version Future

iTunes 5.x[modifier | modifier le code]

iTunes 6.x[modifier | modifier le code]

iTunes 7.x[modifier | modifier le code]

iTunes 8.x[modifier | modifier le code]

iTunes 9.x[modifier | modifier le code]

iTunes 10.x[modifier | modifier le code]

iTunes 11.x[modifier | modifier le code]

iTunes 11.x historique des versions
Version Date Sortie Notes / Caractéristiques
11.0[modifier | modifier le code]
29 novembre 2012
  • Nouvelle interface graphique et mini-lecteur
  • Nouvelles fonctionnalités
  • Ajout de fonctionnalités iCloud
  • Ajout du support "officiel" pour l'iPad mini car celui-ci sorti plus tôt était compatible avec la version précédente (absence de l'icone appropriée cependant)
  • La fonctionnalité iTunes DJ n'est plus disponible
11.0.1[modifier | modifier le code]
14 décembre 2012
  • Résolution du problème qui empêchait les nouveaux achats d’iCloud d’apparaitre dans votre bibliothèque musicale lorsqu’iTunes Match est activé
  • Recherche plus efficace ans les grandes bibliothèques
  • Résolution du problème qui empêchait le bouton AirPlay de s’afficher comme prévu
  • Possibilité d’afficher les doublons se trouvant ans votre bibliothèque musicale
  • Importante amélioration de la stabilité et des performances générales de l’application[8]
11.0.2[modifier | modifier le code]
19 février 2013
  • Améliorations des performances et de la stabilité, cette mise à jour offre un nouvel affichage Compositeurs pour la musique, améliore la réactivité lors de la synchronisation de listes de lecture comportant de nombreux morceaux et résout un problème de non-apparition des achats iCloud dans la bibliothèque iTunes[9]
11.0.3[modifier | modifier le code]
16 mai 2013
  • Un nouveau mini-lecteur. Il comporte maintenant une nouvelle présentation pour les illustrations d'album. Une barre de progression est également intégrée au mini-lecteur.
  • Des présentations de morceaux améliorées : retour des illustrations de l'album pendant l'écoute en mode présentation « Liste de Morceaux » comme sur la version 10.7.
  • Les albums de plusieurs disques. Les albums comportant plusieurs disques sont désormais regroupés en un album unique.
  • Cette mise à jour améliore également les performances de recherche et de tri dans les bibliothèques iTunes volumineuses.
  • Un bandeau « Mettre à jour » apparaît sur les applications iOS à mettre à jour. Un onglet Mises à jour est également disponible dans la vue Apps.
11.0.4[modifier | modifier le code]
5 juin 2013

Cette mise à jour résout :

  • La fermeture inattendue d’iTunes lors du passage de la synchronisation filaire à la synchronisation sans fil.
  • Un problème demandant de se connecter à l’iTunes Store de façon répétée[10].
11.0.5[modifier | modifier le code]
16 août 2013

Cette mise à jour résout :

  • Un problème de lecture ou téléchargement erronés d’achats dans iTunes dans le nuage.
11.1[modifier | modifier le code]
18 septembre 2013

Nouvelles fonctionnalités :

  • Radio iTunes
  • Ordre aléatoire Genius
  • Stations de podcast
  • Synchronisation avec iOS 7
11.1.1[modifier | modifier le code]
2 octobre 2013

Cette mise à jour résout :

  • un problème pouvant provoquer l’affichage incorrect des iTunes Extras[11]
  • un problème avec les podcasts supprimés[11]
  • une plus grande stabilité[11]
11.1.2[modifier | modifier le code]
22 octobre 2013
  • iTunes est rendu compatible avec OS X Mavericks[12],
  • Traduction en arabe et en hébreu[12],
  • Apporte des améliorations en termes de performances et de stabilité[12].
11.1.3[modifier | modifier le code]
5 novembre 2013

(Information manquante, ou pas d'information)

11.1.5.5[modifier | modifier le code]
26 février 2014

Cette mise à jour résout :

  • un problème de fonctionnement de l’égaliser[13],
  • améliore les performances lors du changement de présentation dans les bibliothèques iTunes volumineuses[13],
  • autres résolutions de problèmes mineurs[13].

Pour les utilisateurs d'OS X Mavericks, la bibliothèque de livres se trouve désormais dans iBooks pour Mac.


Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Vidéos & iTunes[modifier | modifier le code]

iTunes Video Store[modifier | modifier le code]

iTunes autorise la lecture de vidéos depuis iTunes 4.6 mais c'est avec l'apparition d'un iTunes Video Store en octobre 2005 que Apple dévoile ses ambitions concernant le marché de la VOD (Video On Demand). L'iTunes Video Store propose des séries de la chaîne américaine ABC, des clips vidéos musicaux ainsi que des courts métrages Pixar. Le service est plus ou moins développé selon les pays, ainsi les utilisateurs américains disposent de tout le catalogue alors les norvégiens ne disposent pas de ce service. L'iTunes Video Store s'est très vite développé aux États-Unis et propose les programmes télévisés de 62 de chaînes de télévision telle que Showtime, HBO ou encore MTV. Courant 2006, iTunes Video Store s'est doté aux États-Unis d'un service de vente de film après de longues négociations avec les studios américains. Ce service a été par la suite remplacé par un service de location de vidéo que iTunes 7.6 prend en charge. Ce nouveau service de location de vidéos a réussi l'exploit de réunir la totalité des grands studios américains permettant de proposer aux utilisateurs un large choix de films récents ou plus anciens.

Internationalisation de l'iTunes Video Store[modifier | modifier le code]

  • Août 2007
    • Apple étend son iTunes Video Store aux programmes télévisés en Grande-Bretagne (Début 2007, de nombres chaînes ont signé des contrats exclusif avec Microsoft et son lecteur vidéo. Apple a donc réagi par obligation)
  • Septembre 2007
    • iTunes 7.4 supporte les sous-titres
  • Janvier 2008
    • iTunes 7.6 supporte les fichiers vidéos multilingues
  • Février 2008
    • Apple annonce avoir recruté Kevin Swint, ancien responsable du service vidéo de Wal Mart, au poste de responsable du développement de l'iTunes Video Store dans le reste du monde.

Transfert de Fichiers[modifier | modifier le code]

CD vers iTunes : Gracenote CDDB[modifier | modifier le code]

Gracenote est la fonctionnalité cachée de iTunes. Comme le serveur freedb, Gracenote permet lors de l'import d'un CD vers iTunes d'ajouter des informations telles qu'une pochette, des ID/méta tag (artiste, album, année, genre) et les paroles des chansons. Pour ce dernier point Gracenote a passé des accords avec les principaux éditeurs de musique d'où son statut payant.

iTunes vers iPod[modifier | modifier le code]

iTunes permet de rapatrier des fichiers audio achetés sur un site commercial et de les transférer sur un baladeur. Les listes des magasins de musique en ligne auxquels iTunes peut se connecter est très réduite car il n'y a que iTunes Music Store. Le site est ouvert sur le continent européen depuis l'année 2004. Ce service s'oppose à d'autres services du même genre Starzik, OD2, E-compil (Universal Music France) et VirginMega.

Un format AAC protégé acheté avec iTunes 7 ne peut être transformé au format AIFF directement pour être utilisé dans iMovie. La majorité des utilisateurs du service iTunes sont incapables d’exploiter les fichiers ACC en raison de la présence de DRM et à l'origine de problèmes d'interopérabilités[réf. nécessaire].

iPod vers disque dur[modifier | modifier le code]

iTunes permet de copier ses MP3 et ses listes de lecture de son disque dur vers son iPod, mais pas de faire l'inverse. Cette opération peut cependant être effectuée par de nombreux autres logiciels, dont par exemple :

Ces logiciels permettent aujourd'hui pratiquement tous de transférer la musique de son iPod à iTunes (importation comprise).

DRM Fairplay & AAC[modifier | modifier le code]

Le propriétaire légal des DRM FairPlay est Apple. l'iPod supporte les formats audio MP3 et AAC (utilisé par iTunes Music Store) alors que la plupart des services de téléchargements légaux, autre qu'iTunes Music Store, proposent leurs morceaux au format WMA de Microsoft, non supporté par l'iPod. Virginmega a demandé à Apple l'obtention d'une licence de support des DRM Fairplay pour que leur magasin en ligne soit aussi compatible avec les baladeurs Apple. En l'absence de réponse d'Apple, Virginmega a saisi le conseil de la concurrence le 28 juin 2004 pour abus de position dominante et a joué la carte du « zéro DRM ». Ce dernier a été débouté[14] par le simple fait que l'interopérabilité existe car les DRM peuvent être contournés après transfert sur CD (image iso virtuel). Cette solution juridique ouvre la voie a des logiciels tel que DRM Dumpster sur Mac en utilisant un support optique réinscriptible (RW). FairTunes en se substituant à iTunes permet d'exporter les fichiers AAC aux formats Wave, AIFF, QuickTime, AVI, MuLaw ou encore en son Système 7.

Durant l'année 2006, les autorités de la concurrence en Norvège, Suède et au Danemark contestent les conditions d'utilisation d'iTunes Music Store. En Grande-Bretagne, les producteurs demandent à Apple d'ouvrir son système de DRM. Se repose alors le problème de l'interopérabilité en France suite à la loi DADVSI qui aboutira à un amendement des députés notifiant à Apple de fournir a ses concurrents les informations nécessaires à la mise en œuvre de cette interopérabilité. Apple cette fois communique et prend l'initiative de déclarer que cette loi sur les droits d'auteurs numériques (transcription d'une directive européenne) constituait une porte ouverte à « une culture officielle du piratage ». Le secrétaire au Commerce du gouvernement américain, Carlos Gutierrez soutient les protestations émises par Apple contre la loi DADVSI sur la chaine câblé CNBC.

Cette même année Jon Lech Johansen par l'intermédiaire de plusieurs avocats pour éviter tous problèmes avec les lois américaines affirme avoir cassé la protection FairPlay d'apple. Apple n'a jamais fait d'annonce ou voulu s'exprimer sur ce sujet.

Le 2 avril 2007, Apple annonce que la totalité du catalogue numérique de musique d'EMI Music serait disponible à l'achat sans DRM FairPlay sur tous les sites iTunes Store.

Les DRM sur iTunes Store restreignent l'usage des morceaux achetés aux baladeurs d'Apple. Ces DRM seraient un frein à l'achat en ligne comme le montre la deuxième place prise par eMusic au USA avec ses morceaux MP3 sans DRM. Ce fait a sans doute poussé Apple a revendiquer durant l'année 2007 un iTunes Store des fichiers de « meilleure qualité sans DRM » plus chers (1,29 euro) que sans DRM (1 euro). Ces fichiers sans DRM ne concernent que certains artistes ayant signé chez EMI, Universal Music ayant refusé de renouveler son contrat annuel avec iTunes. Ces fichiers sans DRM contiennent des informations personnelles : nom et l'adresse électronique de l'acheteur appelé Apple ID et ajouté par itunes. Privatunes téléchargeable sur le site de Numerama et Matoumba supprime cet Apple ID qui pourrait être comparé à un ID tag mp3 non modifiable.

Début 2009, Apple abandonne les DRM en proposant le service « iTunes plus » qui permet de télécharger des titres sur le iTunes Store de meilleure qualité et sans DRM. Ce faisant, Apple a abandonné sa politique du prix fixe de 0,99 $ par morceau pour désormais en proposer à 0,69 $, 0,99 $ et 1,29 $.

iPod lié à iTunes[modifier | modifier le code]

iTunes est livré avec les iPod, de même, l'activation des baladeurs d'Apple et l'utilisation de l'App Store nécessitent l'installation et l'utilisation du logiciel iTunes. De la même façon l'installation de sonneries personnalisées pour l'iPhone nécessite l'utilisation d'iTunes.

Streaming de fichier[modifier | modifier le code]

Un fichier géré par le client iTunes peut être partagé dans un réseau grâce à un protocole propriétaire de nom Digital Audio Access Protocol (DAAP). DAAP s'appuie sur Bonjour et zeroconf. Les spécifications DAAP ne sont pas publiques et n'ont été cédées qu'à une société de nom Roku. Cette société commercialise des périphériques WiFi (audio data mais pas vidéo) sous le nom de Soundbridge[15] permettant le rendu audio et le contrôle de technologies concurrentes : Bonjour (iTunes), Upnp (Rhapsody DRM, musicmatch, window media connect).

Comme de nombreuses technologies Apple (iPhone, audion[16]), la rétro-ingénierie a permis comme pour l'iPhone d'ouvrir la technologie à d'autres plates-formes et notamment d'utiliser la technologie DAAP avec des logiciels sous plate-forme Linux.

DAAP permet d'ajouter un système de gestion numériques des droits en plus de celui déjà imposé sur les fichiers audio AAC grâce à la technologie FairPlay mis en œuvre par Apple pour son serveur iTunes. Ainsi DAAP permet a un même fichier d'être partagé sur 5 périphériques par 24 heures appartenant à un même sous-réseau sans intervention humaine sur un routeur DHCP (association entre adresse MAC et adresse IP). Ce partage est un partage sous forme de flux sans possibilité de copie/stockage des fichiers.

La possibilité de partager sa musique n'importe où en utilisant l'internet était possible jusqu'à la version 4.0 mais Apple a rapidement restreint cette possibilité arguant qu'avec la version 4.0.1, les utilisateurs ne violent plus la licence du logiciel.

Avec la version 7.0 d'iTunes, Apple a changé l'implémentation de DAAP. L'accès à un serveur iTunes de stockage des fichiers ne peut se faire que si le périphérique client a installé le client iTunes. Par client, Apple englobe les PC sous Linux, un Xbox modifié et tout ordinateur Windows

Playlist[modifier | modifier le code]

Les playlists sont des fichiers xml ayant pour extension .m3u ou .pls et contenant un lien vers une ressource multimédia (podcast, radio, vidéo, TV).

La connexion de iTunes à un périphérique Apple portable permet de synchroniser la liste de lecture et les fichiers. L'export des playlists depuis iTunes se fait au format xml mais il est possible de les convertir en .m3u. Il existe des alternatives à la gestion des données multimédia Songbird, MusikCube.

iTunes gère d'autres données que les fichiers multimédia comme les textes de chansons, la détection des doublons, l'ajout de pochette à vos chansons, la création de fichiers html.

Genius[modifier | modifier le code]

Genius est une fonctionnalité apparue avec iTunes 8[17], il génère automatiquement des listes de lectures à partir de chansons similaires à la piste sélectionnée dans la bibliothèque. Un compte iTunes est nécessaire car les informations de la bibliothèque doivent d'abord être envoyées (anonymement) à la base de données d'Apple. Un algorithme détermine alors, à partir de bibliothèques d'autres utilisateurs, quelles chansons peuvent être jouées ensemble. Les listes de lecture alors générées contiennent 25, 50, 75 ou 100 pistes et peuvent être rafraîchies ou sauvegardées. La barre latérale Genius quant à elle propose des pistes similaires non présentes dans la bibliothèque mais achetables sur l'iTunes Store. Les versions actuelles des iPods classic, nano et touch disposent aussi de la fonction Genius.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. iTunes supporte Mac OS 9 jusqu'à la version 2
  2. iTunes est disponible sur Linux grâce à une émulation à condition d'avoir installé le logiciel CrossOver Office ou le logiciel Wine
  3. (en) iTunes Popularity to Surpass RealPlayer in 2007 - Weboptimization.com, consulté le 1er mars 2007
  4. (en) « Xiph.Org: QuickTime Components », xiph
  5. (en) « Xiph.Org: QuickTime Components : FAQ », xiph
  6. (en) « FLAC - itunes », FLAC
  7. Comme la création de répliques exactes des CD avec génération de cue sheets.
  8. « La mise à jour iTunes 11.0.1 est disponible - UnSimpleClic » (consulté le 27 mars 2013)
  9. Apple, « iTunes 11.0.2 »,‎ 19 février 2013 (consulté le 27 mars 2013)
  10. « iTunes 11.0.4 », sur apple.com,‎ 5 juin 2013 (consulté le 8 juin 2013)
  11. a, b et c Apple, « iTunes 11.1.1 », sur www.apple.com (via www.archive.is),‎ 02 octobre 2013 (consulté le 21 octobre 2013)
  12. a, b et c Apple, « iTunes 11.1.2 », sur www.apple.com (via www.archive.is),‎ 22 octobre 2013 (consulté le 24 octobre 2013)
  13. a, b et c Apple, « iTunes 11.1.3 », sur www.apple.com (via www.archive.is),‎ 5 novembre 2013 (consulté le 7 novembre 2013)
  14. Conseil de la concurrence, 9 novembre 2004, VirginMega c/ Apple Computer France
  15. Soundbridge
  16. audion
  17. iTunes 8, c'est genius ! , sur blog-du-net.net, 11 septembre 2008

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]